Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Pierre Bergé, une triste révélation dans "Le Divan" : "Je vous fais un aveu..."

15 photos
Lancer le diaporama
Pierre Bergé évoque sa maman dans "Le Divan" présenté par Marc-Olivier Fogiel, diffusé le 23 février sur France 3.
Celui qui fut le compagnon et l'associé d'Yves Saint Laurent a pris place sur le désormais célèbre "Divan" de Marc-Olivier Fogiel.

Mardi 23 février, Marc-Olivier Fogiel recevait Pierre Bergé dans Le Divan. Après une émission très forte en compagnie de Françoise Hardy, l'animateur s'est penché sur le destin hors du commun de cet homme d'affaires et de médias, collectionneur et mécène, qui a aimé éperdument et accompagné Yves Saint Laurent, de ses débuts brillants auprès de monsieur Christian Dior jusqu'à ses derniers instants. L'un des temps forts de cette émission a sans aucun doute été la révélation de Pierre Bergé sur sa famille. Avec le calme et le ton que l'on pourrait croire détaché qui le caractérisent, il révèle avoir dissimulé à tous la mort de sa mère, survenue il y a quelques mois.

"Je vous fais un aveu que j'ai caché à tout le monde. Ma mère est morte, elle allait avoir 108 ans, il y a quelques mois. Et si je n'en ai pas parlé, à personne, c'est parce que je n'ai pas eu envie de recevoir plein de lettres et de répondre à toutes ces lettres, à des gens qui n'avaient jamais connu ma mère. J'ai voulu que ce soit, une affaire protégée, secrète. Et je n'en ai pas parlé, même à mes plus proches amis. Je le fais ce soir puisque vous me posez la question et si je suis venu, c'est pour dire la vérité."

Avant cet aveu, Pierre Bergé parlait de ses parents, "profondément de gauche qui faisaient partie de la Fédération anarchiste", d'une mère qui militait pour le droit à l'avortement et qui vota, pour la première fois de sa vie, en 1981 parce que c'était François Mitterrand. Son père était mort. Il parle ensuite de son frère. "Mon frère est mort il y a très longtemps. On a deux ans de différence. Je l'aimais beaucoup, mais on n'avait pas grand-chose à se dire, nous n'avions pas beaucoup de choses en commun. Il était très sympathique. Il était gentil. Il s'appelait Michel." Alors qu'une photo de Michel et Pierre enfants apparaît sur l'écran, Marc-Olivier Fogiel demande à son invité si ces souvenirs ne réveillent pas de la tendresse chez lui. La réponse que lui fait Bergé lui ressemble : "Aimer les gens par affection, parce qu'ils sont votre père, votre mère ou votre frère n'a rien avoir avec aimer les gens parce qu'on les a choisis."

Avec son émission consacrée à Françoise Hardy, Marc-Olivier Fogiel a enregistré une part de marché record depuis son lancement (10% sur les 4 ans et plus). Hier soir, 494 000 téléspectateurs en moyenne jusqu'à 0h43 ont suivi sa rencontre avec Pierre Bergé, pour une part d'audience de 6,2% auprès de l'ensemble du public âgé de 4 ans et plus.

Le Divan, présenté par Marc-Olivier Fogiel, chaque mardi à 23h15 sur France 3.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image