Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Fleur Pellerin : L'ex-ministre renoue avec la Corée du Sud pour sa nouvelle vie de businesswoman

12 photos
Voir 12 photos
Fleur Pellerin : L'ex-ministre renoue avec la Corée du Sud pour sa nouvelle vie de businesswoman
Contraints ou volontaires, ceux qui quittent la politique ne rebondissent pas toujours facilement. L'ancienne ministre de la Culture, Fleur Pellerin, se débrouille, dans son cas, plutôt (très) bien. Elle a rejoint le monde des affaires et par la même occasion, elle redécouvre la Corée du Sud, son pays de naissance.

Nul doute qu'elle doit être bien contente de ne plus être en charge de la Culture en ce moment ! A 47 ans, Fleur Pellerin a tourné la page de la politique pour aller dans le privé. Celle qui a été ministre sous François Hollande de 2014 à 2016, travaille désormais pour Korelya Capital. Un nouveau job dans les affaires qui la ramène à son pays de naissance, la Corée du Sud.

Comme le rapporte Paris Match, l'entreprise d'investissement co-fondée par Fleur Pellerin est actuellement dans la lumière alors qu'elle a été mandatée par Naver - le "Google sud-coréen" - pour investir la coquette somme de 115 millions d'euros dans Wallapop. Il s'agit d'une "application espagnole de petites annonces de biens d'occasion". Le but étant d'accélérer son développement. Comme ne manque pas de souligner le magazine dans son édition du jeudi 25 février 2021, "avec cette nouvelle vie, elle découvre son pays natal, où elle n'était jamais retournée depuis qu'elle a été adoptée, bébé, en 1974, jusqu'à une visite officielle en 2013."

Née Kim Jong-sook, elle avait été abandonnée à la naissance, placée en orphelinat puis adoptée par un couple français. Devenue Fleur Pellerin, elle a par la suite grandi en région parisienne, à Montreuil puis Versailles. "Je ne recherche pas ma famille biologique. Il y a bien des gens qui se sont manifestés, mais je crains que ça ne soit par opportunisme", avait-elle confié au Parisien en 2017.

Selon Paris Match, l'ancienne ministre a signé un contrat avec un éditeur de Séoul pour une autobiographie. Elle en a écrit deux chapitres pour le moment. A travers son ouvrage, Fleur Pellerin espère "aider à briser les plafonds de verre et donner de la confiance aux jeunes femmes sud-coréennes." Pour la promotion, elle n'est toutefois pas encore prête à l'assurer dans sa langue natale dont elle avait confié dans le passé qu'elle l'apprenait avec grande difficulté.

Fleur Pellerin n'est pas la seule femme politique à avoir tourné la page pour d'autres projets puisqu'on compte par exemple Nathalie Kosciusko-Morizet installée à New York ou Najat Vallaud-Belkacem devenue directrice pour la France de l'ONG ONE.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image