Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Letizia et Felipe : Standing ovation vibrante pour le roi dans la tourmente

Le roi Juan Carlos d'Espagne inaugurait le 10e mandat parlementaire de la démocratie espagnole, le 27 décembre 2011 au Parlement, à Madrid, entouré de son épouse la reine Sofia, du prince Felipe et de sa Letizia.
34 photos
Lancer le diaporama
Le roi Juan Carlos d'Espagne inaugurait le 10e mandat parlementaire de la démocratie espagnole, le 27 décembre 2011 au Parlement, à Madrid, entouré de son épouse la reine Sofia, du prince Felipe et de sa Letizia.

"Vous tous ici présents, députés et sénateurs, êtes unis dans l'obligation de contribuer de manière déterminante et efficacement à surmonter la crise et à enrayer ses conséquecnes négatives sur les citoyens" : le roi Juan Carlos Ier d'Espagne a bien pesé ses mots et la tâche qui attend les parlementaires ibériques, mardi 27 décembre 2011, inaugurant la dixième législature que connaît le pays depuis la chute de Franco et l'instauration de la démocratie. Et il a reçu, ainsi que son épouse la reine Sofia, le prince Felipe et la princesse Letizia, une standing ovation appuyée, longue de deux minutes d'applaudissements nourris, de la part des 350 députés et 264 sénateurs sortis des urnes le 20 novembre dernier. Un gage d'affection inouï, après un discours d'introduction du président de l'assemblée mettant en exergue le règne impeccable de Juan Carlos depuis 36 ans, qui sonnait comme une manifestation de soutien alors que la famille royale est secouée par le scandale Noos.

Quelques jours après avoir salué le gouvernement sortant de José Luis Zapatero, puis avoir reçu la prestation de serment du nouveau gouvernement formé et mené par Mariano Rajoy, le monarque adulé des sujets espagnols a réitéré une partie des thèmes forts de son discours de Noël, adressé à ses compatriotes dans une allocution télévisée samedi, soulignant notamment la nécessité de "restaurer la confiance dans les institutions", insistant sur le fait qu'aucune personnalité publique n'est au-dessus des lois, sous le regard de son épouse la reine Sofia, de leur héritier le prince Felipe et de l'épouse de ce dernier, la discrète et élégante Letizia.

Une priorité qui pointe les questions de corruption dans la sphère politique, mais fait surtout évidemment écho au scandale sans précédent au coeur duquel se trouve le gendre du roi, Iñaki Urdangarin, soupçonné d'avoir détourné des fonds publics par le biais de l'Instituto Noos, une association à but non lucratif qu'il présida de 2004 à 2006 alors qu'elle était en charge de l'organisation du Forum des Iles Baléares - une prestation facturée abusivement 2,3 millions d'euros. Eclaboussé par l'affaire, le roi Juan Carlos, qui aurait à l'époque intimé, ayant eu vent de pratiques douteuses, au mari de l'infante Cristina sa démission en 2006 (après quoi, l'infante, son mari Iñaki et leurs enfants s'installèrent à Washington), n'a pas tardé à agir : il a ainsi exclu Iñaki Urdangarin des activités officielles de la famille royale jusqu'à nouvel ordre, l'accablant même en stigmatisant son "comportement pas exemplaire" (l'ancien associé du duc de Palma de Majorque a déjà été inculpé, et on attend le début de l'année 2012 pour savoir si la suite des investigations, qui avaient notamment mené à la saisie de documents à charge dans les locaux de Noos, aura des conséquences pour Iñaki).

Car si le roi jouit d'une cote de popularité exceptionnelle, pour services rendus depuis la chute de la dictature franquiste, ce dossier fait salement tache, surgissant dans un contexte économique oppressant pour les Espagnols, frappés par un taux de chômage à 21,5%. Et c'est possiblement du côté de cette embarrassante affaire Noos que se trouve l'explication à l'absence étrange des deux filles du roi Juan Carlos, l'infante Elena et l'infante Cristina. Présentes à cette cérémonie il y a quatre ans lors de l'inauguration du précédent mandat parlementaire, l'aînée et la cadette du couple royal brillaient par leur absence, pour la première fois depuis 1979, selon une information de l'AFP, que les médias ont rapidement imputée au dossier Noos. Concernant l'infante Cristina, l'hypothèse est acceptable ; pour ce qui est d'Elena en revanche, la corrélation semble peu évidente... Le palais, pour sa part, s'est borné à dire que les deux princesses étaient invitées à la cérémonie mais avaient choisi de décliner, "pour différentes raisons". On n'en saura pas plus.

Le roi Juan Carlos a néanmoins pu se reposer comme souvent sur son fils et successeur, le prince Felipe, qu'il avait couvert de louanges dans son discours du soir de Noël en évoquant ses soucis de santé de l'année et la sollicitude des Espagnols, comme pour préparer le terrain en vue du passage de témoin : "A cette période, j'ai pu apprécier, et même plus, la rigueur et l'application avec laquelle mon fils, le prince des Asturies, m'a secondé en tant qu'héritier de la couronne au service des Espagnols et de l'Espagne, de sa démocratie, de sa justice, de ses libertés, de son unité et de sa diversité, et de la défense de ses intérêts dans le monde."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Adele : Son père Mark Evans est mort, elle ne lui parlait plus depuis 10 ans
Adele : Son père Mark Evans est mort, elle ne lui parlait plus depuis 10 ans
Bob Sinclar en talons et mini jupe en cuir : son hommage sexy à Freddie Mercury
Bob Sinclar en talons et mini jupe en cuir : son hommage sexy à Freddie Mercury
Marlène Jobert : pourquoi elle a "dissuadé" sa fille Eva Green de devenir actrice
Marlène Jobert : pourquoi elle a "dissuadé" sa fille Eva Green de devenir actrice
Marlène Jobert : Qui est Joy Green, son autre fille et soeur jumelle d'Eva ?
Marlène Jobert : Qui est Joy Green, son autre fille et soeur jumelle d'Eva ?
Scottie Pippen en deuil : la légende du basket a perdu son fils aîné
Scottie Pippen en deuil : la légende du basket a perdu son fils aîné
Black M en guerre contre son manager, échanges tendus : "Libère la Sexion ! Libère chaque membre !"
Black M en guerre contre son manager, échanges tendus : "Libère la Sexion ! Libère chaque membre !"
Halle Berry : Nouvel accord financier avec son ex, elle en sort (presque) gagnante...
Halle Berry : Nouvel accord financier avec son ex, elle en sort (presque) gagnante...
Pierce Brosnan : La mort tragique de sa femme et de sa fille décédées de la même maladie
Pierce Brosnan : La mort tragique de sa femme et de sa fille décédées de la même maladie
Laetitia Milot affectée par l'accident mortel de proches : "C'était des personnes formidables"
Laetitia Milot affectée par l'accident mortel de proches : "C'était des personnes formidables"
Bernard Tapie : Un célèbre acteur va l'incarner dans une série Netflix
Bernard Tapie : Un célèbre acteur va l'incarner dans une série Netflix
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image