Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Jean Castex testé positif à la Covid-19 : symptômes et nombreux cas contacts

Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
9 photos
La cinquième vague a touché le gouvernement : le Premier ministre Jean Castex a été testé positif à la Covid-19, peu après avoir été déclaré cas contact le 22 novembre 2021. Cette annonce entraîne la mise en quarantaine de nombreux collègues qui ont été à ses côtés.

Alors que la crise sanitaire et sociale en Guadeloupe fait monter la tension au sein du gouvernement français, son chef, Jean Castex (56 ans), vient d'être annoncé positif à la Covid-19. En effet, le lundi 22 novembre 2021, il a d'abord été déclaré cas contact pour la quatrième fois depuis 2020, suite au test positif de l'une de ses 4 filles, âgée de 11 ans. Il avait été vacciné au printemps, sa deuxième injection d'AstraZeneca datant du 19 juin, et était éligible à une dose de rappel le 19 décembre prochain.

Cette nouvelle entraîne la mise en quarantaine en cascade de personnalités qui ont été au contact de Jean Castex telles que son homologue belge Alexander de Croo et quatre de ses ministres qu'il a rencontrés lundi à Bruxelles pour une réunion sur le thème de la sécurité. Les accompagnateurs du Premier ministre français vont également suivre le même chemin du dépistage : la ministre des Armées, Florence Parly, celui de l'Intérieur, Gérald Darmanin, de la Justice, Eric Dupond-Moretti, et le secrétaire d'Etat à l'Europe, Clément Beaune. Une longue liste à laquelle on peut ajouter le directeur général de la Sécurité intérieure, Nicolas Lerner, celui de la Sécurité extérieure, Bernard Emie, le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard, et le Coordonateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme, Laurent Nunez. Quant au président de la République, il ne l'a pas vu depuis le conseil des ministres mercredi 17 novembre.

Cette annonce bouleverse l'agenda de Jean Castex qui "sera aménagé ces prochains jours afin qu'il poursuive ses activités tout en étant à l'isolement" pendant dix jours, a indiqué à l'AFP Matignon. Il a déjà assuré en visioconférence sa réunion avec les élus de Guadeloupe. Le Premier ministre souffrait lundi soir de "légers symptômes", selon son entourage, notamment une "légère toux". Jamais testé positif auparavant, il rejoint ses collègues déclarés positifs depuis le début de la pandémie : le chef de l'Etat lui-même, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, celle de la Culture, Roselyne Bachelot, celui du Commerce extérieur Franck Riester ainsi que les secrétaires d'État à la Transition écologique de l'époque, Brune Poirson et Emmanuelle Wargon.

Ce test positif s'inscrit dans l'arrivée d'une cinquième vague : le nombre de cas quotidiens a presque doublé en une semaine, il est désormais de plus de 18 000, contre 10 000 une semaine auparavant. Les services du Premier ministre ont assuré que Jean Castex avait "toujours strictement respecté les gestes barrière", en estimant que "cela arrivait à de nombreux parents d'être contaminés par leurs enfants" mineurs de moins de 12 ans, inéligibles à la vaccination. Le Premier ministre d'Emmanuel Macron s'était fait remarquer il y a quelques jours en raison d'une vidéo tournée la semaine dernière les montrant serrant des mains, sans masques, au mépris des gestes barrières, au cours d'un événement en marge du congrès de l'Association des maires de France (AMF) à Paris. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, avait alors plaidé l'erreur humaine.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image