Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Julie Gayet : Portraits de maîtresses, L'Art de séduire... Une actrice romantique

Julie Gayet dans Clara et moi (2003).
45 photos
Lancer le diaporama
Julie Gayet dans Clara et moi (2003).

L'Art de séduire, Éducation sentimentale, Pourquoi pas moi ?, À la belle étoile, Vertiges de l'amour, Clara et moi, 3 garçons 1 fille 2 mariages, Un baiser s'il vous plaît... Autant de titres de films qui semblent faire rimer le CV et "l'actualité" de Julie Gayet : vendredi 10 janvier, le magazine Closer révélait en exclusivité dans un dossier spécial de 7 pages, photos à l'appui, la relation supposée entre le chef de l'État et la comédienne. C'est à s'y méprendre, mais ces titres de longs métrages – et d'autres encore – font partie des films-charnières de la carrière de Julie Gayet, comédienne de 41 ans. Surprenant ? Assurément non, tant Julie Gayet est une actrice romantique. Au-delà de sa vie privée, sa carrière le prouve...

La confusion des genres

Avant de faire soi-disant battre celui du président de la République François Hollande, Julie Gayet a été le bourreau des coeurs de nombreux hommes à l'écran. À commencer par son premier coup d'éclat au cinéma, avec À la belle étoile, dans le rôle d'une séduisante funambule. Elle croise notamment le chemin de Mathieu Demy, l'un de ses acteurs favoris et le héros de cette histoire évoquant les premiers émois amoureux d'un garçon de 17 ans. Après avoir fêté le cinéma centenaire devant la caméra d'Agnès Varda, elle frappe fort dans la comédie avec Dominique Farrugia, pour le culte Delphine 1 – Yvan 0, dans lequel elle tient le premier rôle devant Serge Hazanavicius. Le film, raconté comme un match de foot, suit la première année de vie en couple de Delphine et Yvan, filmés pas à pas, dans leurs ébats et leurs éclats.

En 1997, elle remporte le prix Romy Schneider pour son éblouissante composition d'une prostituée junkie dans Select Hotel, qui raconte la vie d'un hôtel abritant des zonards quelque part entre Stalingrad, Barbès et place Clichy. Mais Julie Gayet est une actrice protéiforme, qui change de traits de caractère comme de films, comme lorsqu'on la retrouve en délicieuse lesbienne dans Pourquoi pas moi ?, où elle forme un couple avec Bruno Putzulu avant de véritablement prendre conscience qu'elle préfère les filles. La Confusion des genres, titre de son film suivant sorti en salles en 2000, voit Julie Gayet jouer une coiffeuse, Babette, fiancée à Marc, un détenu que défend le héros du film (Pascal Greggory) dont elle est secrètement amoureuse. En 2001, elle incarne dans Vertiges de l'amour le fantasme quasi cauchemardesque d'un homme (Philippe Torreton) durant sa dernière nuit de célibataire avant le mariage.

Elle s'attaque frontalement au genre romance face à l'excellent Julien Boisselier, lors d'un premier long métrage signé Arnaud Viard, Clara et moi. Elle incarne une femme belle, libre et généreuse, qui semble vouée à aimer Antoine, un idéaliste perpétuellement insatisfait et à la recherche du grand amour. En 2004, elle est la seule femme à l'affiche de 3 hommes, 1 fille, 2 mariages, où elle joue la femme de Dan (Olivier Sitruk), un coureur de jupons dont le meilleur ami (Arnaud Giovanetti) va tout tenter pour saboter leur histoire. Julie Gayet va même jusqu'à s'exporter pour A Woman in Winter, un conte passé inaperçu en France, où elle campe une mystérieuse photographe charmant un physicien (Jamie Sives), avant de revenir dans la comédie romantique française avec Emmanuel Mouret.

L'art de séduire

Un baiser s'il vous plaît est, si tant est que ce puisse être une demande intime de François Hollande, le titre de cette comédie où Emmanuel Mouret donne la réplique à la superbe Virginie Ledoyen. À son aise, dans un style théâtral, l'acteur-réalisateur explore l'amour sous toutes ses coutures, alors que Julie Gayet, dans un second rôle, campe une femme mariée. En 2011, elle retrouve Matthieu Demy pour L'Art de séduire. La boucle est bouclée lorsque ce dernier, psychothérapeute amoureux de sa patiente, se sent enfin libre de la séduire lorsqu'elle décide d'arrêter sa thérapie mais enchaîne déconvenues et dérapages.

Alors qu'en 2012, elle est l'actrice principale du court métrage Portraits de maîtresses (quatre hommes évoquent chacun une femme de leur passé amoureux), Julie Gayet croise à deux reprises le chemin du séduisant Raphaël Personnaz. Outre Quai d'Orsay, c'est surtout dans After que les deux acteurs se donnent la réplique, dans un film qui, le doigt dans le mille, est une romance. Julie incarne Julie, une superbe femme mariée, le temps d'une nuit avec Guillaume, un séducteur imprévisible.

Pour finir, Julie Gayet est actuellement à l'affiche d'une comédie un poil fantastique, Les Âmes de papier. Elle joue Emma, une veuve qui noue une idylle avec Paul (Stéphane Guillon) pour une histoire d'amour qui va alors faire resurgir les fantômes du passé...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel