Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Anaïs Camizuli : Sa fille Kessi insultée, elle pousse un coup de gueule

Par Liane Lazaar Rédactrice
Liane Lazaar est rédactrice web rattachée au pôle TV de Purepeople.com. Elle connaît autant le parcours de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 que les derniers rebondissements des candidats de télé-réalité et a un goût prononcé pour les histoires de coeur.
13 photos
Lancer le diaporama
Maman depuis le mois de juillet d'une petite fille prénommée Kessi, Anaïs Camizuli n'a toujours pas dévoilé son visage. Ce choix déplaît fortement aux internautes, qui s'en prennent au nourrisson. Sur Instagram, l'ancienne candidate de télé-réalité est montée au créneau.

Le 25 juillet 2019, la vie d'Anaïs Camizuli a été chamboulée par la naissance de son premier enfant. Avec son mari Sultan, l'ancienne gagnante de Secret Story accueillait une petite fille qu'ils ont prénommé Kessi. Depuis, c'est avec pudeur que la jolie brune partage certains instants de sa nouvelle vie de maman, toujours en prenant soin de préserver le visage de son bébé. Une discrétion saluée par certains internautes, mais vivement critiquée par d'autres. À tel point que la petite Kessi se retrouve insultée et qu'elle est la cible de commentaires haineux.

À bout, Anaïs Camizuli s'est exprimée à ce sujet jeudi 26 décembre via sa story Instagram. "Il y a encore pas mal de commentaires sur mon compte où vous me demandez 'pourquoi mettre un smiley sur le visage de ta fille, pourquoi tu ne veux pas l'afficher ?' Déjà, je ne suis pas quelqu'un qui affiche ma vie. Avant d'avoir ma fille, je n'affichais pas mon mari, donc vous imaginez bien que ma fille de 5 mois, je ne vais pas l'afficher", a-t-elle commencé, un brin agacée. Et de poursuivre en évoquant les messages terribles qu'elle reçoit au quotidien. "Il y a des gens qui sont super méchants sur les réseaux sociaux, je ne vous apprends rien. J'ai reçu des messages en privé où on m'a dit 'ne t'inquiète pas, ta petite p*** a encore le temps de mourir'. Heureusement que c'était que par message, parce que si je vous avais eu en face de moi, je vous aurais mangé tout cru. Donc je me dis, je n'affiche pas ma fille et je reçois des messages comme ça, alors si je l'affiche, qu'est-ce que ça va être ? Donc arrêtez de me demander, pour le moment, ça n'est pas d'actualité."

Pour conclure, Anaïs Camizuli tente de rappeler l'importance des mots et le mal qu'ils peuvent provoquer : "N'oubliez pas une chose, c'est qu'on est tous des êtres humains. Il y a des choses qui font mal à lire. Que vous nous aimiez, ou pas, on s'en fout mais de là à souhaiter du mal à un bébé, je trouve ça très mesquin. Je laisse le bon Dieu se charger de vous." Depuis quelque temps, les dangers des réseaux sociaux sont pointés du doigt par les stars de télé-réalité qui en font leur fond de commerce. Hier encore, c'est Jazz qui craquait dans une vidéo Snapchat après avoir été victime d'une fausse couche. La jeune femme, effondrée, suppliait les internautes de la laisser en paix et d'arrêter avec leurs commentaires malveillants.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image