Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Françoise Hardy, indignée : 'J'habite dans un 3 pièces au lieu d'un 8 pièces'

8 photos
Lancer le diaporama

Venue faire la promotion de son nouvel album intitulé L'Amour Fou et de son livre du même nom, Françoise Hardy était lundi 5 novembre sur le plateau du Grand Journal de Canal+. L'occasion de parler de son actualité artistique, mais aussi de revenir sur la polémique qu'avait suscitée ses propos concernant la proposition de François Hollande de taxer à 75 % les hauts revenus. En expliquant craindre de devoir déménager à l'étranger, elle avait en effet provoqué un tollé dans la sphère politique et médiatique.

"Vous savez qu'on m'a fait dire des choses que je n'ai jamais, jamais dites", explique tout d'abord Françoise Hardy durant le sketch de Sébastien Thoen, qui l'interroge à ce propos. Invitée par Michel Denisot à s'expliquer plus en détails, elle livre alors sa version des faits : "J'étais en interview croisée avec Katie Melua. À un moment, le journaliste lui demande où elle habite (...) Et moi j'ai cette réflexion : 'Ah quand j'étais jeune, je pensais ne jamais pouvoir vivre ailleurs qu'à Paris. Et quand je suis allée à Londres la première fois, et quand je suis allé à New York la première fois, je me suis dit que peut-être j'aurais pu vivre dans une grande ville comme ça'. Et c'est devenu que j'allais partir en exil fiscal à Londres, ce qui est absolument grotesque !", s'indigne l'interprète du tube Message Personnel.

Pour Françoise Hardy, c'est le journaliste en question qui est responsable de cette polémique, en déformant ses propos : "Le journaliste m'a ensuite demandé où j'habitais, je lui ai dit (...) j'habite là mais plus pour longtemps car je vais être obligée de déménager à cause de l'ISF'. Et c'est fait, j'ai déménagé !". L'épouse de Jacques Dutronc confie ainsi toujours vivre dans la capitale : "Je suis toujours à Paris mais je suis dans un trois pièces au lieu d'être dans un huit pièces. Et ça va très bien. L'appartement est très agréable... malgré les cafards", conclut la chanteuse en blaguant.

Dans une interview à Paris Match, Françoise Hardy déclarait payer 40 000 euros d'impôt sur la fortune (ISF). Elle assurait donc craindre de devoir vendre son appartement et quitter Paris si la réforme de François Hollande passait, malgré des revenus qu'elle estime à 150 000 euros. Face à ces déclarations, François Hollande avait même réagi dans l'émission Des Paroles et des actes sur France 2, en avril 2012 : "Si les personnes qui sont à la rue payaient 40 000 euros d'ISF, elles seraient heureuses, ces personnes (...) Je veux rassurer Françoise Hardy, l'ISF ne sera pas multiplié par trois puisque je vais revenir exactement au barème qui existait l'année dernière avant qu'il soit baissé par Nicolas Sarkozy (...) elle ne sera donc pas à la rue", avait-il expliqué. Son fils Thomas Dutronc avait aussi réagi à la polémique, avec beaucoup d'humour : "Mais non, maman, ne t'inquiète pas, je t'inviterai chez moi au cas où...", avait posté le chanteur sur Twitter.

L'interview de Françoise Hardy au Grand Journal de Canal+ est à découvrir dans la vidéo ci-dessus, à partir de la 13ème minute.

"L'Amour fou", l'album est sorti le 5 novembre. Le livre du même nom est disponible chez Albin Michel.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel