Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Box-office US : Hunger Games 4 sonne "La Révolte", mais déçoit...

9 photos
Lancer le diaporama
L'ultime chapitre de la saga devait frapper très fort dès la semaine de sa sortie au box-office américain. Sauf que...

Les spécialistes du box-office américain peuvent parfois sembler sévères. Pour le dernier volet de la saga Hunger Games, La Révolte - Partie 2, certains ont même susurré le mot "flop". Pourtant, avec 101 millions de dollars amassés dès son premier week-end d'exploitation, Hunger Games 4 n'a pas fait un flop. Mais il a déçu et échoué là où on attendait un démarrage bien plus canon, largement supérieur aux précédents scores obtenus par la franchise de Lions Gate.

En effet, La Révolte - Partie 2 a enregistré 20 millions de dollars de moins que La Révolte - Partie 1, pourtant moins attendue que ce dernier volet. Sur le sol américain, la première partie de Mockingjay n'a réalisé que le troisième score de la saga avec 337,1 millions de dollars contre les 424,6 de L'Embrasement. Ce dernier, deuxième chapitre de la saga, est la plus grosse réussite en termes de recettes, avec 865 millions de dollars amassés à travers le monde. Pour l'heure, La Révolte - Partie 2 est encore loin de ce résultat, ayant cumulé 247 millions de billets verts en incluant quelques marchés étrangers, dont la France.

Hunger Games, un départ décevant mais une première place aux États-Unis

À l'image des résultats français - dont une première journée où les recettes étaient deux fois moins importantes que prévu -, les attentats et le climat de menace auraient-ils joué un rôle dans la fréquentation des salles ? Pas vraiment si l'on en croit les résultats de Spectre. En France, le dernier volet des aventures de 007 a réalisé le meilleur démarrage de la franchise James Bond. Mais aux États-Unis, 007 a (sans surprise) dû céder sa première place à Hunger Games, chutant de plus de 50 % en troisième semaine, avec 14,6 millions de dollars supplémentaires, soit un total estimé à 153 millions de billets verts engrangés.

Pour Bond, la barre des 200 millions sur le sol américain, un strict minimum pour Sony Pictures, sera bien difficile à atteindre. Spectre pointe pourtant à 677 millions de dollars de recettes au niveau mondial - ce qui représente déjà un très beau pactole -, mais demeure loin de son prédécesseur, Skyfall. Là, il ne s'agit plus de menaces terroristes, mais bel et bien d'un bouche-à-oreille qui ne fonctionne déjà presque plus en Amérique du Nord.

Dans le reste du classement US, Snoopy se maintient à la troisième place (12,8 millions de dollars), devançant deux autres sorties de la semaine : la comédie The Night Before (10,1) et le remake Aux yeux de tous, avec Nicole Kidman et Julia Roberts (6,6). Seuls les films indé Spotlight (3,6), avec Mark Ruffalo etMichael Keaton, et Brooklyn (1,1), avec Saoirse Ronan, tirent leur épingle du jeu. Ils s'offrent respectivement + 166,2 % et + 139,6 % de fréquentation en salles. Un bon point pour deux films outsiders en cette saison de récompenses.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel