Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Julien Doré très agacé par une question : "Le cynisme se situe exactement là"

Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
12 photos
Dans une interview à "France Bleu Gard Lozère" publiée le 10 septembre 2021, Julien Doré est questionné sur son "petit geste du quotidien" en faveur de l'écologie. Un sujet qui a le don de l'agacer. Il s'est expliqué.

Comme tant d'autres, Julien Doré est remonté contre le pouvoir politique et son action parfois décriée face au réchauffement climatique. Dans une interview réalisée en marge d'un concert privé qu'il donnait à Alès (Gard) le jeudi 9 septembre 2021, l'artiste a été agacé d'être questionné sur ses "petits gestes du quotidien" pour sauver la planète.

"Je crois que cette phrase du petit geste quotidien a été savamment inventée par un système politique, qui depuis des décennies a fait le choix de nous culpabiliser au quotidien au point que l'on finisse par dire 'mais c'est quoi mon petit geste quotidien ?', plutôt que d'entreprendre de grandes actions", déplore Julien Doré au micro de France Bleu Gard Lozère. Une séquence publiée sur Twitter et largement partagée.

"Je pense que le cynisme se situe exactement là : c'est-à-dire que, mon petit geste, on s'en fout. L'idée c'est simplement de se dire que la plupart des systèmes politiques dans notre époque, dans de nombreux pays qui auraient la possibilité de changer des choses, les choix qui sont faits par ces gens qu'on a choisi sont axés sur le fait de nous culpabiliser, nous, au quotidien. Nous dire, d'une certaine façon, que c'est précisément la faute de chacun des individus si nous en sommes là et si nous ne pouvons rien faire", développe l'artiste.

Julien Doré en appelle ainsi à la plus grande réactivité des pouvoirs en place pour éradiquer, au plus vite, la crise écologique. Pour lui, ce système de culpabilisation est un leurre, "une grade fable à laquelle je ne crois pas qui m'agace énormément". "Donc au delà des petits gestes de chacun que nous sommes obligés de faire par culpabilité pour nos enfants ou face à ce que nous voyons et traversons, je préfère penser à ce système politique en place qui devrait rapidement prendre conscience qu'il pourrait radicalement s'associer à nos petits gestes quotidiens", lance-t-il.

Exilé depuis désormais quatre ans dans les Cévennes, le chanteur nîmois avait déjà exprimé son soutien à la cause écologique, notamment dans son cinquième album Aimée, où il dénonçait "les absurdités du monde et ses grands espoirs". "Le monde a changé, il s'est déplacé quelques vertèbres", chantonnait Julien Doré, végétarien, dans son titre La Fièvre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image