Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Les mannequins et la musique: passer des podiums à la scène, une bonne idée ?

18 photos
Lancer le diaporama
Love and tears est le seul single extrait de l'album Babywoman de Naomi Campbell, sorti en 1994.

En août 2011, Zazie devient l'égérie de la marque Mais il est où le soleil et nous rappelle que c'est bien en tant que mannequin qu'elle a commencé sa carrière, à la manière d'une Carla Bruni ou d'une Grace Jones. Le phénomène ne semble pas près de s'essouffler, et de plus en plus de tops models succombent à l'appel de la musique. À la clé, une véritable reconversion couronnée de succès... ou un flop retentissant ! Retour sur le destin de dix mannequins qui ont un jour quitté le podium pour la scène.

Naomi Campbell : un moment d'égarement

Naomi Campbell est plus connue pour être une vedette des podiums qu'une star de la musique... Et pourtant, virée par l'agence Elite Model Management en septembre 1993, le top (inspirée par sa participation, en 1991, au clip de In the closet de Michael Jackson?) tente sa chance en tant que chanteuse avec l'album pop Babywoman, qui voit le jour un an plus tard. Porté par un unique single, le sensuel Love and tears, le disque est un four et la carrière musicale de Naomi Campbell s'arrête là. C'est sans doute mieux comme ça : à 41 ans, le top a retrouvé le chemin du mannequinat et est encore loin de prendre sa retraite !

Karen Elson : de sa salle de bains aux bacs

Fraîchement divorcée de l'ex-White Stripes Jack White, Karen Elson n'a pas toujours vécu au grand jour sa passion pour la musique. Cofondatrice du groupe The Citizens Band, l'ancien mannequin britannique a dévoilé en mai 2010 son premier album solo, The ghost who walks. Interviewée à ce sujet, Karen Elson a confié avoir été intimidée à l'idée de faire entendre ses chansons à son musicien de mari, devenu finalement le producteur de son album : "Sincèrement, à la maison, je me cachais. Je jouais mes chansons vraiment isolée. Je fermais la porte de la salle de bain à clé et je me cachais. Finalement, il m'a dit : 'Pourquoi tu me caches tout ça?'".

Kate Moss : rock en duo

Pour la Brindille aussi, la musique est une affaire de couple... Il faut dire qu'elle n'a pas son pareil pour s'acoquiner avec des rockeurs, qui ne demandent qu'à lui faire partager leur passion. En novembre 2005, on l'entend sur le titre La belle et la bête des Babyshambles, le groupe de Pete Doherty, son boyfriend d'alors. Pour eux, elle signe les textes de You Talk, French dog blues, Baddie's Boogie et Deft Left Hand, extraits de l'album Down in Albion. Depuis mariée au frontman des Kills, Jamie Hince, elle est déjà montée sur scène à ses côtés(comme vu sur le site du Daily Mail). Entendue en 2009 sur le titre Dirty robot des Lemonheads, le top a manifesté le désir d'enregistrer son propre album, dont on attend toujours des nouvelles.

Abbey Lee Kershaw : plus qu'un hobby

Pour Abbey Lee Kershaw aussi, la musique se joue mieux à deux : la belle Polonaise ne se contente pas d'être un des mannequins les plus demandés du moment, et participe régulièrement aux concerts de Our Mountain, le groupe de son amoureux, Matthew Hutchinson. Sur scène, elle joue du tambourin, du synthétiseur, ou bien.. elle dessine ! En février 2011, elle délaisse même la Fashion Week new-yorkaise pour suivre le groupe pendant plusieurs jours lors d'une série de concerts à Londres. Pour Abbey, la musique semble être devenue indispensable : "Quand je joue de la musique, je deviens une personne différente. Je pense que mon métier, en tant que mannequin, c'est d'être comme une toile vierge, mais avec la musique je n'ai pas cette impression. C'est juste moi, et j'exprime ce que je ressens à ce moment là.".

Carla Bruni : de top model à First Lady

Mannequin, puis chanteuse, et enfin Première Dame... On a parfois l'impression que Carla Bruni a vécu plusieurs vies ! Et pour cause, avant de faire ses premiers pas dans le monde de la musique en envoyant les paroles de plusieurs chansons à Julien Clerc pour son album Si j'étais elle, sorti en 2000, elle a mené pendant dix ans une carrière de top model très prospère. Ambassadrice de nombreuses marques et reine des podiums, l'actuelle future maman change de voie et se lance en tant que chanteuse en 2003 avec l'album Quelqu'un m'a dit, suivi de No promises (2007) et Comme si de rien n'était, son premier disque en tant que First Lady, sorti en juillet 2008.

Milla Jovovich : une passion qui dure

Mannequin dès ses onze ans, Milla Jovovich a aussi été une très jeune chanteuse... À quinze ans, elle écrit des paroles de chanson, qu'elle enregistre l'année suivante. Quand son album The Divine Comedy voit le jour, en 1994, le top n'a que dix-huit ans. Outre des morceaux folks et poétiques, Milla interprète dans sa langue d'origine In the glade, une chanson ukrainienne traditionnellle. Après une brève expérience en tant que leader du groupe Plastic Has Memory en 1999, le top continue aujourd'hui d'enregistrer en solo ses propres titres, disponibles gratuitement sur son site officiel.

Micky Green : le monde de la musique lui tend les bras

Son album White T-Shirt en a fait la révélation musicale de 2007... Au point qu'on oublierait presque que Micky Green a débuté en tant que mannequin ! Elle entame cette première carrière après avoir quitté son Australie natale, à dix-huit ans. Elle en a vingt-trois lorsque White T-Shirt voit le jour, quelques années plus tard, en France. Dès lors, Micky Green alterne musique et mannequinat : après un deuxième album, Honky Tonk, sorti en 2010, elle a succédé à Pénélope Cruz et Scarlett Johansson comme égérie Mango, en février 2011.

Baptiste Giabiconi : la tentation électro

Devenu la muse du légendaire Karl Lagerfeld en 2008, Baptiste Giabiconi s'acoquine avec les plus grandes maisons de couture... Non content de prêter son visage (et son corps de rêve) à Chanel, Fendi, ou encore Dior Homme, le jeune Frenchy se lance dans l'électro et dévoile en décembre 2010 le single Showtime. Le titre est en anglais, mais Baptiste Giabiconi (qui dévoilera à l'automne ses talents de danseur pour la deuxième saison de Danse avec les stars sur TF1) y fait entendre un accent français très... chantant ! De nouveaux extraits de son album, annoncé pour le courant de l'année 2011, ont été révélés au mois de mai.

Grace Jones : icône avant tout

Grace Jones est sans doute aussi connue pour ses chansons que pour son look excentrique et son style qui fait parfois des envieux... Et pour cause, elle reste avant tout une icône des années 80 qui s'est finalement imposée comme une diva pop. Dans les années 70, sa beauté et son allure androgyne en font rapidement un mannequin très remarqué, muse d'Andy Warhol et du photographe Jean-Paul Goude. C'est en 1977 qu'elle dévoile son premier album, Portfolio. À 63 ans, Grace Jones ne semble pas du tout pressée de prendre sa retraite : en 2008, son dix-neuvième disque, Hurricane, a vu le jour, et elle continue d'exhiber sa silhouette de rêve en résilles dès que l'occasion se présente.

Zazie : retour aux sources

Avant de devenir une star incontournable de la variété française, Zazie a profité de son 1,76m pour se lancer dans le mannequinat... Dans les années 80, son physique convainc les plus grands, de Karl Lagerfeld à Yves Saint Laurent. Après sept albums studios, dont le dernier, Za7ie, dévoilé au compte-goutte en 2010, Zazie renoue avec son passé de top model en devenant l'égérie de la marque Mais il est où le soleil en août 2011.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image