Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Obsèques de Federico Aramburu : vive émotion de sa femme, un dernier hommage émouvant

Obsèques de Federico Aramburu : vive émotion de sa femme, un dernier hommage émouvant
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
27 photos
Les obsèques du rugbyman argentin Federico Martin Aramburu se sont déroulées ce samedi 26 mars à Biarritz, une semaine après son assassinat à Paris. Marié et père de trois enfants, l'ancien sportif de 42 ans avait été un pilier du club local pendant plusieurs saisons. Pour rappel, il a été tué par balles à la sortie d'un bar la semaine dernière, alors qu'il venait de s'interposer dans une altercation.

C'était une cérémonie émouvante qui a rendu hommage ce samedi à l'ancien rugbyman Federico Martin Aramburu, assassiné il y a une semaine à 42 ans. Célébrées à Biarritz, qui avait affiché son portrait sur l'hôtel de ville, ses obsèques se sont déroulées dans l'église Sainte-Eugénie, en présence de sa famille, notamment de sa femme Maria et de ses deux filles, Trinidad et Justinia.

Ses amis et anciens coéquipiers étaient également venus lui faire un dernier adieu : Thomas Lièvremont, Nicolas Brusque, Manuel Carizza ou encore son associé de toujours Shaun Hegarty (présent lors du drame) ont par exemple porté son cercueil. Différentes personnalités du sport, comme le président de la FFR Bernard Laporte, avaient enfin fait le déplacement.

Devant l'église, sur le front de mer, un écran géant avait été dressé pour retransmettre en direct la cérémonie. Environ 700 personnes s'y sont massées pour entonner des chants locaux ou juste pour rendre un bel hommage à celui qui a porté le maillot de leur club pendant deux saisons, deux années où Biarritz avait décroché le titre de champion de France. Ses amis se sont quant à eux succédés dans l'église pour un dernier au revoir à leur "Fede".

Il faut dire qu'il était très lié à la ville. Depuis l'annonce de sa retraite en 2010, il s'était installé dans la ville du Sud de la France, gérant une société de tourisme ou encore le club des Socios du Biarritz Olympique jusqu'à 2018. Son club lui rendra d'ailleurs hommage ce week-end, puisque tous les joueurs porteront un maillot avec sa photo pendant l'échauffement et à leur entrée sur le terrain. La Ligue de rugby a par ailleurs annoncé qu'une minute d'applaudissements lui serait dédiée au début de chaque match.

Pour rappel, il a été tué par balles le samedi 19 mars à Paris, après s'être interposé dans une altercation. Alors qu'il était sorti avec un ami pour voir le match France-Angleterre, il aurait défendu de jeunes étrangers pris à partie par des militants d'extrême-droite. Plus tard dans la soirée, un groupe de personnes est arrivé et a tiré sur les deux amis, tuant l'ex-rugbyman.

Les principaux suspects ont tous été arrêtés dans la semaine. Loik Le Priol, principal suspect et militant d'extrême-droite connu pour son extrême violence et sa radicalité a été arrêté en Hongrie, tout près de la frontière ukrainienne et devrait être remis à la France dans les prochains jours. Son ami Romain Bouvier a quant à lui été arrêté par la BRI à Sablé-sur-Sarthe. Les deux hommes sont déjà mis en examen pour violences aggravées sur un ex-membre du GUD, une organisation d'extrême droite. La dernière suspecte, Lyson Rochemir, aurait conduit la voiture. Une affaire en cours.

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image