Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mon casting ciné de la semaine : Emma Watson, Sara Forestier et Takeshi Kitano !

12 photos
Lancer le diaporama

La semaine dernière, c'est la succulente comédie Potiche, de François Ozon, qui s'est imposée au box-office hebdomadaire, dépassant l'indétrônable Petits Mouchoirs de Guillaume Canet.
Que nous réserveront les sorties cette semaine ? C'est ce que nous saurons très prochainement, mais en attendant, nous avons choisi de mettre en lumière trois films sur la dizaine à sortir le mercredi 24 novembre 2010 : le retour du jeune sorcier balafré, une satire politique et sexuelle, et un polar japonais comme on les aime.

"Harry Potter et les reliques de la mort - Partie 1" - de David Yates - avec Daniel Radcliffe, Rupert Grint et Emma Watson.

Le pouvoir de Voldemort s'étend. Celui-ci contrôle maintenant le Ministère de la Magie et Poudlard. Harry, Ron et Hermione décident de terminer le travail commencé par Dumbledore, et de retrouver les derniers Horcruxes pour vaincre le Seigneur des Ténèbres. Mais il reste bien peu d'espoir aux trois sorciers, qui doivent réussir à tout prix.

Il sera impossible aujourd'hui et dans les jours à venir de passer à côté de la première partie du dernier volet du jeune sorcier né sous la plume de J.K. Rowling. Déjà un succès phénomènal aux Etats-Unis, ces Reliques de la mort est le chapitre le plus sombre, le plus adulte et le plus fascinant de la saga. En deux mots : le meilleur. On a déjà hâte de voir la seconde partie de ce dernier opus, attendu dans les salles le 13 juillet 2011.
Note : ***

"Le nom des gens" - de Michel Leclerc - avec Jacques Gamblin, Sara Forestier et Zinedine Soualem.

Bahia Benmahmoud, jeune femme extravertie, se fait une haute idée de l'engagement politique puisqu'elle n'hésite pas à coucher avec ses ennemis pour les convertir à sa cause - ce qui peut faire beaucoup de monde vu qu'en gros, tous les gens de droite sont concernés. En règle générale, elle obtient de bons résultats. Jusqu'au jour où elle rencontre Arthur Martin, comme celui des cuisines, quadragénaire discret, adepte du risque zéro. Elle se dit qu'avec un nom pareil, il est forcément un peu facho. Mais les noms sont fourbes et les apparences trompeuses...

Excellente surprise que cette comédie jubilatoire de Michel Leclerc (J'invente rien). Après une présentation remarquée lors du dernier Festival de Cannes, Le nom des gens débarque enfin dans nos salles, porté par un Jacques Gamblin au sommet (digne de ses plus grands rôles, de Tout ça pour ça à Pédale Douce) et une Sara Forestier plus charnelle que jamais.
Note : ***

"Outrage" - de Takeshi Kitano - avec Takeshi Kitano, Jun Kunimur et Ryo Kase.

Dans une lutte impitoyable pour le pouvoir, plusieurs clans yakuza se disputent la bienveillance du Parrain. Les caïds montent dans l'organisation à coups de complots et de fausses allégeances. Otomo, yakuza de longue date, a vu évoluer ses pairs : des tatouages élaborés et des phalanges sectionnées, ils sont passés à la haute finance. Leur combat pour arriver au sommet, ou du moins pour survivre, est sans fin dans un monde corrompu où règnent trahison et vengeance. Un monde où les héros n'existent pas...

Après s'être perdu dans la comédie avec des films comme Achille et la Tortue ou Glory to the Filmmaker, l'immense artiste et réalisateur japonais Takeshi Kitano revient à ses premières amours : le polar pur et dur, ce genre qui lui a offert ses plus grands succès, comme Sonatine, Hana-Bi, Violent Cop ou Aniki mon frère. Cet Outrage ne déroge pas à la règle et prouve une fois de plus toute la maestria de "Beat" Takeshi, que nous retrouvons avec plaisir un flingue à la main. Le film de la semaine.
Note : ***

Vous avez dorénavant toutes les bobines entre les mains pour choisir vos films et passer d'agréables moments dans vos salles obscures.

Et n'oubliez pas : Viva el Cinema !

Adam Ikx

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel