Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Léonard Trierweiler confesse "quelques erreurs de jeunesse" après sa garde à vue

Léonard Trierweiler confesse "quelques erreurs de jeunesse" après sa garde à vue
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Exclusif - Léonard Trierweiler - Soirée du Finland Trophy (raid polaire cent pour cent féminin) à l'ambassade de Finlande, à Paris, France, le 29 mars 2018. © Pierre Perusseau/Bestimage
15 photos
Lancer le diaporama
Exclusif - Léonard Trierweiler - Soirée du Finland Trophy (raid polaire cent pour cent féminin) à l'ambassade de Finlande, à Paris, France, le 29 mars 2018. © Pierre Perusseau/Bestimage
Après avoir été arrêté par la police dans le 11e arrondissement de Paris, en février dernier, et contrôlé positif aux stupéfiants, Léonard Trierweiler, le fils de l'ancienne première dame Valérie Trierweiler, sort du silence...

À 20 ans, Léonard Trierweiler poursuit brillamment des études de cuisine auprès des meilleurs chefs, grâce à son parcours dans la prestigieuse école Ferrandi. Mais, comme beaucoup de jeunes de son âge, il ne manque pas de sortir et de faire la fête au risque, parfois, de déraper... Interrogé par Gala, Léonard Trierweiler a accepté de sortir du silence à la suite de son arrestation survenue l'hiver dernier alors qu'il avait grillé un feu rouge sur son scooter dans Paris.

Un écart de conduite assez banal mais qui avait donné lieu à un éthylotest ainsi qu'à un test de dépistage de stupéfiants, tous les deux positifs selon les informations fournies à l'époque par Closer. L'an dernier, il avait défrayé la chronique en étant déjà contrôlé positif à la cocaïne lors d'un contrôle de police... "J'ai fait une fête, je sortais de boîte de nuit, c'est vrai que c'était une soirée arrosée. J'ai fait quelques petites erreurs de jeunesse. Surtout, j'ai fait l'erreur de conduire mon scooter", a-t-il raconté à Gala. Le fils de Valérie Trierweiler, qui participait avec elle à un événement médiatique un mois après sa garde à vue, dit avoir déjà été condamné "à une ordonnance pénale lourde" dont il s'est acquitté.

Léonard Trierweiler, qui se plaint du relais médiatique d'informations qu'il juge "sans fondement", dit avoir été peiné que l'on cite le nom de son école car cela donnait "une image négative". Toutefois, le jeune homme, représenté par les avocats Arash Deram­barsh et Elise Arfi, ne semble pas avoir été gêné dans sa scolarité par cette affaire. Il travaille aujourd'hui au restaurant trois étoiles de Guy Savoy et assure que "c'est un honneur". Après avoir obtenu un CAP cuisine, il a poursuivi sur un bac pro et terminera sa scolarité en juillet.

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image