Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Johnny Depp : Lone Ranger est un échec mais la star a déjà prévu l'après !

Johnny Depp a déjà prévu de se relever de l'échec cuisant qu'est en train de subir Lone Ranger, sorti dans près de 20 pays à travers le monde (dont les Etats-Unis). Exit le blockbuster qui ne semble plus réussir avec ce continuel personnage de Jack Sparrow (Pirates des Caraïbes) décliné à outrance à chaque apparition de l'acteur américain qui ne s'en détache pas. Après Transcendence que Depp tourne actuellement, la star sera la vedette de David Koepp (Fenêtre secrète) pour son prochain film, Mordecai.

Lone Ranger, l'échec

Avec seulement 80 millions de dollars amassés pour l'heure à travers le monde (dont 50 pour le sol américain), Lone Ranger est bien loin des résultats escomptés. Terrassé par le film d'animation Moi moche et méchant 2, le trio fatal de la franchise Pirates des Caraïbes, a d'ores et déjà échoué, même si les marchés japonais, russes et chinois n'ont pas encore sorti le film. En France, le bouche-à-oreille pourrait jouer en défaveur du film, malgré la présence de Johnny Depp en haut de l'affiche.

Pire, Lone Ranger est un gouffre financier, et devrait le rester comme John Carter quelques mois auparavant : selon The Hollywood Reporter, Lone Ranger ne pourrait récolter que 275 millions de recettes mondiales, soit un trou d'environ 130 millions de dollars pour Disney.

Le Lone Ranger de Gore Verbinski, produit par Jerry Bruckheimer, peut-il être le fossoyeur de Johnny Depp ? Si l'acteur ne 50 ans ne réussi plus à convaincre – voir à amasser les billets verts – à l'affiche des blockbusters et autres grosses productions, il n'est en rien dépendant de ses échecs. The Tourist et Rhum Express l'ont prouvé récemment, Depp peut échouer mais sait se relever. Un petit tour chez Burton, et voilà que notre Johnny Depp était revenu aux sources.

Back to basics

Conscient de l'échec de ses récents projets personnels (Rhum Express) comme des dernières superproductions, Johnny Depp a déjà prévu de donner du fil à retordre à ses détracteurs. En signant dans Transcendence, il a montré que les projets audacieux l'attiraient encore, comme aux belles heures de sa carrière dans le cinéma indépendant. Sous la direction de Wally Pfister (chef opération de Christopher Nolan), Depp pourrait briller là où on ne l'attendait plus.

A l'heure où Lone Ranger s'écroule, Johnny Depp vient de signer pour l'adaptation de Mordecai, une série de romans policiers écrits par Kyril Bonfiglioli. Depp y incarnera Charles Mordecai, un véritable antihéros satirique, aventurier, voleur, trafiquant d'art. Un grand adepte de l'humour noir que la Grande-Bretagne a largement consacré puisque les romans sont devenus cultes. Qui mieux que Johnny Depp, spécialiste de ce sous-genre via les films de Tim Burton notamment, pour l'incarner.

Pour l'occasion, il retrouvera David Koepp, qui l'avait dirigé dans Fenêtre Secrète. Si à la réalisation Koepp est resté vague et peu plébiscité, les cinéphiles savent qu'il est l'auteur des scénarios de Jurassic Park, Mission Impossible ou encore Spider-Man. Le tournage devrait débuter en octobre, juste après celui d'Into The Woods pour Johnny Depp, une comédie musicale avec Meryl Streep, sous la direction de Rob Marshall (Pirates des Caraïbes 4).

En attendant, Johnny Depp a fait preuve d'un bel élan de générosité, politique, envers les Sioux (tribu d'indiens), en souhaitant acheter une terre historique symbolique pour ce peuple. Lui qui incarne un comanche dans Lone Ranger veut racheter le site de Wounded Knee afin de l'offrir aux Sioux. La somme : 3,9 millions de dollars, à régler à un certain James Cwyvczynski. "C'est un lieu tellement important pour la culture sioux, tout ce que je veux faire c'est l'acheter et leur rendre. Pourquoi est-ce que le gouvernement ne le fait pas ?", se questionne l'acteur.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Amel Bent danse devant son miroir, le 9 août 2020, pendant ses vacances dans le sud
Kev Adams se filme en soirée avec Jessica Thivenin, le 9 août 2020.
Le Père Fouras réagit à l'épreuve remportée par Vianney dans Fort Boyard - Samedi 8 août 2020, France 2
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel