Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Rod Paradot, aux César, remercie sa CPE et sa mère: Un vrai instant d'émotion

17 photos
Lancer le diaporama
Rod Paradot, ému après avoir le César du meilleur espoir masculin.
Le jeune acteur de "La Tête Haute" a bouleversé les téléspectateurs lors de son discours de remerciements.

Rod Paradot est un être ultra-sensible. À l'image de son personnage dans La Tête Haute, le turbulent Malony, le jeune acteur masque difficilement ses émotions lorsque celles-ci prennent le dessus. Il nous l'a prouvé de la plus belle des manières après avoir reçu le César du meilleur espoir masculin le 26 février, pour sa bouleversante prestation dans le long métrage d'Emmanuelle Bercot.

Remis par Louane Emera, qui livrait elle aussi un discours émouvant l'an dernier en soulevant ce même César, le trophée a visiblement bousculé comédien de 19 ans. "Ça va plus trop bien là, dit-il d'une voix tremblotante, sous les yeux d'une Emmanuelle Bercot qui se contient. Demandant de combien de temps il dispose, l'hésitant honoré n'avait visiblement pas préparé de discours – ou plutôt celui-ci s'est-il envolé avec l'émotion. "Je vais déjà remercier l'Académie des César de m'avoir sélectionné, parce que c'était déjà énorme, déclare-t-il. Je dois aussi remercier Emmanuelle Bercot de m'avoir choisi pour son film. Franchement, de tout ce que j'ai vécu jusqu'à maintenant, je crois que je lui dois beaucoup."

Soutenu par Louane, il a également remercié les producteurs ("que je kiffe"), mais aussi la directrice de casting, Elsa Pharaon, de l'avoir repéré dans un lycée professionnel où il faisait un CAP menuiserie – ce qui n'est pas sans faire penser à Kevin Azaïs, à qui il succède, qui était dans un cas similaire. "Je dois aussi remercier, mais attention quand je dis je dois, c'est parce que j'ai envie. Je vais remercier aussi Madame Camard, la CPE", poursuit-il sous les applaudissements d'un public attendri, avant de conclure par sa maman, "parce que c'est elle qui tous les jours croit en moi" et de quitter la scène, bouleversé et visiblement perdu.

Un vrai moment d'émotion, brut de naturel, logiquement salué par le Théâtre du Châtelet, mais également par les observateurs, émus eux aussi par le discours du jeune comédien.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel