Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Karine Le Marchand : Une diva capricieuse ? Un chroniqueur révèle ses exigences

20 photos
Lancer le diaporama
Karine Le Marchand a fait passer "On ne répond plus de rien", son émission sur RTL, d'hebdomadaire à mensuelle. Dans "Touche pas à mon poste" sur C8, Jean-Michel Maire explique les vraies raisons, selon lui, de ce choix.
À la mi-septembre, Karine Le Marchand révélait avoir frôlé le burn-out et faisait ainsi passer son émission de radio d'une diffusion hebdomadaire à mensuelle, histoire d'alléger son temps de travail. Mais la réalité serait tout autre. Les vraies raisons de ce changement de programmation chez RTL seraient en réalité liées à des "caprices de star"...

"Je frôlais le burn-out", confiait Karine Le Marchand le 13 septembre 2020 sur Instagram, expliquant ainsi sa décision de faire passer On ne répond plus de rien, sa nouvelle émission avec Laurent Baffie sur RTL, d'hebdomadaire à mensuelle. Mardi 22 septembre, à l'antenne de Touche pas à mon poste (C8), Cyril Hanouna et son équipe ont donné une tout autre version des raisons de ce choix.

Jean-Michel Maire évoque en effet des "caprices de star". "Elle a exigé pour son émission une assistante personnelle pour prendre les coups de téléphone, etc., une programmatrice personnelle, parce qu'elle la partage avec Ophélie Meunier qui a de meilleurs invités, assure le chroniqueur. Elle voulait qu'il y ait plus de pubs sur son émission sur RTL."

Karine Le Marchand, des caprices de diva chez RTL ?

Des exigences qui, accumulées à un dernier "caprice", auraient tout fait basculer. Alors qu'une éventuelle diffusion de son émission sur la chaîne de télévision Paris Première était envisagée, Karine Le Marchand aurait demandé "un vrai réalisateur, du public, un vrai décor d'émission". "Si c'est pour filmer le studio, je ne veux pas", aurait-elle lancé, toujours d'après Jean-Michel Maire. C'est ainsi que l'animatrice de L'amour est dans le pré sur M6 aurait "claqué la porte". "RTL a fait des pieds et des mains pour qu'elle revienne quand même une fois par mois et sauver la face", ajoute-t-il.

Une version contestée par Isabelle Morini-Bosc, chroniqueuse de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste qui officie également sur les ondes de RTL. "C'est extraordinaire quand il m'explique ma radio, lance-t-elle. Ce n'est pas exactement ça. Effectivement, ce sera une fois par mois, mais elle n'a pas eu toutes les exigences que tu dis, ça n'est pas vrai."

Rappelons que, de son côté, Karine Le Marchand avait pris la parole sur Instagram pour expliquer cette décision. "Malgré des débuts sur les chapeaux de roues sur RTL, On ne répond plus de rien va passer en mensuel, sans doute le samedi après-midi, parce que je ne m'en sors pas, avait-elle déclaré. Il faut dire la vérité. À cause de la Covid, le tournage de La France a un incroyable talent a été reculé, L'amour est dans le pré aussi et avec les montages d'Opération Renaissance, je n'y arrive pas. Je me sentais un peu partir en travaillant jour et nuit et ce n'était plus possible." Elle avait alors remercié Régis Ravanas, directeur général des activités audio du groupe M6 dont RTL fait partie, et Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, qui, lorsqu'elle leur a annoncé qu'elle était au bord du burn-out, ont accepté de bousculer leurs grilles des programmes.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image