Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté

Michel Ponareff, envie d'un deuxième enfant ? "J'assume enfin le rôle de père"

Michel Ponareff, envie d'un deuxième enfant ? "J'assume enfin le rôle de père"
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.
Michel Polnareff et son fils Louka - Inauguration de la place Michel Polnareff et ouverture de l'exposition au MuPop (Musée des musiques populaires) qui lui consacre une rétrospective - Montluçon le 20 juin 2015.
17 photos
Lancer le diaporama
Michel Polnareff et son fils Louka - Inauguration de la place Michel Polnareff et ouverture de l'exposition au MuPop (Musée des musiques populaires) qui lui consacre une rétrospective - Montluçon le 20 juin 2015.
S'il a lui-même mis son fils Louka au monde, Michel Polnareff a appris par la suite qu'il n'était pas son père biologique. Retour sur cette découverte et confessions du chanteur sur la paternité.

Avec une autobiographie au titre aussi évocateur et trash que Spèrme – en librairies le 24 mars (éditions Plon) –, Michel Polnareff ne pouvait pas éluder la question de la paternité. Dans cet ouvrage, dont le Parisien Magazine a dévoilé des extraits, l'artiste bientôt de retour avec un nouvel opus et une tournée (du 7 au 11 mai 2016 en concert à l'Accorhotels Arena) ne cache pas avoir toujours désiré un fils. Un voeu exaucé, suivi d'un choc : la découverte après l'accouchement qu'il n'était pas le père biologique de Louka (5 ans aujourd'hui). Confidences d'un père qui a su pardonner...

La date du 28 décembre 2010, Michel Polnareff s'en souviendra toute sa vie puisque c'est cette nuit-là qu'il a aidé sa compagne Danyellah à mettre leur enfant au monde. À 3h du matin, sans l'assistance d'une sage-femme – endormie –, l'interprète de Lettre à France faisait couler un bain à sa moitié lorsque la tête du bébé est apparue. Un moment fort où la panique n'a étrangement pas pris le dessus. "Je ne voulais pas y croire et pourtant, j'allais mettre au monde un bébé. Mon Fils. Tout s'est passé très rapidement mais je m'en souviens comme d'une petite éternité. (...) Les futurs pères comprendront certainement ce désir de ne pas 'tout' voir. On n'a pas forcément envie de garder cette scène à l'esprit. Toutefois, je me suis retrouvé dans la position inverse !", écrit-il. Un moment qu'il définit comme plus "magique que médical".

Fier d'avoir donné naissance à son enfant, Michel Polnareff décrit son bébé comme "parfait" et poursuit : "On dirait un beau plateau de fruits de mer." Une étrange analogie entre les crustacés et Louka peut-être liée au milieu aquatique dans lequel est né l'enfant. "Je me suis empressé de mettre ma main sous son crâne. Je l'ai gardé un instant sous l'eau, une minute ? Dix minutes ? Un siècle... car je ne savais pas qu'il était encore relié par le cordon ombilical et respirait donc toujours l'oxygène de sa mère. Je l'ai délicatement sorti de l'eau pour son baptême de l'air", poursuit l'homme de 71 ans.

Je pense vraiment à un deuxième enfant

Un baptême qui a bien failli s'apparenter à un crash lorsque, un peu trop vivement encouragé à signer l'acte de naissance, le méfiant Michel Polnareff a demandé un test ADN. Verdict : il n'était pas le père biologique de Louka. "Dans mon livre je raconte la vérité, comment ma compagne Danyellah a fait coïncider la conception de notre fils Louka avec des dons de sperme en laboratoire, explique l'artiste dans Le Point. Lorsque des tests ont été réalisés, il est apparu que je n'étais pas le père génétique. J'ai été dépité, secoué, des journaux à scandale ont écrit que j'avais jeté dehors la mère et le bébé, ce qui est absolument faux. [Dans son autobiographie il explique que c'est lui qui est parti pour vivre à l'hôtel, NDLR]. (....) Depuis, tout est dénoué, Danyellah est une formidable mère, et j'assume enfin le rôle de père."

À tel point d'ailleurs que Michel Polnareff "pense vraiment" à avoir un deuxième enfant. Et quand Paris Match lui demande si son âge est un problème, il répond : "Ça ne me fait ni chaud ni froid." D'ailleurs, comme il l'écrit dans son livre, le couple a, encore aujourd'hui, des oeufs prêts à être inséminés...

Sarah Rahimipour

Retrouvez l'intégralité des interviews de Michel Polnareff dans les magazines Paris Match, Le Point, en kiosques le 17 mars 2016. Et dans le Parisien Magazine du vendredi 11 mars.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image