Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Meghan Markle et Harry, "insistant" : ses confidences au début de leur relation

Meghan Markle, girlfriend du prince Harry, le 14 juillet 2016 à New York pour participer au Today Show.
24 photos
Lancer le diaporama
Meghan Markle, girlfriend du prince Harry, le 14 juillet 2016 à New York pour participer au Today Show.
Fin juin, la belle actrice était à Londres. Avant de retrouver son royal soupirant, elle rencontrait un journaliste. Ses paroles ne sont pas tombées dans l'oreille d'un sourd.

Au jour d'aujourd'hui, une telle rencontre et de telles confidences seraient hautement improbables : au mois de juin, le journaliste et animateur vedette Piers Morgan s'offrait à Londres un paisible tête-à-tête avec Meghan Markle, dont on n'allait découvrir que de longues semaines plus tard qu'elle venait d'entamer alors une histoire d'amour avec le prince Harry.

A ce moment-là, la ravissante Meghan était encore globalement inconnue du grand public, à l'exception des nombreux adeptes de la série Suits, dans laquelle elle s'illustre depuis six saisons dans la peau de la très smart Rachel Zane. C'est d'ailleurs grâce à ce rôle qu'elle s'est trouvée en contact avec l'ancien vainqueur (en 2008) du télé-crochet de Donald Trump The Celebrity Apprentice : fan de Suits, Piers Morgan s'est mis en 2015 à suivre les acteurs du show sur Twitter et Miss Markle l'a accueilli parmi ses nouveaux followers en lui disant qu'elle était fan de lui. Après des mois d'échanges réguliers (notamment sur les intrigues de la série, dont elle lui procurait parfois des épisodes en avant-première), elle lui proposa fin juin 2016 une rencontre : "Je suis à Londres pour une semaine de réunions et Wimbledon, j'adorerais vous faire coucou !" Le journaliste anglais de 51 ans, contributeur occasionnel du Daily Mail, fixe le rendez-vous dans son pub favori, dans le quartier de Kensington, et Meghan Markle y débarque tout droit sortie du All England Lawn où se joue le tournoi du Grand Chelem, encore un peu grisée par le champagne qu'elle a bu entourée de stars de la petite balle jaune comme Serena Williams.

En confiance avec son interlocuteur, Meghan n'hésitera pas à lui faire diverses confidences sur elle, sa vision des relations sentimentales ou encore le fait qu'il y a alors un homme "insistant" dans sa vie, se gardant toutefois bien de nommer le prince Harry.

La girlfriend royale qui déchaîne les passions

Devant un Dirty Martini (vodka, vermouth dry, jus d'olive et olives vertes) pour elle et une pinte de bitter (bière) pour lui, elle se livre pendant près d'une heure et demie. "Assez longtemps pour que j'aie un aperçu plutôt conséquent du nouvel objet mondial de "l'hystérie girlfriend royale"", statue le journaliste chevronné. Subjugué, outre par son charme et son intelligence brillante, par la personnalité vive de la jeune femme de 35 ans et cette capacité qu'elle à de jongler entre des propos sérieux et des moments plus légers, il passe avec elle en revue son métissage (fille d'une Afro-Américaine et d'un Caucasien, elle a confirmé, comme évoqué lors d'une précédente interview, avoir éprouvé de la confusion dans sa jeunesse et avoir mis du temps à en tirer de la fierté), ses rêves d'enfant ("devenir présidente des Etats-Unis ou présentatrice du JT"), son pire souvenir dans sa carrière (potiche dans un jeu télé, "ça payait les factures"), son engagement en faveur des droits des femmes (elle raconte notamment comment elle a, affirme-t-elle, fait modifier à l'âge de 11 ans une campagne pour du produit à lave-vaisselle dont le sexisme l'avait révoltée), le problème des armes à feu aux Etats-Unis (contente d'avoir vécu ces cinq dernières années à Toronto, où est tournée Suits, loin de "Rambo & Co.").

