Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Meghan Markle : Grosse victoire contre un tabloïd dans l'affaire de la lettre à son père

9 photos
Voir 9 photos
Meghan Markle enchaîne les victoires en justice contre le Mail on Sunday. En 2018, le célèbre tabloïd avait dévoilé le contenu de sa lettre à son père Thomas, dans laquelle elle lui demandait d'arrêter de parler aux médias...

Il ne fallait pas la chercher. Nouvelle victoire pour Meghan Markle, dans le long procès qui l'oppose au Mail on Sunday. La duchesse de Sussex avait attaqué le tabloïd pour avoir dévoilé en intégralité une lettre privée qu'elle avait envoyée à son père Thomas Markle.

Cette correspondance familiale avait fait grand bruit en 2018. Elle demandait alors à son boulet de père d'arrêter de parler aux médias et surtout, de prendre soin de lui : "Je t'ai supplié d'accepter de l'aide, nous avons envoyé quelqu'un chez toi... et plutôt que de me parler ou d'accepter cette aide ou celle de qui que ce soit, tu as arrêté de répondre au téléphone et tu as choisi de parler dans les tabloïds. Si tu m'aimes, comme tu le dis dans la presse, par pitié arrête. S'il-te-plait laisse nous vivre nos vies en paix. Papa, j'ai le coeur brisé. Je t'aime. Je n'ai qu'un père. S'il te plaît, arrête de jouer la victime à la télévision afin que nous puissions réparer le lien qui nous unit (...) Cesse d'exploiter ma relation avec mon mari".

Et la justice britannique a statué mercredi que Meghan Markle possédait bel et bien tous les droits d'auteur sur cette lettre, lui donnant raison. L'ex-actrice américaine de 39 ans avait déjà remporté le 11 février la première partie de cette action en justice pour atteinte à la vie privée contre le journal à grand tirage.

D'après l'AFP, le juge Mark Warby, de la Haute Cour de Londres, avait alors affirmé que la publication de la lettre enfreignait le droit d'auteur, mais qu'un procès était nécessaire pour en déterminer le titulaire, Associated Newspapers arguant que la duchesse de Sussex s'était fait aider par son équipe de communication pour l'écrire. Mercredi, le magistrat a finalement estimé que le droit d'auteur sur cette missive n'appartenait pas à la couronne britannique, mais bien à Meghan Markle.

Il lui donne ainsi entièrement gain de cause contre le tabloïd, qui avait déjà été obligé en mars de faire état sur sa Une de sa première défaite judiciaire contre l'épouse du prince Harry. Selon Ian Mill, l'avocat de Meghan Markle, les services de la reine ont "rejeté toute revendication des droits d'auteur au nom de la Couronne". L'ancien secrétaire à la communication du couple royal, Jason Knauf, a aussi affirmé via ses avocats ne pas avoir écrit ou participé à la rédaction de cette lettre.

L'avocat d'Associated Newspaper, société éditrice du tabloïd Mail on Sunday, a pour sa part jugé "regrettable" que M. Knauf n'ait pas clarifié plus tôt ce point. Le prince Harry, 36 ans, sixième dans l'ordre de succession à la couronne britannique, a dénoncé à de multiples reprises la pression des médias sur son couple et en a fait la raison principale de sa mise en retrait de la famille royale, effective depuis avril 2020.

Une belle victoire pour Meghan Markle, qui se prépare activement pour l'arrivée de son deuxième enfant, une petite fille.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image