Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort Michael Jackson, le procès : Les déclarations du Dr Murray et leurs failles

Procès de Conrad Murray, accusé d'homicide involontaire sur Michael Jackson, devant la cour supérieure de Los Angeles le 7 octobre 2011
10 photos
Lancer le diaporama
Procès de Conrad Murray, accusé d'homicide involontaire sur Michael Jackson, devant la cour supérieure de Los Angeles le 7 octobre 2011

Hier en plein procès du docteur Conrad Murray, accusé d'homicide involontaire sur Michael Jackson, le médecin a expliqué à la cour de Los Angeles que son patient avait cessé de respirer lorsqu'il est revenu dans la chambre, seulement deux minutes après l'avoir quitté pour aller aux toilettes. Mouais...

C'est ce que le praticien a dit aux jurés le vendredi 7 octobre. Conrad Murray s'est exprimé pour la première fois depuis le début de ce procès infiniment médiatique.

Il a expliqué qu'aucun téléphone de la maison ne fonctionnait donc qu'il n'a pu appeler les secours. Voilà la version du Dr Murray. Il a tenté de raconter cette journée du 25 juin 2009, lorsque le roi de la pop a quitté ce monde , laissant des millions de fans orphelins.

Un audio a été diffusé devant la cour rapportant l'entretien que le docteur Murray a eu avec les détectives de la police deux jours après la mort de Michael Jackson. Racontant d'abord comment il a donné à la star un cocktail de sédatifs au cours des huit heures qui ont précédé la mort de son patient, après une série de vains efforts pour aider Jackson à se reposer.

Puis Murray a expliqué combien MJ devenait de plus en plus frustré par son insomnie chronique, qu'il s'était plaint à son médecin qu'il comptait annuler sa tournée come-back à l'O2 Arena de Londres, disant : "Je ne peux pas fonctionner sans dormir."

Murray a également raconté comment il a attendu Michael Jackson chez lui juste 1 heure après sa dernière répétition pour lui frotter de la crème dermatologique sur son dos. Puis il a expliqué comment il administrait un médicament après l'autre à son patient sans effet, dont du fameux tranquillisant propofol : "Il n'est pas capable de dormir tout naturellement". Également des doses de Valium et d'Ativan et plusieurs sédatifs Versed.

Ensuite, toujours face à une dizaine de jurés attentifs, Conrad Murray a révélé avoir dit à Jackson : "Si je prenais les médicaments que je t'ai donné, je serais endormi jusqu'à demain matin. Tu n'es pas normal." Avant d'ajouter qu'à un moment MJ s'est levé pour uriner dans une cruche avant de se recoucher pour essayer de dormir.

Lors de cet interrogatoire il a également affirmé que le chanteur de 50 ans était déjà un grand habitué du propofol quand il est entré à son service en mai 2009. "Il connaissait les dosages", a déclaré le médecin, précisant que le chanteur était même habitué à se l'administrer lui-même.

"Maintenant je voudrais avoir mon lait." Voilà ce que lui aurait dit le matin de sa mort MJ. "S'il vous plaît, s'il vous plaît donnez-moi un peu de lait. Je sais que le lait fonctionne pour moi." Murray a expliqué que Jackson utilisait le terme "lait" pour le propofol, le puissant anesthésiant d'hôpital. Face à l'insistance de son patient, Conrad Murray reconnait avoir administré du propofol à son patient "Quasiment tous les jours".

Jeudi et vendredi, se sont succédés à la barre des témoins les experts de l'institut médico-légal de Los Angeles qui avaient pratiqué l'autopsie du corps de la star et les analyses toxicologiques. Ils ont confirmé que des doses importantes de propofol avaient été trouvées dans le corps du chanteur.

En revanche, Murray assure avoir essayé de sevrer MJ "trois jours avant sa mort. Je voulais qu'il dorme plus naturellement". Il réduit alors les doses de propofol, qu'il remplace par d'autres sédatifs, avec un certain succès, selon lui. Jusqu'à cette fameuse nuit du 24 au 25 juin 2009, où la star n'arrive pas à trouver le sommeil.

