Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jo-Wilfried Tsonga, sauveteur : Son geste de classe en plein match

10 photos
Lancer le diaporama
Témoin du malaise d'une jeune fille, le Français a joué les bons samaritains en venant l'aider. Ce qui ne l'a pas empêché de remporter facilement son match et de se qualifier pour le troisième tour à Melbourne.

Qualifié pour le troisième tour de l'Open d'Australie, Jo-Wilfried Tsonga aura été peu perturbé par le malaise d'une ramasseuse de balles, en plein milieu de son match. Le joueur français a prouvé, s'il était besoin, que la galanterie n'était pas désuète...

En Australie, il fait chaud. Très chaud. A tel point que joueurs et ramasseurs de balles sont souvent victimes de malaises. Ce 20 janvier, Jo-Wilfried Tsonga en a été témoin lors de son match face au qualifié australien Omar Jasika, 310e joueur mondial.

Alors qu'il menait deux sets à rien et qu'il s'apprêtait à servir, le Manceau a repéré la jeune fille, mal en point. Il s'est alors approché et a constaté qu'elle n'était pas en mesure de poursuivre. Après avoir prévenu l'arbitre, il l'a accompagné jusqu'au tunnel menant aux vestiaires, rappelant ainsi le geste du chéri de Nicole Scherzinger, Grigor Dimitrov, à Miami.

Un geste que n'a pas manqué de saluer le public australien, alors que le tricolore étrillait leur protégé après un premier set serré. Jo-Wilfried Tsonga s'est finalement imposé en trois sets (7-5, 6-1, 6-4), deux jours après son entrée en lice sous les yeux de sa belle Noura, venue à Melbourne l'encourager.

"J'ai demandé à l'arbitre dans le troisième set si la ramasseuse allait bien, il m'a dit que oui. Je vais vérifier. Au début, elle m'a envoyé la balle à deux mètres. J'ai blagué. Et puis j'ai vu qu'elle n'allait pas bien...", a-t-il confié en conférence de presse à l'issue de la rencontre.

Tsonga, ou l'élégance à la française...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel