Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

ONPC - Yseult : Un soutien inattendu pour Dominique Strauss-Kahn...

13 photos
Lancer le diaporama
Yseult prend la défense de DSK, en plein procès du Carlton de Lille, dans On n'est pas couché , le samedi 14 février 2015 sur France 2.

Ce samedi 14 février, Laurent Ruquier présentait un nouveau numéro de son talk-show hebdomadaire On n'est pas couché. Autour de la table, l'animateur, entouré d'Aymeric Caron et Léa Salamé, recevait de nombreux invités parmi lesquels Julien Clerc, venu présenter son 23e album studio Partout la musique vient, l'écrivain (et compagnon de Faustine Bollaert) Maxime Chattam, ou encore la jeune révélation de Nouvelle Star 2014, Yseult. Forte du succès de La Vague, la finaliste du télé-crochet de D8 vient de proposer un second single extrait du premier album qui porte son nom, Bye Bye Bye.

Comme le veut la tradition, Yseult a choisi, quelques instants avant l'émission, une caricature parmi toutes celles publiées dans la presse durant la semaine écoulée. Son choix s'est porté sur un dessin signé Goubelle publié dans le dernier VSD. On y découvre Dominique Strauss-Kahn égaré dans une scène orgiaque au milieu d'une douzaine de femmes que l'on devine être des prostituées. Et en légende, la phrase "Où est DSK ?", une référence à la collection de bandes dessinées Où est Charlie ?.

Si la jeune femme semble avoir fait un contresens dans l'interprétation de la caricature choisie, il est l'occasion pour elle de prendre la défense de DSK, dont la sexualité se retrouve étalée sur la place publique : "Pour moi, ça veut dire : 'Laissons-le tranquille !' Pour moi, cette histoire est partie dans quelque chose de pervers, on veut connaître les détails, la sodomie, ce qu'il a fait... On ne veut pas savoir !", argumente-t-elle d'abord.

"Pour moi, il y a la liberté d'expression et la liberté sexuelle. Je ne défends pas du tout ce petit DSK, ou ce grand monsieur... Mais pour moi, il ne faut pas trop fouiller dans les culottes des gens !", estime la jeune chanteuse.

Cette prise de position intervient tandis qu'à Lille s'ouvrait, en début de mois, le copieux procès de l'affaire du Carlton de Lille, dans lequel DSK et treize autres personnes sont accusées d'avoir été au coeur d'un réseau de prostitution.

Côté audience, On n'est pas couché a dominé la concurrence, décrochant la place de leader des audiences dès 23h30, avec 1,6 million de téléspectateurs et 22% de part de marché sur le public de 4 ans et plus.

Joachim Ohnona

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image