Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Malgré la présence de Pippa Middleton, Jo-Wilfried Tsonga a encore perdu

Pippa Middleton lors de la finale du Masters de Londres entre Jo-Wilfried Tsonga et Roger Federer le 27 novembre 2011 à Londres
29 photos
Lancer le diaporama
Pippa Middleton lors de la finale du Masters de Londres entre Jo-Wilfried Tsonga et Roger Federer le 27 novembre 2011 à Londres

Même si Jo-Wilfried Tsonga a perdu, sa finale du Masters de Londres sonne comme une véritable victoire pour le Français.

Le Manceau termine sa saison en beauté, avec deux finales de suite aux Masters 1000 de Paris-Bercy et aux Masters de Londres donc. Et à chaque fois, un homme se sera mis en travers de sa marche triomphante, le Suisse Roger Federer, intouchable sur les surfaces rapides des tournois de fin de saison. Pourtant, Jo a fait preuve d'une maîtrise mentale et d'une force physique impressionnante que l'on ne lui connaissait pas. Mais voilà, une fois n'est pas coutume, Roger Federer a démontré qu'il était bien l'un des meilleurs joueurs de tous les temps, si ce n'est le meilleur, en faisant preuve d'une précision diabolique, variant les coups tout en ne cédant pas un pouce à son adversaire.

Sous les yeux d'une Pippa Middleton qui pour une fois affichait un sourire depuis sa rupture avec son compagnon Alex Loudon, le désormais numéro 3 mondial a tout de même dû batailler plus de deux heures pour se défaire d'un accrocheur Jo-Wilfried Tsonga pour finalement s'imposer en trois sets (6-3, 6-7, 6-3). Une victoire que Roger Federer compare à celle vécue à Wimbledon, lorsqu'il engrengea son seizième tournoi du Grand Chelem. " C'est vraiment un moment spécial (...) Au final, ce sixième Masters, je crois que c'est un de mes grands exploits. Je n'ai jamais fini aussi fort" a ainsi confié le maître, avant de rendre hommage au battu du jour qui a su prendre tous les risques pour tenter de le faire plier. "Il faut lui rendre hommage d'avoir su le faire aussi bien et de m'avoir rendu la fin de match aussi difficile" a-t-il poursuivi.

Une victoire historique pour le Suisse de 30 ans qui collectionne les records, et qui range celle-ci parmi les plus marquantes de ca longue carrière : "Ce qui me rend le plus fier, ce sont ces six titres au Masters, c'est de doubler des joueurs comme Pete Sampras ou Ivan Lendl, qui sont des légendes. Vous connaissez mon amour de l'histoire du jeu... Là, aujourd'hui, c'est un peu le même sentiment que lorsque j'ai gagné Wimbledon pour le record, lorsque toutes les légendes étaient là, au stade, Borg, Laver, McEnroe, Connors... C'était aussi spécial qu'aujourd'hui." A tel point que le champion n'a pu retenir ses larmes au moment de recevoir le trophée et l'ovation du public de la O2 Arena de Londres.

Du côté du malheureux Jo-Wilfried Tsonga, c'est la satisfaction qui dominait malgré la défaite et le sentiment d'être passé à côté de quelque chose de grand. "Ce n'est pas évident à digérer mais ce n'est pas si terrible que cela. Oui, elle est difficile cette défaite, mais j'ai tout donné, j'aime le sport et le combat et franchement j'y suis allé. Je n'ai rien à me reprocher et je peux aller dormir tranquille ce soir. Je peux me tourner heureux vers la suite et me regarder tranquille dans la glace" confiait le Français un brin fataliste. Car oui, si Jo-Wilfried Tsonga n'a pas remporté ce titre, c'est bien de la faute du Suisse : "Il a été meilleur que moi, j'ai su être opportuniste à la fin du deuxième set mais au final il était le plus fort (...) Oui, je peux défier les meilleurs, et si Federer n'était pas là j'aurais quelques titres en plus dans mon palmarès (rires) !"

Désormais, Jo-Wilfried Tsonga va s'octroyer une dizaine de jours de repos, avant de reprendre le chemin de l'entraînement. Pour enfin accrocher un grand titre à son palmarès et entrer définitivement dans la cour des grands.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

James Middleton et sa fiancée Alizée Thévenet sur Instagram, le 6 octobre 2019.
La réception du mariage de Louis Ducruet et Marie Chevallier, le 27 juillet 2019 à Monaco.
Meghan Markle, le prince Harry et leur fils Archie en Afrique du Sud, le 25 septembre 2019.
Camille Gottlieb au mariage de son demi-frère Louis Ducruet avec Marie Chevallier, le 27 juillet 2019 à Monaco.
Le prince Albert, Charlene de Monaco, John Legend, Tony Parker et sa femme Axelle au gala de la Croix-Rouge de Monaco, le 26 juillet 2019.
Meghan Markle joue les stylistes pour l'association Smart Works. Les coulisses de sa collection capsule de bienfaisance dévoilés sur Instagram, le 22 août 2019.
Pauline Ducruet chez son père Daniel Ducruet au Cap d'Ail (Alpes Maritimes) avec sa demi-soeur Linoué dans le cadre d'un portrait en toute intimité proposé par le magazine Story : des vies hors normes sur M6 le 21 juillet 2019.
Louis Sarkozy et sa mère Cécilia Attias dans l'émission "C à vous", le 25 octobre 2019.
Story Instagram de Camille Gottlieb sur le défilé de la première collection d'Alter Designs, la marque de sa soeur Pauline Ducruet, le 18 juin 2019 à La Cartonnerie, à Paris.
Meghan Markle et le prince Harry au parc olympique de Londres pour un match de baseball, le 19 juin 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel