Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Mathieu Kassovitz, sa femme : "Je n'ai pas besoin de sa fidélité de corps"

Mathieu Kassovitz, sa femme : "Je n'ai pas besoin de sa fidélité de corps"
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
L'acteur et réalisateur revient sur le sujet de la sexualité...

Mathieu Kassovitz avait abordé sans filtre le sujet de la fidélité en interview pour le magazine Amour & Sexualité mode d'emploi, au mois de juin. Pour Marie-Claire, l'artiste de 50 ans revient sur les propos détonants qu'il avait fait, parlant très sérieusement du couple libre, lui qui en couple avec Aude Legastelois Bidé, une experte en boxe thaï et chanteuse.

"La fidélité de coeur, ça marche, c'est la fidélité des corps qui ne marche pas. Ou alors si, mais dans quel intérêt ? Se retrouver à 90 ans sur son lit de mort et se dire : 'Putain, je n'en ai pas assez profité.'", explique le fils de Peter Kassovitz et Chantal Rémy. Il avoue être jaloux, "au fond mais jamais en surface" mais estime que l'on est "tous avec des gens infidèles. Faire l'amour en pensant à quelqu'un d'autre, c'est de la fidélité ? Ce n'est pas grave, on a chacun ses fantasmes. (...) Plus ma femme est libre et me regarde avec les yeux de l'amour, plus je suis un homme grandi. Mais je n'ai pas besoin de sa fidélité de corps. C'est son corps bordel ! (rires) C'est ça le féminisme ! Mais la liberté ne veut pas dire faire n'importe quoi".

Assumant avoir été un homme invivable, il a trouvé l'équilibre avec sa bien-aimée : "Si ma femme n'est pas assez indépendante, je la bouffe." Il revendique l'envie d'etre amoureux, de fonder une famille – il a trois enfants, Carmen, dont la mère est l'actrice de son premier film Métisse, Julie Mauduech, et Ava et Max, dont la maman est la comédienne et ex-mannequin Aurore Lagache – et de mourir ensemble en précisant : "Et pour être heureux ensemble pendant trente ou quarante ans, excuse -moi mais il faut aller renifler ailleurs."

Jamais là où on l'attend, Mathieu Kassovitz maîtrise l'art de déstabiliser. Dans le domaine professionnels aussi : il est impeccable devant la caméra de Michael Haneke dans Happy End (au cinéma le 4 octobre) et s'adonne à la boxe, sa passion, pour la caméra de Samuel Jouy dans Sparring (en salles prochainement).

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le magazine Marie-Claire du mois de novembre 2017

Bande-annonce du film Happy End en salles le 4 octobre 2017
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image