Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Carole Bouquet : Son amour pour Jean-Pierre Rassam, défunt père de son fils aîné

Carole Bouquet : Son amour pour Jean-Pierre Rassam, défunt père de son fils aîné
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
Carole Bouquet à Cannes en mai 2011
6 photos
Lancer le diaporama
De retour sur les écrans dans l'oeuvre d'André Téchiné, Impardonnables (en salles le 17 août), Carole Bouquet a été sollicitée pour une interview figurant sur le site de Madame Figaro. L'actrice revient sur ses dix amours, passant en revue ce qui lui tient à coeur, le père de son fils aîné ou encore son métier.

L'entretien de Carole Bouquet démarre par André Téchiné. Le réalisateur des Roseaux sauvages l'a choisie pour donner la réplique à André Dussollier dans Impardonnables, adaptation du roman de Philippe Djian : "Soyons franche, ce qui m'a plus, c'est de travailler avec André. S'il m'avait proposé un autre scénario, je l'aurais accepté. [...] Après, on me répète qu'André me filme bien... Je me sentais juste heureuse d'être là et il est probable que ça se voie."

Carole Bouquet cite Françoise Sagan et Antonin Artaud, admire les tableaux de maître, écoute Bach, Rossini, ou encore Bruce Springsteen. Mais elle aborde aussi l'amour qu'elle porte pour Jean-Pierre Rassam, producteur décédé en 1985 et père de son fils Dimitri Rassam : "Cette passion ne m'a pas quittée. J'ai eu la chance incroyable de rencontrer cet homme-là quand j'avais 20 ans. Jean-Pierre était un seigneur extravagant, flamboyant et très classique en même temps. Il incarnait l'intelligence et la drôlerie, bref, la vie en personne. Aujourd'hui, lorsque je pense à lui, je gomme toute souffrance, je ne me souviens plus que des rires et de mon éblouissement."

Une superbe déclaration envers cet homme, avec qui la comédienne a eu son fils aîné Dimitri, aujourd'hui producteur de films et qui vient d'être papa d'une petite Dacha depuis le mois de juin, plongeant Carole Bouquet dans un grand bonheur.

Dans son carnet rempli de passion, Carole Bouquet évoque aussi Izia Higelin, fille de Jacques Higelin, chanteuse et désormais actrice qui partage l'affiche avec elle de Mauvaise Fille. La demoiselle joue le premier rôle de cette adaptation cinématographique du roman de Justine Lévy par son compagnon Patrick Mille : "Elle m'y a époustouflée par sa force, son invention, sa liberté. Si Izia en a l'envie, croyez-moi, elle fera ce qu'elle voudra au cinéma."

Du Septième Art et de son métier plus précisément, Carole Bouquet dira alors :" J'éprouve de l'amour pour lui depuis le premier jour et Cet obscur objet du désir de Luis Buñuel, que j'ai joué malgré ma terreur et ma souffrance."

Retrouvez l'intégralité de l'entretien sur le site de Madame Figaro.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image