Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Paul Walker : La fin de Fast & Furious 7 devait être ''très différente''

8 photos
Lancer le diaporama

Ils ont voulu "faire partir le personnage de Paul de la manière la plus sincère et la plus élégante possible". Tel était le principal enjeu auquel les pontes d'Universal, producteurs de la franchise Fast & Furious, le réalisateur James Wan et Vin Diesel ont dû se frotter quelques jours après la mort tragique de Paul Walker (40 ans), le 30 novembre 2013. Comment faire disparaître Brian O'Conner de la saga, sans que cela ne se remarque trop ?

Au regard du final bouleversant - mot qu'on ne pensait pas accoler un jour à celui de la saga - de Fast & Furious 7, Universal Studios peut se targuer d'avoir réussi son coup. James Wan, qui a dirigé d'une main de maître ce septième opus spectaculaire, a expliqué à Collider que "la fin originelle servait un but très différent". "Un Furious 8 par exemple ?", demande le journaliste, ce à quoi Wan répond : "Ouais, exactement." Et de préciser : "Elle devait mettre en place l'avenir de l'univers de la franchise Fast & Furious. Et c'était évidemment très malin de la part de la production. Mais quand la tragédie est arrivée, tout cela est devenu sans importance. (...) Ils ont réalisé à quel point il était important de faire un film fini et qui rende hommage à Paul Walker."

Pour retravailler cette fin, après des semaines de production stoppée, Universal Studios donne toutes les cartes en main à James Wan, qui le leur rendra bien. Le budget passe de 190 millions de dollars à 250, la major fait appel aux frères de Paul, Cody et Caleb Walker,

[RISQUE DE SPOILER] Au final, Furious 7 se referme sur une logique narrative si on prend en compte des éléments des précédents films. En effet, déjà par le passé, Brian O'Conner a fait part de ses envies d'arrêter le banditisme et de prendre ses distances avec le passé. Père de famille respectable et homme amoureux, il désire se consacrer aux deux êtres qui lui sont le plus chers. Ce que Toretto et ses acolytes comprennent, lui emboîtant le pas loin des États-Unis où ils sont sur le coup d'un mandat d'arrêt. Dans le sixième volet, Dom Toretto est pourtant contraint d'arracher, la mort dans l'âme, O'Conner à sa petite famille, et de renouer avec sa team pour mettre à terre un terrible bad guy (incarné par Luke Evans). Dans le septième opus, c'est le frère de ce dernier qui veut se venger. Bis repetita. Il était donc logique qu'à la fin de ce chapitre, Brian O'Conner puisse définitivement prendre sa "retraite"...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel