Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
Vidéo de la fédération nationale des cinémas français destinée à promouvoir la rentrée cinéma 2012
Vidéo de la fédération nationale des cinémas français destinée à promouvoir la rentrée cinéma 2012
Bande-annonce Au bonheur des hommes
Bande-annonce Au bonheur des hommes
Bande-annonce Au bonheur des hommes
Bande-annonce Au bonheur des hommes
Biographie

Naissance : Le 26 Mai 1970

Âge : 50 ans

Métier : Acteur

Signe astrologique : Gémeaux

Pays : France

Ville : Nantes

Alain Delon l'a adoubé, les réalisateurs se l'arrachent et son charme irrésistible n'a rien altéré à sa justesse de jeu. A l'aise aussi bien dans les registres dramatiques que dans les comédies les plus légères, Julien Boisselier trace le sillon d'une carrière qu'il a ciselée depuis ses débuts.

Né le 26 mai 1970 à Nantes, Julien Boisselier a dû fourbir ses armes avant de s'imposer dans la famille du cinéma. Il a passé son enfance à Nantes avant de prendre son envol pour la capitale. A Paris, il laisse libre cours à ses envies de scène et s'inscrit en 1990 au cours Florent, pour dépasser sa timidité maladive. Trois ans plus tard, il fait des rencontres déterminantes à l'ENSATT (L'Ecole nationale supérieure d'art et techniques du théâtre) avec Jean-Pierre Bouvier et Denise Chalem qui seront des détonateurs dans sa vie artistique.

Julien Boisselier fait ses premiers pas au théâtre dans la pièce Les pavés de l'ours en 1993, sur une mise en scène de Sylvie Testud. Puis il obtient un rôle dans deux sagas télévisées, Dans un grand vent de fleurs et De gré ou de force, réalisées par Fabrice Cazeneuve.

De la télévision au septième art, il n'y a qu'un pas que Julien Boisselier franchit en 1999 en donnant la réplique à Benoît Poelvoorde dans Les Portes de la gloire. Un long-métrage qui le révèlera au grand public. Puis il étoffe son jeu et décroche un rôle dans Nationale 7 de Jean-Pierre Sinapi en 2000, il y campe un psychiatre.

Chemin faisant, Julien Boisselier tape dans l'oeil de plusieurs réalisateurs de la nouvelle génération à l'instar de Benoît Cohen (Les Acteurs anonymes, Nos enfants chéris), Renaud Cohen (Quand on sera grand), ou encore Nicolas Boukhrief qui lui donne un rôle dans Le Convoyeur. Il partage alors l'affiche avec Albert Dupontel et François Berléand. Ces derniers rôles investis de 2001 à 2004 lui ouvriront résolument les portes du succès et sa carrière connaît un tournant.

Ainsi, 2004 se révèle pour Julien Boisselier, comme l'année de la consécration. Outre Le Convoyeur, il est à l'affiche de trois comédies : Clara et moi, avec Julie Gayet ; J'me sens pas belle, avec Marina Foïs ; Tout le plaisir est pour moi. Très vite les critiques le sacrent comme un héros romantique, une étiquette qui lui collera longtemps à la peau. Celui qui se voyait photographe à 19 ans gagne en confiance et appose un jeu fin et convaincant.

En 2006, Julien Boisselier collabore pour la deuxième fois avec le metteur en scène Bernard Jeanjean dans J'veux pas que tu t'en ailles. Il interprète le rôle de l'amant de la femme de son psy, un couple interprété par Juliette Binoche et Richard Berry. Le rôle de l'amant a été écrit sur mesure pour Julien Boisselier qui s'implique et apporte même des modifications au scénario.

Dans sa lancée, il participe en 2006, au drame familial Je vais bien, ne t'en fais pas, au succès retentissant. Le film est porté par un casting brillant, notamment incarné par Mélanie Laurent, saluée par le César du meilleur espoir féminin. Sur le tournage, Julien Boisselier donne également la réplique à Kad Merad récompensé pour son rôle de Paul Tellier, avec le César du meilleur acteur dans un second rôle. Et Julien Boisselier n'est pas en reste, il remporte le Prix Lumière du meilleur espoir masculin.

Puis Julien Boisselier oscille avec un genre plus léger dans une comédie intitulée Les Dents de la nuit. L'ancien élève du cours Florent étend sa palette de jeu et s'impose aux yeux des grands noms du cinéma. Ainsi Alain Delon, son parrain dans le métier, dit de lui : "Il sait tout jouer". Et le jeune talent doit beaucoup à l'acteur mythique français, c'est lui qui l'a repéré et aidé lors de ses premiers pas dans l'univers du cinéma.

Parmi les monstres sacrés, Julien Boisselier reconnaît une admiration pour le jeu de Dustin Hoffman, Jean-Louis Trintignant, Michel Bouquet, ou encore Michel Serrault, des acteurs capables d'interpréter des personnages aux antipodes. De même Julien Boisselier cherche à composer son jeu et à le diversifier. Il explore toutes les ficelles du métier.

Filmographie

2010 : Xanadu (TV)

2010 : Au bonheur des hommes (TV)

2010 : Gardiens de l'ordre, de Nicolas Boukhrief

2009 : Henri IV, de Jo Baier (TV)

2008 : Les dents de la nuit, de Stephen Cafiero

2008 : Skhizein, de Jérémy Clapin

2008 : De moins en moins, de Mélanie Laurent (court-métrage)

2008 : Cochon de Morin, de Laurent Heynemann (TV Chez Maupassant)

2008 : Les femmes de l'ombre, de Jean-Paul Salomé

2007 : Cortex, de Nicolas Boukhrief

2007 : J'veux pas que tu t'en ailles, de Bernard Jeanjean

2007 : La dix-septième marche, de Karim Adda (court-métrage)

2006 : Je vais bien, ne t'en fais pas, de Philippe Lioret

2006 : Des fleurs pour Algernon, de David Delrieux (TV)

2006 : On va s'aimer, d'Ivan Calbérac

2006 : J'ai plein de projets, de Karim Adda (court-métrage)

2006 : Le Grand Charles, de Bernard Stora (TV)

2005 : Celle qui reste, de Virginie Sauveur (TV)

2005 : La parenthèse interdite, de David Delrieux (TV)

2004 : Tout le plaisir est pour moi, d'Isabelle Broué

2004 : J'me sens pas belle, de Bernard Jeanjean

2004 : Clara et moi, d'Arnaud Viard

2004 : Le Convoyeur, de Nicolas Boukhrief

2004 : Tout va bien, c'est Noël, de Laurent Dussaux (TV)

2004 : La nuit du meurtre, de Serge Meynard (TV)

2004 : Nos vies rêvées, de Fabrice Cazeneuve (TV)

2004 : La peine d'une mère, de Gilles Béhat (TV)

2003 : Une deuxième chance, de Frédéric Krivine (TV)

2003 : Nos enfants chéris, de Benoît Cohen

2002 : Aime ton père, de Jacob Berger

2002 : La Deuxième Vérité (TV)

2001 : Les Acteurs anonymes, de Benoît Cohen

2001 : Un jeu d'enfants, de Laurent Tuel

2001 : Les portes de la gloire, de Christian Merret-Palmair

2001 : Quand on sera grand, de Renaud Cohen

2000 : Azzuro, de Denis Rabaglia

2000 : Nationale 7, de Jean-Pierre Sinapi

1998 : De gré ou de force, de Fabrice Cazeneuve

1996 : Dans un grand vent de fleurs, de Gérard Vergez

 

Théâtre

2009 : Vie privée, de Philip Barry, mise en scène Pierre Laville

1996-97 : Ruy Blas de Victor Hugo, sous la direction de Jean-Pierre Bouvier

1994 : Quatre pièces et un acte de Sacha Guitry sous la direction de Michel Galabru

1993 : Les pavés de l'ours, mise en scène de Sylvie Testud

Dernières news
Julien Boisselier : Qui est sa compagne Clémence Thioly, elle aussi actrice ?
12 Jan 2021 20h27

Julien Boisselier : Qui est sa compagne Clémence Thioly, elle aussi actrice ?

Julien Boisselier est à l'affiche de "Quelque chose a changé", diffusé le 12 janvier...
Julien Boisselier amoureux : L'ex de Mélanie Laurent se confie sur sa femme
30 Juin 2017 19h44

Julien Boisselier amoureux : L'ex de Mélanie Laurent se confie sur sa femme

L'acteur nantais, notamment vu dans "Je vais bien ne t'en fais pas", parle de sa nouvelle vie de mari et...
Photos