Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Michael Jackson : Enième scandale sexuel, des révélations accablantes

En début de semaine, le clan de Jackson était frappé par un énième coup dur : un an après la sortie médiatique de Wade Robson, le chorégraphe qui a assuré ouvertement que le défunt King of Pop l'avait agressé sexuellement, une nouvelle plainte pour des faits similaires (qui se seraient déroulés il y a vingt-cinq ans) a en effet été déposée, vendredi 9 mai, par un certain James Safechuck.

Un scandale sexuel de plus qui vient s'ajouter à une longue liste d'affaires judiciaires explosives impliquant Michael Jackson et sur lequel l'avocate de l'accusation, Maryann Marzano, est revenue brièvement dans une déclaration au site TMZ. Si les documents de la plainte en question restent à cette heure sous scellé, cette dernière a en effet livré une poignée d'éléments accablants à l'encontre du chanteur décédé (en 2009), déjà poursuivi de son vivant pour attouchements sur mineurs dont il avait dû répondre devant la justice en 2005 lors d'un procès trouble.

Pour rappel, d'après la plainte, James Safechuck, un développeur informatique de 36 ans résidant en Californie, déclare avoir été victime d'attouchements de la part du célèbre chanteur pendant pas moins de quatre ans. L'affaire remonterait à la fin des années 80 après la participation du jeune James, alors âgé de 10 ans, au tournage d'une publicité au côté du Roi de la pop (au sommet de sa gloire) pour les besoins de la marque Pepsi.

Aujourd'hui, l'avocate de ce père de famille livre donc des détails pour le moins perturbants, assurant qu'un Michael Jackson "narcissique" aurait, à cette époque, forcé la déscolarisation du petit James afin que ce dernier soit constamment à sa disposition et puisse l'accompagner dans ses tournées à travers le monde. Sitôt dévoilés, les propos tenus dans cette plainte ont été fermement démentis par le clan Jackson qui, par le biais d'un de ses représentants, a qualifié ces accusations de "fausses et calomnieuses". Mais dans le camp de l'accusation, on n'en démord cependant pas : "Si les doutes concernant la nature insidieuse des relations soi-disant 'amicales' de Michael Jackson avec de jeunes garçons persistent encore, ils devraient être levés face aux actes incontestables perpétrés par Michael Jackson à l'encontre de James Safechuck", a en effet déclaré Maryanna Marzano.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel