Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Johnny Hallyday, un père d'abord absent pour David et Laura...

David Hallyday, Laura Smet et leur père Johnny à l'Amnesia, à Paris, le 1er octobre 2003
11 photos
Lancer le diaporama
Abandonné par son propre père, Johnny a eu bien du mal à le devenir lui-même.

"Aujourd'hui nous avons perdu notre père. Notre douleur est immense. Merci du soutien que vous nous apportez et de vos messages, qui nous touchent et qui comptent énormément pour nous", ont écrit Laura Smet et David Hallyday dans un communiqué publié par l'AFP quelques heures après l'annonce de la mort de Johnny Hallyday, mercredi 6 décembre 2017. On le sait, le rockeur n'a pas été pour ses deux aînés, un père très présent comme il l'a été pour ses cadettes Jade (13 ans) et Joy (9 ans).

Quand David voit le jour le 14 août 1966, Sylvie Vartan et Johnny Hallyday sont déjà des stars. L'idole des jeunes est en permanence sur la route pour chanter. Il est aussi très jeune, à peine 23 ans au compteur. En 1983, Laura Smet voit le jour de ses amours avec Nathalie Baye. Une fois encore, Johnny n'est pas un père exemplaire. Ce n'est qu'auprès de Laeticia qu'il gagne en stabilité comme il l'expliquait dans son autobiographie Dans mes yeux, coécrite avec Amanda Sthers et publiée en février 2013. L'écrivain analysait alors : "Johnny était plus présent pour Laura que pour David. Et pourtant, elle est dans une douleur permanente, confiait-elle dans le magazine Gala. Elle s'est fabriqué une similitude de caractère avec son père. Elle a sans doute une très forte envie de lui plaire. Elle a choisi un truc rock'n'roll pour qu'il l'aime. Alors que Johnny a juste envie qu'elle aille bien. (...) Ce qui est très étrange, c'est que Johnny est confronté à quelqu'un qui est habité par les mêmes démons que lui mais il ignore comment la guérir."

Moi, je suis pudique ; une fille, ce n'est pas facile, surtout à l'adolescence, quand elle devient une femme

Si David a choisi le même pseudo que son papa, Laura a conservé Smet, son vrai nom qui, paradoxalement, lui confère un peu plus d'anonymat. "Quand elle était petite, elle a compris malgré elle combien les enfants ne sont souvent pas gentils entre eux, surtout quand tu es la fille de Nathalie Baye et Johnny Hallyday", expliquait le rockeur dans Paris Match. Il confiait également sa détresse et son impuissance devant les problèmes, désormais terminés, de Laura : "Quand elle a failli sombrer, je me sentais détruit. C'est dur de voir son enfant aller mal. Mais je tiens à dire combien Nathalie a été exceptionnelle. Tout comme Laeticia, qui a été la voir tous les jours. On l'a entourée au maximum. Moi, je suis pudique ; une fille, ce n'est pas facile, surtout à l'adolescence, quand elle devient une femme. Ça aurait pu mal tourner entre nous. J'ai fait comme j'ai pu..."

Dans son livre, Johnny Hallyday évoquait sans langue de bois l'enfance dorée de son fils, une grande différence entre eux : "Il a été heureux. Moi, j'avais envie, j'avais faim. On ne peut pas être élevé dans le confort et avoir la rage au ventre. (...) Je ne crois pas aux fils à papa qui réussissent. Il faut en avoir bavé. Il faut comprendre les gens. Alors, David ne sait pas vraiment quoi faire de son talent." Pour autant, Johnny reconnaissait qu'il devait l'une de ses plus grandes réussites artistiques à David, qui lui a composé l'album Sang pour sang, 2 millions d'exemplaires vendus et une Victoire de l'album de l'année en 2000. "Il aime David autant que ses autres enfants et en plus, chez son fils, il admire l'artiste, insistait Amanda Sthers dans Gala, il salue le compositeur." Tout comme il croit au talent d'actrice de Laura qu'il compare à celui de sa mère.

Dans leurs yeux

Ce qu'a vécu Johnny Hallyday avec ses aînés, son ancien producteur et ami Jean-Claude Camus le comprend parfaitement. Il confiait récemment dans Ici Paris : "J'ai vécu neuf ans avec Irène, le temps de faire un enfant dont je n'ai pas eu le temps de bien m'occuper [la productrice Isabelle Camus, épouse de Yannick Noah, ndlr]. Ce que je regrette aujourd'hui. Ma femme détestait mon métier, le tourbillon dans lequel il m'entraînait." Et d'ajouter dans Closer : "On retrouve le même manque chez Johnny pour David et Laura. J'essaie de rattraper le retard avec Isabelle, qui a su réussir toute seule en étant productrice d'Un gars, une fille."

Johnny Hallyday est vraiment devenu père sur le tard et probablement grâce à Laeticia. Celle qui l'a accompagné ces vingt-deux dernières années a su réunir tous ceux qui comptaient pour lui, y compris Sylvie Vartan et Nathalie Baye. Johnny a rattrapé le temps perdu avec ses aînés et il a été là tout le temps pour ses cadettes, Jade (13 ans) et Joy (9 ans). Il est finalement devenu père sur le tard... Sans faire de psychologie de comptoir, il est intéressant de voir comment Johnny est passé de l'idole des jeunes, jeune star abandonnée par son père quinze jours après sa naissance (raison pour laquelle il avait "faim"), au monument resté proche de ses fans, capable de remplir le Stade de France le samedi et d'accompagner ses fillettes à l'école le lundi. C'est l'une des raisons pour lesquelles Johnny a choisi de s'installer à Los Angeles : offrir à ses fillettes une enfance presque anonyme et donc la plus normale possible.

Toutes nos pensées vont à ses quatre enfants, ses trois petits-enfants, à Laeticia et aux femmes qui ont compté pour lui et, bien sûr, à ses milliers de fans éplorés... Johnny Hallyday fera l'objet d'obsèques populaires et spectaculaires samedi 8 décembre à Paris avant d'être enterré dans la plus stricte intimité à Saint-Barthélemy.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Voiture de course et Laetitia dans les bras d'un basketteur : Johnny se lâche à Los Angeles