Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

François Hollande rétablit la vérité sur sa question à Emmanuel Macron : "Ce n'était pas le lieu"

13 photos
Lancer le diaporama
François Hollande dans "6 à la maison" sur France 2. Il revient sur la question posée à Emmanuel Macron en pleines commémorations du 11 novembre.
Le 11 novembre dernier, François Hollande demandait comment Emmanuel Macron allait en pleines commémorations. Se défendant de tout trait d'humour, l'ancien chef de l'Etat a souligné la gravité de la situation actuelle, entre crise sociale, sanitaire et économique.

Le 11 novembre dernier, François Hollande en amusait plus d'un en lançant une petite phrase à Emmanuel Macron, en pleines commémorations filmées. "Ça va, pas trop dur en ce moment ?", questionnait l'ancien président. "Difficile", répondait son interlocuteur. Une phrase prise pour un trait d'humour, qui n'était en réalité que de la compassion, comme l'a expliqué François Hollande sur le plateau de 6 à la maison (France 2), le lundi 23 novembre 2020.

"Ce n'était pas le lieu d'abord, et puis ensuite, c'est vrai qu'on a jamais eu à gérer autant de crises à la fois. Moi j'ai pu connaître des crises terroristes d'une gravité et d'une ampleur exceptionnelle, Nicolas Sarkozy une crise financière. Mais en ce moment on a à la fois une crise sanitaire, une crise sécuritaire, une crise terroriste, une crise sociale énorme, une crise économique...", énumère l'ancien chef de l'État.

Ce qu'il voulait vraiment dire à travers cette phrase, c'est qu'un "président, quel qu'il soit, ne peut pas réussir seul". "Face à autant de crises, il faut qu'il appelle les représentants du pays - majorité comme opposition, élus locaux, force syndicale - parce que c'est trop difficile seul d'assumer autant de responsabilités. Bien sûr, il faut que y'en ai un qui décide, en l'occurrence c'est le président. Mais il doit s'entourer de beaucoup d'avis et partager la responsabilité. C'est ça que j'ai voulu exprimer en cette phrase. C'était plutôt une phrase sur la démocratie", a expliqué François Hollande face à Anne-Elizabeth Lemoine.

Par le passé, Emmanuel Macron avait déjà sollicité l'avis de Nicolas Sarkozy, notamment lors des contestations des gilets-jaunes. Le président entretien de moins bonnes relations avec l'ancien leader de la gauche, marquées notamment par quelques piques.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image