Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Yoann Fréget (The Voice), bègue, raconte les humiliations qu'il a subies

7 photos
Lancer le diaporama

Bègue depuis l'âge de 3 ans, Yoann Fréget, grand gagnant de la deuxième saison de The Voice, programme à succès de TF1, est revenu sur ce trouble de la parole et ses conséquences sur sa vie dans La Parenthèse inattendue. Une émission que l'on pourra retrouver dès mercredi 16 avril sur France 2, à 22h25.

Alors que la troisième saison de The Voice bat son plein sur TF1, Yoann Fréget, lui, continue son ascension dans le monde de la chanson. Il y a quelques semaines, il dévoilait l'un des morceaux de son album Sauras-tu m'aimer, qui n'est autre que le générique du film La Belle et La Bête. Révélé dans The Voice, l'an dernier, ce Talent de Garou aura accédé à la victoire, malgré son bégaiement. Une belle revanche sur les moqueries dont il a été victime durant son enfance.

Il est ainsi revenu devant Frédéric Lopez et ses invités Marine Delterme et Smaïn sur ce qu'il a dû endurer en raison de son handicap. "Le bégaiement arrive dans ma vie quand je commence à parler un peu couramment, à 3 ans, quand mes parents se sont séparés, raconte le chanteur de 25 ans. Pour mon père, c'est assez difficile à vivre car lui-même a grandi avec le bégaiement et est passé par de nombreuses difficultés." Ces difficultés, Yoann va les vivre à son tour. "On sait exactement le mot qu'on veut dire et ça peut être parfois très frustrant. Encore plus quand des gens sont en train d'exploser de rire parce que vous n'arrivez pas à le dire."

À l'école, il reconnaît avoir eu de la chance et remercie Dieu de ne pas être tombé sur des professeurs trop impatients. Il déclare : "Dans la classe, j'étais très participatif, très combatif. Je me suis mis dans des situations humiliantes, ou du moins que je ressentais comme telles." "La différence fait peur. Donc quand on est gros, quand on a ci, quand on a ça, ça peut générer de l'agressivité gratuite à un point qu'on n'imagine pas", ajoute Yoann. Il précise que cette agressivité n'est pas nécessairement physique : "C'est pas forcément le fait de se faire frapper, je ne me suis pas fait frapper plus que ça. Mais dans les yeux de la personne en train de vous regarder..."

Et ces souffrances ne se limitent pas à l'enfance. Il explique que même dans sa vie d'adulte, il rencontre encore des barrières et de l'agressivité chez certains : "Quand on passe un coup de téléphone à une administration et qu'on vous raccroche au nez parce que vous mettez trop de temps à dire votre mot, alors que vous êtes en train de vous battre, c'est difficile." Des confessions touchantes qui ont captivé l'attention de la jolie Marine Delterme et de Smaïn, visiblement émus.

La Parenthèse inattendue sur France 2 le mercredi 16 avril 2014 à 22h25

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel