Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Catherine Frot traitée de diva ? L'actrice répond : ''Je n'ai pas compris''

Catherine Frot bénéficie d'une cote de popularité impressionnante. Tout commence avec son personnage dans Un air de famille, Yolande, alias Yoyo. Avec l'adaptation au cinéma de la pièce de théâtre, filmée par Cédric Klapisch, la France entière tombe sous le charme de l'actrice, récompensée d'un César du meilleur second rôle pour sa performance. Réclamée de toute part dans le cinéma, elle est en haut de l'affiche en 1999, dans La Dilettante de Pascal Thomas et depuis, elle est devenue une star française particulièrement aimée du public. Jusqu'à ce que le réalisateur Pascal Thomas vienne remettre en cause son statut, la décrivant comme une diva des tournages. Des attaques auxquelles l'actrice répond, en interview dans les locaux de la radio RTL.

Invitée de l'émission de Stéphane Bern A la bonne heure de RTL, diffusée ce 14 mars, Catherine Frot est venue parler de la pièce à succès Oh les beaux jours de Samuel Beckett. Après les innombrables applaudissements que le spectacle, joué au théâtre de la Madeleine en janvier 2012, a reçus, la pièce reprend au théâtre de l'Atelier. Un pur bonheur pour Catherine Frot, ravie de reprendre son costume et décrivant l'oeuvre comme un grand poème qui renvoie à chacun de nous : "C'est entre l'enfer et le bonheur."

Couverte d'éloges de la part des animateurs de l'émission et des auditeurs, Catherine Frot est inévitablement interrogée sur les critiques du réalisateur Pascal Thomas, après le commentaire d'une auditrice qui ne veut pas croire à cette controverse. Le cinéaste déclarait qu'elle réclamait des salaires toujours plus élevés pour les films inspirés de l'oeuvre d'Agatha Christie et qu'elle s'est sentie humiliée par le défraiement qu'elle touchait sur un tournage, identique au reste de l'équipe du film. A cela, Catherine Frot, répond sur RTL : "Je n'ai pas compris. Pourquoi ce ressentiment ? Y a un drôle d'esprit..." Elle se demande s'il n'était pas déçu parce que le troisième épisode des aventures de Bélisaire et Prudence Beresford (Associés contre le crime) avait moins bien marché. Elle précise au passage que ce dernier opus était moins bien travaillé et réussi que les autres, ce qui expliquerait selon elle son échec relatif. Une façon de lancer une pique au réalisateur ?

Toujours est-il que Pascal Thomas et Catherine Frot ont tourné ensemble La Dilettante, Mercredi folle journée, et la trilogie Agatha Christie Mon petit doigt m'a dit..., Le crime est notre affaire et Associés contre le crime, des expériences qui leur ont permis de bien se connaître. Une belle collaboration qui ne devrait pas reprendre de sitôt et qui laisse songeur sur les véritables raisons de l'inimitié entre les deux artistes.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel