Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Breaking Bad : La fin explose son record d'audience et Aaron Paul ironise

Clap de fin pour Breaking Bad. Quelques jours après Dexter, les téléspectateurs ont cette fois dit adieu aux péripéties de Walter White, incarné par le brillant Bryan Cranston, professeur de chimie devenu fabriquant de drogue auquel on s'était attaché durant cinq saisons et 62 épisodes. Un final en apothéose qui a explosé son record d'audience et marqué à tout jamais l'histoire des séries télé...

Comme prévu, ce 62e et dernier épisode de Breaking Bad a réuni le plus grand nombre de téléspectateurs de son histoire. Sur la chaîne câblée AMC, qui facturait ce soir-là 250 000 dollars les 30 secondes de publicité, ils étaient pas moins de 10,3 millions selon les chiffres de l'institut Nielsen cités par le magazine Variety. Soit plus de 4 millions de plus que le record de 6,6 millions établi pour l'avant-dernier épisode le 22 septembre dernier, diffusé en même temps que la cérémonie des Emmy Awards d'où Breaking Bad est repartie avec le prix de la meilleure série dramatique de l'année et autant de plus que le retour d'une autre série encensée du moment, Homeland et sa saison 3. C'est la meilleure audience de l'histoire de la télé câblée pour un épisode final derrière Les Sopranos portée par le regretté James Gandolfini (11,9 millions), et Sex and the City (10,6 millions). Et loin derrière le final de MASH en 1983 (105,9 millions) et la mythique série Seinfeld en 1998 (76,3 millions), une époque où le paysage audiovisuel était largement moins concurrentiel avec beaucoup moins de chaînes.

L'épisode final, encensé unanimement par le public et la critique, a été d'ailleurs été diffusé lors d'une grande soirée au Hollywood Forever Cemetery sur écran géant. Le tout en présence de certains membres de l'équipe du film, à commencer par Bryan Cranston, Aaron Paul, pour l'occasion dans le costume de son personnage, Jesse Pinkman, et le créateur de Breaking Bad, Vince Gilligan, venus dire quelques mots sur scène. Beaucoup étaient d'ailleurs déguisés en Walter White dans un décor évidemment consacré à la série, entre la caravane servant à fabriquer la méthamphétamine et des bonbons bleus y faisant évidement aussi référence à la Blue Meth d'Heisenberg.

À peine le dernier shoot de Breaking Bad envoyé, voilà qu'Aaron Paul cherche d'ailleurs déjà... du travail. Croisé par TMZ.com sur Sunset Strip avec sa jeune épouse Lauren Parsekian, le très décontracté comédien a ironisé sur l'arrêt de la série, entre quelques saluts aux fans l'ayant reconnu dans la rue, expliquant qu'il avait besoin de boulot. Une boutade bien sûr, puisqu'il est prochainement attendu dans Need For Speed et A Long Way Down au cinéma.

ATTENTION, SPOILERS. Si l'épisode final de Breaking Bad a changé la vie de ses acteurs et des téléspectateurs, il a aussi eu une conséquence un peu plus étonnante pour l'entreprise Stevia qui, comme son nom l'indique commercialise la stevia, un édulcorant naturel. La raison ? Le héros Walter White tue en effet le personnage de Lydia en remplaçant la Stevia qu'elle a l'habitude de mettre dans son thé à la camomille par de la ricine, une protéine toxique dans une scène déjà culte. Et qui a permis à l'entreprise de voir grimper le prix de ses actions ! Preuve que la fin de Breaking Bad n'a décidément fait aucun déçu...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image