Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Prince William et Kate Middleton, un bébé en priorité : 'C'est l'élément clé'

William et Catherine lors du déjeuner du jubilé de diamant à Windsor le 18 mai 2012. 
 Le prince William a confié à la journaliste américaine Katie Couric, lors d'un entretien pour son reportage  The Jubilee Queen  diffusé sur ABC le 29 mai 2012, qu'avoir des enfants est avec Kate Middleton leur priorité...
13 photos
Lancer le diaporama
William et Catherine lors du déjeuner du jubilé de diamant à Windsor le 18 mai 2012. Le prince William a confié à la journaliste américaine Katie Couric, lors d'un entretien pour son reportage The Jubilee Queen diffusé sur ABC le 29 mai 2012, qu'avoir des enfants est avec Kate Middleton leur priorité...

Avec le jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, dont les premières grandes célébrations ont débuté et conduiront jusqu'au point culminant (3-5 juin) de l'anniversaire des 60 ans de règne de la souveraine, et les Jeux olympiques de Londres en point de mire, toute autre occasion passe cette année au second plan au Royaume-Uni. Ou presque.

Le prince William en selle pour ses 30 ans et toujours plus de responsabilités

Quelques mois après que son épouse Catherine a franchi ce cap seule en janvier, tandis qu'il se trouvait en mission dans l'archipel des Malouines, le prince William, qui n'était pas non plus au côté de la belle Kate lors de la deuxième garden party de l'année à Buckingham mardi, fêtera le 21 juin 2012 ses 30 ans. Dans l'effervescence dissipée après la liesse en l'honneur du glorieux règne de la monarque, dans l'entre-deux probablement paisible avant les JO. Mais la grand-mère que William adore fera en sorte que le passage de son petit-fils, un jour son successeur sur le trône, à la nouvelle dizaine constitue un moment spécial : à cette occasion, Elizabeth II le fera chevalier du très exclusif ordre écossais du Chardon (Most Ancient and Most Noble Order of the Thistle), comme entériné officiellement le 25 mai, un honneur qu'elle seule a le pouvoir d'accorder. Déjà chevalier depuis 2008 de l'Ordre de la Jarretière instauré par le roi Edouard III, le prince William, connu en Ecosse comme le comte de Strathearn, sera intronisé au palais de Holyroodhouse, fief de la reine à Edimbourg où a eu lieu en 2011 la mariage de Zara Phillips et Mike Tindall. Il rejoindra notamment au sein de l'ordre créé par Jacques III, dont la devise est Nemo me impune lacessit (Personne ne me provoque impunément), son père le prince Charles et sa tante la princesse Anne. Ces "galons" supplémentaires marquent une étape de plus dans l'installation du prince William, deuxième dans l'ordre de succession au trône et attaché à ses activités de pilote d'hélicoptère de sauvetage au sein de la RAF, dans ses fonctions prééminentes au sein de la famille royale.

Le jour de ses 30 ans, il n'y a pas que les insignes d'or à l'effigie de Saint Andrew que le prince William touchera, mais aussi un colossal pécule légué par sa défunte mère, la princesse Diana. Les placements de la regrettée Lady Di, qui ont fructifié pendant des années et après prélèvements obligatoires, représentent un héritage d'environ 12 millions d'euros. Idéal pour que le duc et la duchesse de Cambridge puissent parfaire en 2013 leur installation au palais de Kensington, où les princes William et Harry grandirent avec Diana.

La première fois que sa mère Diana lui a vraiment manqué...

En cette année de multiples célébrations, Lady Di n'est d'ailleurs pas tout à fait absente. De même que le prince William avait fait en sorte de convier l'esprit de sa mère, décédée en 1997, à son mariage avec Kate Middleton, aussi bien au travers de la bague de fiançailles héritée de la défunte que de leurs moments de recueillement à sa mémoire et autres détails intimes, le futur roi d'Angleterre a confié combien son absence lui était douloureuse dans ces grands moments de sa vie. Ces rares confidences, William les a faites à la journaliste américaine de la chaîne ABC Katie Couric, qui a récemment recueilli les témoignages de membres de la famille royale pour son reportage The Jubilee Queen consacré à la reine Elizabeth II, qu'elle a eu le privilège de rencontrer dernièrement lors d'un gala. Un document qui a été diffusé dans la soirée de mardi 29 mai aux Etats-Unis. Les premiers extraits avaient notamment permis de découvrir un peu la "mamie" dévouée à sa vie de famille derrière la souveraine, via les confidences intimes des princes William et Harry, et quelques souvenirs d'enfance cocasses ("Vous savez quand vous n'êtes pas dans ses petits papiers : j'ai bien vu comment ses corgis se font rabrouer lorsqu'ils font des bêtises" dit avec humour l'un, quand l'autre loue le sens de l'écoute de la reine). L'intégralité du programme a révélé d'autres pans très personnels. Le prince William, dans son entretien avec Katie Couric, aborde notamment à coeur ouvert l'absence de sa mère Diana et son désir d'enfants avec Kate.

"Je suis tellement triste, ma mère n'aura jamais eu la chance de rencontrer Kate... Elle serait très fière", avoue-t-il tout en confiant que le jour de son mariage est celui où sa mère lui a le plus manqué depuis sa mort : "C'est vraiment la première fois depuis son décès que j'ai pensé comme ce serait formidable si elle pouvait être là et à quel point c'était triste qu'elle ne puisse pas voir cela." Un sentiment partagé par son frère le prince Harry.

L'avenir à court terme ? "Avant tout, Catherine et moi voulons avoir des enfants"

Katie Couric, qui a rencontré le prince William à Clarence House et note qu'il est particulièrement drôle, a également tenté d'en savoir plus sur l'avenir familial du fils aîné du prince Charles et de son épouse la duchesse de Cambridge. Alors que la discussion est axée sur son avenir à court terme et sa carrière militaire de pilote d'hélicoptère de sauvetage pour la RAF à la base d'Anglesey, incompatible à long terme avec un avenir royal, le prince William signale : "J'essaie encore de faire un choix. C'est très délicat car j'aime ce que je fais dans la RAF, mais la pression de mon autre vie s'intensifie, et les contenir ou tenter d'équilibrer les deux s'avère difficile. Plus important que tout, j'aimerais avoir des enfants. C'est vraiment l'élément clé. (...) J'en ai vraiment envie, et Catherine et moi, nous pensons vraiment à fonder une famille." S'engouffrant dans la brèche, Katie Couric demande alors s'il a "une annonce à faire" : "Vous ne tirerez rien de moi. Motus et bouche cousue", réplique avec malice l'intéressé, beaucoup plus généreux en revanche en plaisanteries - "pas de grosses disputes à signaler pour le moment", badine-t-il à propos de leur première année de mariage.

Quant au prince Harry, que Katie Couric a rencontré lors de son escale au Brésil après sa tournée dans les Caraïbes pour le jubilé de diamant, il lui tarde d'être casé et papa lui aussi : "J'ai toujours eu envie, depuis que je suis petit, d'avoir des enfants. C'est juste que j'attends la personne qui veuille bien accepter le job."

Les vidéos des princes William et Harry parlant de leur désir de paternité et du prince William parlant de sa grand-mère et reine modèle sont disponibles sur la chaîne YouTube officielle d'ABC.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel