Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Julie Gayet, sa production Grave divise: "Insoutenable et inutile" ou acclamée

Exclusif - Remise des prix au Festival Premiers Plans d'Angers 2017 - L'équipe du film "Grave" co-produit par Julie Gayet, avec Julie Ducournau la réalisatrice à Angers le 28 janvier 2017 © Nicolas Desvignes / Bestimage2
10 photos
Lancer le diaporama
Exclusif - Remise des prix au Festival Premiers Plans d'Angers 2017 - L'équipe du film "Grave" co-produit par Julie Gayet, avec Julie Ducournau la réalisatrice à Angers le 28 janvier 2017 © Nicolas Desvignes / Bestimage2
Un film de genre qui ne passe pas inaperçu.

Julie Gayet était au Festival Premiers Plans d'Angers le 28 janvier où le film dont elle est la productrice, Grave, a été présenté. Une oeuvre dérangeante et audacieuse signée Julie Ducournau qui avait déjà fait sensation à Toronto, provoquant même des malaises au sein du public ! Cette histoire de d'étudiante en école vétérinaire qui se fait bizuter mange de la viande pour la première fois de sa vie a été mal digérée par certains personnes, autant qu'elle a été acclamée. Ainsi, si Ouest-France qualifie ce film d'inutile et insoutenable, le film a reçu le Grand Prix du Festival du film fantastique de Gérardmer ! La compagne du président de la République n'a jamais froid aux yeux.

Bande-annonce du film Grave, en salles le 15 mars 2017

De quoi donner la banane à la cinéaste et à sa productrice réunies à Angers pour la cérémonie de clôture. Le président du jury, Lambert Wilson, a décerné pour cette 29 édition du festival Premiers Plans, consacré aux premières oeuvres cinématographiques européennes, au film islandais Heartstone de Gudmundur Arnar Gudmundsson.

Tout le palmarès du festival Premiers Plans

Grand prix du jury, Prix du public et Prix Saftas/Erasmus des longs-métrages européens : Heartstone, de Gudmundur Arnar Gudmundsson (Danemark/Islande.

Prix du public des longs-métrages français : Patients, de Grand Corps malade et Mehdi Idir.

Prix Jean-Claude-Brialy des longs-métrages français : Paris la Blanche, de Lidia Leber Terki.

Prix des activités sociales de l'énergie des longs-métrages français : Compte tes blessures, de Morgan Simon.

Grand prix du jury des courts-métrages européens : Posle, de Hanna Jalili (Ukraine/Iran).

Prix du Public des courts-métrages européens : Jacked, de Rene Pannevis (Grande-Bretagne).

Grand prix du jury des courts-métrages français : Chasse royale, de Lisa Akola et Romane Guéret.

Prix du public des courts-métrages français : L'âge des sirènes, de Héloïse Pelloquet.

Prix des bibliothécaires des courts-métrages français : Koropa, de Laura Henno.

Grand prix du jury des plans animés : Balkon, de Dagid Dell'Edera (Hongrie).

Mention spéciale des plans animés : Ayny, d'Ahmas Saleh (Allemagne).

Prix format court des plans animés : La table, d'Eugène Boitsov (France).

Grand prix du jury et Prix des étudiants d'Angers des films d'écoles européens : Fedor's journey through Moscow at the turn of the XXI century, d'Aksinya Gog (Russie).

Prix du public des films d'écoles européens : Cieplo-Zimmo, de Marta Prus (Pologne).

Prix Arte des films d'écoles européens : I made you, I kill you, d'Alexandru Petru Badelita (France).

Prix de la création musicale des courts-métrages : Simon Halsberghe pour Kitten Instinct, de Liesbeth Eeckman (Belgique).

Prix d'interprétation féminine des courts-métrages français : Camille Goudeau dans Blind sex, de Sarah Santamaria-Mertens (France).

Mention spéciale : Tatiana iekel dans Toate fluviile curg in mare, d'Alexandru Badea (Roumanie).

Prix d'interprétation masculine des courts-métrages français : Eddhy Dupont dans Chasse royale, de Lisa Akola et Romane Guéret (France).

Prix Mademoiselle-Ladubay : Margarita Breitkreiz dans Marija, de Michael Koch (Allemagne).

Prix Jean-Carmet : Georg Friedrich dans Marija, de Michael Koch (Allemagne).

Prix du public à un premier scénario de long-métrage : Petite sauvage, d'Emma Benestan.

Prix Fondation Visio à un premier scénario de long-métrage : Pearl, d'Elsa Amiel.

Prix du public à un scénario de court-métrage : FC Zagora, d'Yves Piat.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel