Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Stella McCartney : ''Le bonheur ne repose ni sur la célébrité ni sur l'argent''

Stella McCartney : ''Le bonheur ne repose ni sur la célébrité ni sur l'argent''
Par Holo Han Rédacteur
Comme celui de la série My Holo Love, Holo le journaliste se fait discret. Il observe l'actualité mode, musique et sport, et l'analyse dans les moindres détails…

Avec un patronyme aussi célèbre, Stella McCartney aurait pu s'offrir la vie facile. Au lieu de ça, elle a souhaité exister par elle-même. Pari réussi pour cette "fille de" humble et posée.

La Londonienne de 40 ans est l'une des créatrices favorites des stars hollywoodiennes avec Kristen Stewart dernièrement, Rihanna ou encore Gwyneth Paltrow parmi ses plus fans les plus fidèles. Avant de connaître le succès, il a fallu relever le challenge. Difficile, au début, de sortir de l'ombre de ses géniteurs : "Il est difficile de trouver un terrain d'excellence quand vous êtes la fille de deux icônes [sa mère, Linda McCartney disparue en 1998, était une grande photographe, NDLR]", confie-t-elle au magazine Madame Figaro version pocket, dont elle fait la une cette semaine.

"Je voulais exister par moi-même. J'ai toujours voulu célébrer la force des femmes, leur rayonnement. (...) J'ai toujours su que je voulais monter ma propre marque." Le groupe PPR lui en donnera la chance après qu'elle a obtenu un diplôme à la prestigieuse Central Saint-Martins College et décroché un job chez Chloé, maison aujourd'hui dirigée par Clare Waight Keller.

S'il y a bien une chose dont Stella McCartney est fière, c'est de ne pas utiliser de cuir : "C'est peut-être le moment où j'ai vraiment eu l'impression d'avoir accompli quelque chose dans cette industrie." La créatrice, qui tient son engagement pour la cause animale de sa mère, a effectivement réussi un joli tour de force.

Écolo dans l'âme, la styliste de la délégation britannique pour les JO fait preuve d'une humilité rare. Un trait de caractère qu'elle tient de ses parents et de son éducation : "J'allais à l'école publique, avec les enfants du village. (...) Cela m'a donné le sens des réalités, le goût des choses simples. J'en ai retenu une leçon : le bonheur ne repose ni sur la célébrité ni sur l'argent."

Le numéro 66 de Madame Figaro Pocket est disponible en kiosques.

I.N.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image