Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Anne-Claire Coudray lutte contre "l'âge qui avance" : elle dévoile son "antidote"

Anne-Claire Coudray lutte contre "l'âge qui avance" : elle dévoile son "antidote"
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
18 photos
Depuis son arrivée sur TF1 au début des années 2010, difficile d'échapper à Anne-Claire Coudray ! Figure forte de la chaîne, présentatrice des journaux du week-end, des émissions politiques ou des éditions politiques, elle est partout ! Un rythme infernal qui impose à la journaliste de 45 ans quelques petits secrets "beauté", comme elle l'a confié cette semaine dans le magazine Gala.

Devenue en quelques années une figure importante de TF1, Anne-Claire Coudray est sans conteste l'une des journalistes les plus polyvalentes de la chaîne. Entre la présentation des JT du week-end, l'émission hebdomadaire Grands Reportages, les soirées électorales, les éditions spéciales et les différents événements importants, son emploi du temps est bien rempli !

Mais quel est donc son secret pour tenir ce rythme infernal ? A 45 ans, cette "superwoman" de l'info voit, comme tout le monde, le temps passer et a donc trouvé une technique imparable pour garder la forme et tenter de contrer les signes de l'âge. "Le sport ! Je m'y suis mise sur le tard... J'essaye d'en faire trois fois par semaine. Je regrette de ne pas avoir commencé plus tôt. Mais c'est définitivement mon antidote à l'âge qui avance", a-t-elle confié au magazine Gala.

Bretonne d'origine, celle qui a remplacé Claire Chazal en 2015 tente également de ne garder que le positif dans sa vie : pendant le confinement, alors qu'elle était à la tête d'émissions spéciales et tentait d'informer les Français sur la crise, elle retient par exemple l'entraide entre les gens et la solidarité qui s'était développée autour des soignants. "Moi j'ai décidé de ne garder que les exemples de solidarité, les applaudissements pour les soignants, les commerçants qui vendaient la marchandise de ceux qui n'avaient plus le droit d'ouvrir. Et notre immense capacité à s'adapter ! Elle a été incroyable. Mais je suis du genre à regarder le verre à moitié plein", raconte-t-elle.

Une leçon de vie qu'elle tente sûrement de transmette à sa fille, Amalya, née en 2015. Une petite fille qui lui ramène toujours les pieds sur terre : quand le magazine lui parle de ses préoccupations et de ses derniers SMS envoyés, pas d'interviews du président ou de ministres. Non, elle pense aux "menus" de sa petite princesse (dont le père est l'homme d'affaires Nicolas Vix), qu'elle protège soigneusement de toute médiatisation. Maman (presque) comme les autres, elle organise des "goûters d'anniversaires avec dix copains" pour la petite fille et en "sort lessivée". Résultat : ses héroïnes sont désormais devenues "les maîtresses de maternelle" !

Et pour rappel, les jours qui arrivent ne vont pas être de tout repos pour la journaliste : dimanche, en compagnie de Gilles Bouleau, elle sera à la tête d'une émission spéciale pour annoncer les résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Une tâche qu'elle connait bien mais qui n'est pas très aisée. "C'est assez éprouvant! On s'adapte au dernier moment. On reçoit les dernières estimations dix à quinze minutes avant le "reveal" de 20 heures. Cette fois-ci, en plus, aucun bureau de vote ne ferme à 18 heures. Tous ferment à 19 heures ou 20 heures. On risque de ne pas pouvoir annoncer le résultat à 20 heures. On réfléchit à toutes les solutions, car on ne peut pas se permettre de communiquer un gagnant s'il y a le moindre doute", a-t-elle expliqué dans une interview pour Télé Magazine.

L'intégralité de l'interview d'Anne-Claire Coudray est à retrouver dans l'édition du 7 avril 2022 de Gala.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image