Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Disney rachète Lucasfilm, une nouvelle trilogie Star Wars se prépare

Disney rachète Lucasfilm, une nouvelle trilogie Star Wars se prépare
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.

L'empire de Disney a défié George Lucas, père de Star Wars, en rachetant Lucasfilm et sa saga La Guerre des étoiles, dont les six films ont amassé plus de 4,4 milliards de dollars au box-office mondial. C'est ce qui explique le montant très élevé de la transaction : elle est évaluée à 4,05 milliards de dollars. Mickey va même plus loin en annonçant une promesse qui a dû éveiller l'attention des fans du monde entier : la préparation d'un septième épisode en 2015.

Une transaction historique

"Cette transaction combine un portefeuille de contenus de classe mondiale, incluant La Guerre des étoiles, l'une des plus grandes franchises de divertissement familial de tous les temps, avec la créativité unique de Disney sur plusieurs plateformes," a indiqué dans un communiqué le patron de Disney, Robert Iger.

Disney qui rachète Lucasfilm, cela signifie également le retrait de George Lucas, 68 ans, de la société qu'il avait créée en 1971 et dont il était totalement propriétaire. A ses côtés durant des années, Kathleen Kennedy, également productrice de longue date de Steven Spielberg, prendra la présidence de Lucasfilm, qui deviendra l'une des divisions de la Walt Disney Company.

Le retrait de George Lucas

Après Pixar, génie du cinéma d'animation à qui l'on doit la franchise Toy Story ou la maison des super-héros des comics Marvel (rassemblés dans le film Avengers au milliard de dollars de recettes), George Lucas devient donc la nouvelle cible de l'empire Disney. On imagine avec quelle émotion le réalisateur a écrit ces mots dans un communiqué : "Il est maintenant temps pour moi de passer La Guerre des étoiles à une nouvelle génération de réalisateurs. J'ai toujours cru que La Guerre des étoiles me survivrait, et je pense qu'il était important de mettre la transition en place de mon vivant." Au mois de janvier, George Lucas avait déjà annoncé dans une interview au New York Times son retrait de Lucasfilm : "Je prends ma retraite. Je quitte le milieu, la société, toutes ces choses." Il souhaitait visiblement se consacrer à des productions moins industrielles, dégoûté par les difficultés qu'a connues le film d'action Red Tails, qu'il a produit.

La Guerre des étoiles, véritable phénomène dès sa sortie en 1977, avec Carrie Fisher, Harrison Ford et Mark Hamill, a été suivie par L'empire contre-attaque (1980) et Le Retour du Jedi (1983), formant alors une trilogie légendaire. A la fin des années 90, George Lucas décide d'ajouter à sa série trois nouveaux films, dont l'action se déroule chronologiquement avant le premier épisode. Ces trois nouveaux films - La Menace fantôme (1999), L'Attaque des clones (2002) et La Revanche des Sith (2005) - ont été des succès du box-office, quelque peu ternis par des critiques sur la qualité des nouveaux longs métrages. Les épisodes I, II et III connaissent toutefois une nouvelle vie en 3D.

L'appétit impressionnant de Disney

Avec cette acquisition historique, le géant du divertissement Disney obtient également une autre franchise mythique, celle d'Indiana Jones et l'un des leaders mondiaux des effets spéciaux et de la postproduction, ayant travaillé sur Pirates des Caraïbes, Star Trek, Là-haut, Avatar ou le récent Avengers.

Plus que des billets verts, Star Wars, comprenant six films, est devenue une marque, un élément impérissable de la pop culture qui se décline à toutes les sauces, du cinéma aux parcs d'attractions en passant pas une multitude de jouets et goodies. Le studio a d'ailleurs annoncé, en même temps que l'acquisition de Lucasfilm, la sortie d'un 7e épisode à l'horizon 2015, suivi de deux autres films avec un intervalle de "deux à trois ans" entre deux opus. George Lucas serait impliqué en tant que "consultant créatif", certainement pour obtenir la confiance des fans.

Disney et Lucasfilm avaient déjà montré des signes de collaboration avec la présence d'attractions liées à ses films, Star Tours et Indiana Jones et le temple du péril, manèges que l'on peut tester à Disneyland Paris. Mais quel avenir peut-on attendre de ce rachat ? Des voix s'élèvent déjà contre une édulcoration des sagas, priant pour que Kathleen Kennedy réussisse à s'imposer contre un lissage des films pour mieux conquérir le marché mondial.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image