Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Lucas Hernandez rêve d'une famille nombreuse : "Fille ou garçon, je m'en fous"

Lucas Hernandez rêve d'une famille nombreuse : "Fille ou garçon, je m'en fous"
Par Lise Normandie Rédactrice
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et Miss France !
À seulement 22 ans, Lucas Hernandez a connu deux grands bonheurs en 2018 : celui de remporter la Coupe du monde en Russie et celui d'accueillir son premier enfant quelques semaines plus tard. Le joueur de l'Atlético Madrid se confie sur sa paternité qui a tout changé.

Le 1er août 2018, Lucas Hernandez est devenu le papa d'un petit Martin, né de ses amours avec l'Espagnole Amelia Llorente. Le footballeur de 22 ans qui a quitté la France le jour où sa mère est partie s'installer en Espagne après le départ de son père, alors qu'il n'avait que 11 ans, est depuis sur un petit nuage.

Bien que comblé par la naissance de son premier enfant, le jeune champion du monde juge "sans hésitation" le rôle de papa bien plus difficile que le métier de footballeur. "Se réveiller toutes les trois heures pour le biberon ou changer la couche, ce n'est pas facile. Mais c'est quelque chose de magnifique", confie-t-il au Figaro ce vendredi 28 décembre 2018. Lucas Hernandez dit devoir beaucoup à sa compagne, avec qui il a trouvé le bon équilibre : "Quand c'est une semaine classique sans match, je me réveille la nuit ; quand le match approche, c'est la maman qui gère." L'international français aime tellement sa vie de jeune papa qu'il pense déjà à l'après. "J'ai envie d'agrandir la famille, mais on peut attendre encore quelques années. J'en veux trois ou quatre. Trois, c'est certain ! Fille ou garçon, je m'en fous", avoue-t-il.

Avant la naissance de son fils, Lucas Hernandez pensait avant tout à lui mais ses priorités ont complètement changé : "Je pense pour lui avec l'école, le mode de vie. Son bonheur est devenu ma priorité. Tout ce que je fais, c'est pour lui à 100%, ma personne vient après." En lorsque le joueur de l'Atlético Madrid a parfois failli sortir du droit chemin, happé par l'envie de faire la fête, un de ses coéquipiers l'a rappelé à l'ordre, se faisant tout naturellement son guide. "Si Antoine [Griezmann, NDLR] n'avait pas été là, je me serais perdu. Avant de rencontrer ma femme et d'avoir le petit, j'aimais bien sortir et profiter en tant que célibataire, et lui m'a cadré, m'a dit de rester tranquille. Sur et en dehors du terrain. C'est mon frère", partage-t-il, plein de reconnaissance.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image