Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Hommage à Kobe Bryant – Michael Jordan en larmes : "C'était comme mon frère"

Hommage à Kobe Bryant – Michael Jordan en larmes : "C'était comme mon frère"
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
Michael Jordan livre un discours émouvant lors de l'hommage à Kobe Bryant et sa fille Gianna au Staples Center de Los Angeles, le 24 février 2020.
26 photos
Lancer le diaporama
Michael Jordan livre un discours émouvant lors de l'hommage à Kobe Bryant et sa fille Gianna au Staples Center de Los Angeles, le 24 février 2020.
Lundi 24 février 2020, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont rendu hommage à Kobe Bryant et sa fille Gianna (13 ans), morts dans un accident d'hélicoptère. Depuis la scène du Staples Center, Michael Jordan s'est rappelé la relation privilégiée qu'il partageait avec la légende de la NBA.

20 000 personnes étaient réunies pour rendre un ultime hommage à Kobe Bryant et à sa fille Gianna (13 ans), morts dans un terrible accident d'hélicoptère en janvier dernier. Le 24 février 2020, des personnalités du basket, de la musique, des médias et tant d'autres étaient présentes pour se souvenir des personnalités enjouées de la légende de la NBA et de sa jeune fille, Gigi.

Proche de la famille et du basketteur disparu, Michael Jordan a livré un discours inoubliable, durant lequel il n'a pu retenir ses larmes. "Je suis si honoré d'être là pour honorer Gigi et célébrer le cadeau que Kobe nous a donné, ce qu'il a accompli en tant que joueur de basket, businessman et père", commence l'immense joueur, avant d'évoquer leur relation.

"Les gens ont toujours été surpris de notre lien, notre proximité. C'était comme mon petit frère. Tout le monde nous parlait de notre rivalité. Je voulais juste parler de Kobe. (...) Je voulais être le meilleur grand frère. Il m'appelait, m'envoyait des messages, parfois à 3h du matin pour me parler de basket, de ses enfants. On parlait de sport, de business, de famille. Une partie de moi s'est envolée quand il est mort. Vous aussi, sinon vous ne seriez pas là", s'est ému Michael Jordan, de chaudes larmes coulant sur son visage. On imagine qu'il a été submergé par l'émotion, notamment lorsqu'il a croisé le regard de Vanessa Bryant, elle aussi en pleurs (et réconfortée par Beyoncé).

Michael Jordan a su susciter l'émotion, mais aussi une légère crise de rire. En larmes face à plusieurs caméras retransmettant l'événement partout dans le monde, le joueur de 57 ans a évoqué son "crying face meme", hilarante image ultrapartagée des réseaux sociaux datant de son introduction au Hall of Fame en 2009. "Je vais devoir subir un autre meme où je pleure. J'ai dit à ma femme que je ne m'effondrerais pas parce que je ne veux pas en voir un autre pour les trois ou quatre prochaines années", a-t-il blagué.

Michael Jordan n'est pas le seul à avoir su trouver les mots justes pour apporter un peu de lumière dans cette cérémonie forcément tragique, où l'on pleurait également la mort de la si jeune Gianna (13 ans), qui se destinait elle aussi à une grande carrière dans le basket.

Le grand joueur Shaquille O'Neal, ami et coéquipier de Kobe Bryant, a raconté comment il ne passait jamais la balle, ce qui avait suscité la colère de l'équipe. "Je lui ai dit : 'Kobe, il n'y a pas de lettre I ["je" en anglais, NDLR] dans le mot team." Il m'a répondu : "Je sais, mais il y a les lettres M et E dans "motherfucker"", a-t-il raconté, sur la scène du Staples Center. Il a ensuite promis aux filles de Kobe, Natalia (17 ans), Bianka (3 ans) et la petite dernière Capri (7 mois), de leur apprendre toutes les techniques de leur papa.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image