Les garçons et Harry... à l'attaque !

Alors qu'elle est aujourd'hui victime de son succès auprès d'Harry, harcelée au point de devoir se cacher et étudier les moyens de se protéger, Meghan Markle confie lors de cette même conversation avec Piers Morgan l'expérience qu'elle a faite de la violence des trolls sur Internet, durant la période où son personnage à l'écran trompait son compagnon de fiction : "Les gens voulaient me tuer ! Pas Rachel... MOI. Je n'avais jamais remarqué qu'il y avait autant d'emojis de pistolets et de couteaux. C'était très désagréable. Heureusement, Rachel est remontée sur son piédestal et ça s'est arrêté", déclarait-elle, se disant imperméable aussi bien à la flagornerie qu'aux critiques.

Et enfin, au moment de quitter le journaliste, l'actrice lève d'un rien le voile sur sa vie sentimentale. "Elle lit un texto, sourit et dit", raconte Piers Morgan : "Je suis à nouveau célibataire depuis peu, du coup il y a quelques garçons qui sont un peu... insistants ! Je suis un peu à court de pratique niveau histoires de coeur." Une confidence qui fait écho d'une part au fait qu'elle était sur la fin de sa relation avec le chef Cory Vitiello lorsque le prince Harry a commencé à la courtiser, et d'autre part que ce dernier l'a effectivement "bombardée de SMS" pour la convaincre d'accepter un rendez-vous galant... Un cap pas anodin pour celle qui dit obéir à la devise : "N'y consacre pas cinq minutes si tu n'es pas prête à y consacrer cinq années." Au lendemain de cet entretien, ils apparaissaient ensemble à la Soho House...

Petit conseil...

"Je ne suis pas surpris qu'il soit tombé amoureux d'elle, ni du fait qu'il protège si farouchement leur relation, commente Piers Morgan à la lumière de sa fréquentation de Meghan Markle. Harry, ignore toutes les saloperies [une référence, sans doute, à des propos polémiques de la demi-soeur de l'actrice, NDLR] que tu peux entendre ou lire à son sujet. Meghan Markle a le parfait profil d'une princesse." Une princesse qui, peut-il noter s'il ne le sait pas déjà, trouve "incroyablement romantique" qu'un garçon écrive à une fille avec un papier et un stylo plutôt que par mail - ou par texto, sans doute. Parole d'une calligraphe émérite, qui a réalisé les cartons d'invitation du mariage du chanteur Robin Thicke en 2005.

A l'heure actuelle, Meghan Markle est repartie au Canada pour reprendre le tournage de la saison sept de Suits après un mini-break à Londres au cours duquel elle a été aperçue jeudi dernier au palais de Kensington, où le prince Harry habite un cottage. Celui-ci a été très en vue au cours de ce week-end de commémorations des soldats morts au champ d'honneur, associé notamment à la princesse Charlene dans les tribunes de Twickenham pour le match de rugby entre l'Angleterre et l'Afrique du Sud. Leur première apparition conjointe risque de se faire désirer encore longtemps...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Meghan Markle et le prince Harry - Retour sur leur histoire d'amour.
Meghan Markle et le prince Harry - Retour sur leur histoire d'amour.
Meghan Markle et le prince Harry - Retour sur leur histoire de coeur.
Meghan Markle et le prince Harry - Retour sur leur histoire de coeur.

Meghan Markle et le prince Harry - Retour sur leur histoire de coeur.

Adele au mariage de sa meilleure amie Laura Dockrill.
Meghan Markle et le prince Harry - Retour sur leur histoire d'amour.
Le prince George, la princesse Charlotte et le prince Louis dans un clip vidéo promouvant la semaine de la santé mentale des enfants, sur Instagram, le 3 février 2020.
Robbie Williams quitte précipitamment son domicile pour s'intaller dans un hôtel à Londres
"Wonder For All", la campagne de fin d'année 2019 de Coach. Photo par Juergen Teller.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel