Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laurence Ferrari encore plus présente à l'antenne... pour contrer Delahousse ?

5 photos
Lancer le diaporama

Plus d'un citoyen français sur deux n'a pas voté aux dernières élections cantonales. Un ras-le-bol des Français pour la politique ? Si tel est le cas, ils vont être servis car TF1 et France 2 ont décidé de passer à la vitesse supérieure à un an des élections présidentielles...

Encore plus d'informations... et plus de politique sur TF1 !

Dimanche 3 avril, Catherine Nayl (directrice de l'information de TF1) affirmait dans le JDD qu'un magazine politique allait voir le jour dès le mois de mai, et de façon mensuelle. Un magazine de décryptage de la politique d'une durée de vingt minutes qui sera diffusé juste après le JT de Laurence Ferrari. Présenté par Ferrari et François Bachy, ce programme aura pour but d'apporter un nouvel éclairage sur la politique française.

C'est avec fierté que Ferrari a présenté ce projet dans l'émission le Buzz Media (voir vidéo ci-dessus), qui s'inscrira dans une logique pédagogique pour ces Français qui, selon elle, "boudent certaines élections, mais ont envie de comprendre". En rupture totale avec le ton (trop ?) informatif employé au cours du JT, cet add-on sera une caution de l'analyse. Elle appuie ses arguments pour la création de ce magazine avec le récent sondage paru dans Le Pèlerin, qui annonce que 52 % des Français se disent attachés au JT de 20h00.

Forte d'une certaine confiance en elle (elle a rappelé que le JT de TF1 était leader en France et en Europe), Laurence Ferrari a ainsi favorisé l'allongement de son JT. Une décision étonnante (mais pourquoi pas ?) quand on sait que l'hypothèse de raccourcir la tranche d'information semblait plus crédible, notamment pour Thomas Hugues qui trouvait plus logique d'aller vers un format plus court, comme celui de M6. En même temps, l'avis de Thomas Hugues n'est pas non plus... parole d'évangile.

Forte de ses certitudes, Ferrari en a profité pour défendre les accusations contre son JT en dégainant ses arguments : oui, Roselmack est bien parti pour se consacrer à ses émissions d'information (et non par frustration de n'être qu'un joker ?) ; oui, Scènes de Ménages et Plus belle la vie lui grignotent des parts d'audience mais c'est seulement parce que les téléspectateurs ont besoin de divertissements à cause de l'actualité anxiogène ; oui, elle est ravie d'accueillir Gilles Bouleau (remplaçant de Roselmack) ; non, le JT ne sera pas profondément remanié car "le journal est solide et stable dans sa structure".

Mais il n'y a pas que de l'information en plus, puisque la fréquence du magazine politique de Ferrari s'accroîtra au fur et à mesure que l'on se rapprochera de l'échéance des élections présidentielles. En outre, des prime times politiques sont également à prévoir, différents de Paroles de Français ou J'ai une question à vous poser. Il faut savoir que Laurence Ferrari est aussi la directrice adjointe de l'information (et donc adjointe de Catherine Nayl...) et que cette rédaction compte quelque 250 journalistes. Attendons-nous à ce que l'information et la politique soient en sur-représentation sur TF1.

Et c'est tout à fait assumé. Tout comme le choix de proposer le magazine dans la lignée du JT, qui est le plus gros générateur d'audience de la chaîne. Ainsi, c'est en toute logique que la chaîne espère réunir autour de 7 millions de téléspectateurs sur ce rendez-vous politique. Rappelons que Laurence Ferrari était à la tête de l'émission "Dimanche +" sur C+ pendant deux ans et que la pugnacité de ses interviews politiques avait été fort remarquée. Aura-t-elle la même liberté et la même pugnacité lors de cette émission politique sur la première chaîne d'Europe que l'on dit "relativement" inféodée au gouvernement en place ? That is the question ?

France 2 contre-attaque avec encore plus de politique !

France 2 ne compte se laisser écraser... Si le rendez-vous politique de TF1 débutera le mois prochain, celui de France 2 débutera (coïncidence ?) le mois prochain aussi ! D'après Télé Star, un magazine politique présenté par David Pujadas ou Laurent Delahousse remplacera l'actuelle émission A vous de juger, présenté par la grande journaliste qu'est Arlette Chabot. Ce programme sera diffusé pour la dernière fois, demain, le 7 avril. Arlette Chabot qui a été écartée par le nouveau patron de France Télévisions Rémy Pflimlin (elle a depuis rejoint Europe 1 comme directrice de la rédaction ) vient de faire ses adieux (anticipés) aux téléspectateurs de France 2 comme l'annoncent nos confrères de Pure Médias, dans une vidéo postée sur youtube qui reprend les moments forts de son excellente émission : "Merci à toutes et merci à tous ceux qui ont suivi ces émissions. Je ne dis pas adieu parce que ça n'a pas de sens. Au revoir et peut-être à bientôt qui sait!". Elle a du panache la Chabot !

De la politique en prime time et qui pourrait être présentée par Laurent Delahousse ? Ce même Laurent Delahousse qui est mis en concurrence (par les médias) avec Laurence Ferrari depuis quelques jours ? Intéressant...
[article=76452]Fort d'une importante popularité[/article], voilà que le journaliste est de plus en plus exposé : du JT le week-end (il concurrence Claire Chazal) à un potentiel prime politique, le journaliste chouchou des Français est en train de devenir incontournable ! De quoi augmenter sa cote sur les futurs mercatos de la télé (même s'il a confirmé qu'il ne quitterait pas sa chaîne avant les élections de 2012)...

Overdose de politique sur les prochains mois à venir et potentielle concurrence entre un prime politique de Ferrari et un prime politique de Delahousse... ou Pujadas ? TF1 et France 2 n'ont pas fini de se faire la guerre...

Ils ont intérêt à être bons, inventifs, pugnaces, drôles quand il le faut, avoir des idées, comme déclare Ferrari : "ce qui nous permet d'aller à la fois dans le programme, dans la pédagogie et dans le décryptage." On espère, Laurence, on espère, sinon les Plus Belle la Vie et autres Scènes de ménage ainsi que les films de la TNT vont voir grimper leur audimat !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image