Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Laura Smet maman : son fils Léo a transformé ses angoisses, elle se livre sur son combat

Laura Smet maman : son fils Léo a transformé ses angoisses, elle se livre sur son combat
Par Ari Guardiola Journaliste
Si elle a bien fait son choix (évident) entre Leo Messi et Cristiano Ronaldo, il n’est pas question de décider qui elle préfère entre Meghan Markle et Kate Middleton. Poissons ascendant Verseau, elle est dotée d'un sixième sens qui l'aide à vous dénicher les informations les plus cachées sur vos stars préférées.
20 photos
Devenue maman, Laura Smet a revu toutes ses priorités, mais aussi ses angoisses, qui se sont transformées. Toujours discrète, la fille de Nathalie Baye et Johnny Hallyday a accepté d'évoquer sa nouvelle vie et son petit garçon Léo dans les colonnes de Madame Figaro.

Laura Smet fera prochainement ses débuts sur les planches, au théâtre, dans la pièce Le Principe d'incertitude, de Simon Stephens, dans laquelle elle donne la réplique à Jean-Paul Daroussin. L'occasion pour elle de revenir et s'afficher dans les médias pour en faire la promo. Toujours discrète, elle accepte néanmoins d'évoquer sa nouvelle vie de maman d'un petit garçon baptisé Léo, né le 7 octobre 2020 de son mariage avec Raphaël Lancrey-Javal, comme ce vendredi 9 septembre dans les colonnes de Madame Figaro. La fille de Johnny Hallyday et de Nathalie Baye confie : "Depuis que j'ai eu mon fils, je sais aussi que l'essentiel est ailleurs : j'aime profondément ce métier, mais cela doit rester du jeu, du plaisir."

Ainsi, ses angoisses se sont déplacées. Celle qui s'apprête à incarner Georgie Burns, une quadra exaltée, "écorchée vive", qui rencontre Alex, un septuagénaire discret et solitaire, se livre. "Mes angoisses profondes sont d'avantage liées au bien-être des miens, à l'avenir de mon enfant et des futures générations : pourront-ils toujours voir la neige et se baigner dans l'océan ?", s'interroge Laura Smet. "Quand on devient mère, le centre de sa vie se déplace, affirme-t-elle. On relativise d'avantage sur le reste." Et pour lui, elle ne refusera jamais de se battre. "Je n'avais pas d'autres choix que de me battre pour mon bien-être, ma vie future, celle de mon fils, celle de ma famille", déclare-t-elle. Ce n'est pas la première fois que la comédienne de 38 ans se livre ainsi sur son enfant. Dans Version Femina, elle avait récemment fait savoir que lui et son époux, avec lequel elle s'est mariée civilement en décembre 2018 puis religieusement, au Cap Ferret, en juin 2019, étaient sa priorité.

Léo, sa priorité

"Je n'ai besoin que de mon fils et de mon mari pour être heureuse, a--confié. Le reste, le cinéma, les rôles, c'est du bonus. Et il faut accepter qu'une carrière d'actrice soit faite de hauts et de bas. Etre maman m'a ramenée à l'essentiel. C'est sans doute pour ça que j'ai eu envie de théâtre, c'est aussi l'essence même de ce métier." Pour Léo donc, elle est prête à faire toutes ces concessions. "Je suis contente que mon enfant soit arrivé après tout ce qu'il s'est passé. La seule chose qui compte pour moi, c'est que mon fils soit heureux, et je ferai tout pour que le dialogue ne soit jamais rompu entre nous, a-t-elle ainsi poursuivi. J'apprends chaque jour à son contact, j'essaie de m'améliorer. Par exemple, je suis une grande flippée des départs mais, comme je ne veux pas lui transmettre cette angoisse, je m'oblige à transformer ces moments de stress en grandes joies."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image