C'est donc à sa demande que Murray donne du propofol à Michael Jackson sous "surveillance". "J'ai pris toutes les précautions, j'ai vérifié qu'il y avait de l'oxygène près du lit, l'appareil pour prendre le pouls. Ensuite, je suis allé aux toilettes".

Et c'est là que tout se serait corsé.

Il assure être sorti de la chambre "deux minutes" environ vers 11H00. "Quand je suis revenu, j'étais stupéfait de voir qu'il ne respirait plus. J'ai tout de suite cherché son pouls. Son corps était chaud, il n'avait pas changé de couleur. J'ai commencé immédiatement à faire des massages cardiaques".

Une fois sa version des faits donnée, Conrad Murray s'est rassis. Selon l'AFP, Rebbie, l'une des soeurs de Michael Jackson, présente tous les jours au procès, visiblement exaspérée par les déclarations du médecin, a essayé de quitter la salle, avant d'être rappelée à l'ordre par le juge.

Le procureur Walgren a déclaré que les heures annoncées par Conrad Murray ne coïncident pas. Il affirme avoir découvert que MJ ne respirait plus à 11H00, or les urgences ont été appelées à 12H20. Et bien évidemment, le médecin n'a rien dit sur les nombreux appels téléphoniques passés ce matin-là entre 11H00 et midi, notamment à ses petites amies...

On rappelle que Conrad Murray risque jusqu'à quatre ans de prison.

A noter que France 4 a annulé la diffusion du concert hommage au roi de la pop, prévu aujourd'hui samedi 8 octobre. La chaîne devait retransmettre l'évènement en direct dès 19 heures, depuis le Millenium Stadium de Cardiff, mais précise que cette annulation s'est faite pour des "raisons indépendantes de notre volonté".

Plusieurs membres de la famille Jackson se sont en outre opposés à cette initiative, à cause du procès de Murray qui a lieu en même temps... Randy, Jermaine et Janet Jackson ont indiqué qu'ils ne seraient pas présents lors de ce concert.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Patrick Balkany mis en examen : l'ancien maire accusé de détournement de fonds
Patrick Balkany mis en examen : l'ancien maire accusé de détournement de fonds
Camille Kouchner refuse de voir Olivier Duhamel en photo dans "Quotidien" et s'explique
Camille Kouchner refuse de voir Olivier Duhamel en photo dans "Quotidien" et s'explique
Richard Berry accusé d'inceste, sa fille dénonce : "Il considère que c'est de la faute de Jeane Manson"
Richard Berry accusé d'inceste, sa fille dénonce : "Il considère que c'est de la faute de Jeane Manson"
Meghan Markle et Harry attendent leur deuxième enfant ! Une magnifique photo en faire-part
Meghan Markle et Harry attendent leur deuxième enfant ! Une magnifique photo en faire-part
Gabriel Matzneff : "Vanessavirus", ce livre réponse qu'il tente de publier à tout prix
Gabriel Matzneff : "Vanessavirus", ce livre réponse qu'il tente de publier à tout prix
Gérald Darmanin accusé de viol : une confrontation, qu'on lui a refusée, prévue pour bientôt
Gérald Darmanin accusé de viol : une confrontation, qu'on lui a refusée, prévue pour bientôt
Juan Carlos Ier exilé à Abu Dhabi : Ses filles lui rendent visite en toute discrétion
Juan Carlos Ier exilé à Abu Dhabi : Ses filles lui rendent visite en toute discrétion
"J'ai séquestré Kim Kardashian" : Le "papy braqueur" privés de ses droits d'auteur par la justice
"J'ai séquestré Kim Kardashian" : Le "papy braqueur" privés de ses droits d'auteur par la justice
Britney Spears sous tutelle : la chanteuse sort du silence, Sam Asghari insulte son père !
Britney Spears sous tutelle : la chanteuse sort du silence, Sam Asghari insulte son père !
Benjamin Castaldi déplore le manque de culture de ses fils : "Ils sont la génération wesh"
Benjamin Castaldi déplore le manque de culture de ses fils : "Ils sont la génération wesh"
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image