Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Roman Polanski se souvient à "peine" de Valentine Monnier et nie le moindre viol

Roman Polanski se souvient à "peine" de Valentine Monnier et nie le moindre viol
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Roman Polanski durant la soirée de clôture de la 1ere édition du Festival Ciné Roman à Nice le 26 octobre 2019. © Bruno Bebert / Bestimage
11 photos
Lancer le diaporama
Roman Polanski durant la soirée de clôture de la 1ere édition du Festival Ciné Roman à Nice le 26 octobre 2019. © Bruno Bebert / Bestimage
Depuis 1977 et l'affaire "Samantha Geimer", du nom d'une jeune fille qu'il est accusé d'avoir violée, le réalisateur Roman Polanski traîne cette histoire comme un boulet. Son image a pris un nouveau coup avec les récentes accusations de Valentine Monnier. Il est sorti du silence pour "Paris Match".

C'est le magazine Paris Match qui aura réussi à faire parler le réalisateur Roman Polanski, muré dans le silence – alors même qu'il pourrait se réjouir du succès de son film J'accuse – depuis plusieurs semaines et les accusations de viol de la comédienne française Valentine Monnier. Il nie les faits et démonte les accusations.

Que s'est-il réellement passé en 1975 à Gstaad ? À en croire Valentine Monnier, 63 ans aujourd'hui, elle y aurait été violée et battue par Roman Polanski alors qu'elle n'avait que 18 ans et avait été invitée dans son chalet. D'entrée de jeu, le cinéaste aujourd'hui âgé de 86 ans affirme se souvenir "à peine" d'elle. "Et je n'ai évidemment aucun souvenir de ce qu'elle raconte, puisque c'est faux. Je le nie absolument. Son visage sur les photos publiées me dit quelque chose, pas plus. Elle raconte qu'une amie l'avait invitée à passer quelques jours chez moi, mais elle ne se souvient plus qui c'était ! C'est facile d'accuser quand tout est prescrit depuis des dizaines d'années, et lorsqu'on est certain qu'il ne peut y avoir de procédure judiciaire pour me disculper", clame-t-il auprès de Match.

Roman Polanski, qui traîne déjà comme un boulet sa relation sexuelle – consentie selon lui mais pas selon la justice américaine qui n'a jamais pu le juger, avec Samantha Geimer en 1977, quand cette dernière n'avait que 13 ans – a violemment contre-attaqué Valentine Monnier et ses supposés témoins. "Elle prend à témoin trois de mes amis, présents au chalet : mon assistant Hercules Bellville, Gérard Brach et sa femme, Elizabeth. Les deux premiers sont morts – c'est commode, ils ne peuvent plus confirmer ni réfuter les propos qu'elle leur prête. Quant à Mme Brach, le journal [Le Parisien, NDLR] ne l'a pas trouvée. Restent le voisin d'en face, John Bentley, qui 'ne se souvient pas que Valentine lui ait parlé de viol', mais qui a une théorie sur mes prétendus 'problèmes psychologiques avec les femmes', et un autre mystérieux voisin qui tient à garder l'anonymat – que craint-il ? Et quelques témoins encore plus indirects. (...) Cette histoire est aberrante", a-t-il lâché.

Le réalisateur, à qui on doit les films Le Pianiste, Le Bal des vampires ou Rosemary's Baby a aussi pris la peine de qualifier de "délirant" le soupçon concernant un acte de violence physique contre son accusatrice et juge ridicule la prétendue demande en anglais ("Do you want to fuck ?") faite sur un télé-siège.

Ces dernières années, outre l'affaire avec Samantha Geimer, Roman Polanski a aussi été accusé par Charlotte Lewis, Renate Langer et une certaine Robin pour des faits d'agression sexuelle...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image