Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Prince Harry : Fier père des Invictus Games, tandis que William prépare George

17 photos
Lancer le diaporama
Le prince Harry s'est livré à une partie de volley assis au Queen Elizabeth Park le 6 mars lors de l'annonce officielle des 1ers Invictus Games, jeux paralympiques militaires qui se tiendront du 10 au 14 septembre 2014.

Le prince Harry commence à avoir de sérieuses bases en handi-volley-ball, même si on le soupçonne de s'en servir un peu de prétexte pour se rouler par terre à la moindre occasion...

Jeudi 6 mars 2014, le fils cadet du prince Charles se mobilisait à Londres pour annoncer officiellement l'organisation, du 10 au 14 septembre prochains dans la capitale anglaise, des Invictus Games, sorte de Jeux paralympiques des blessés et vétérans de guerre. Dévoué corps et âme, via de multiples actions, à la cause de ces soldats, hommes et femmes, qui servent la nation au péril de leur vie, le prince Harry est apparu en treillis lors de la conférence de presse prévue à cette occasion.

Celui qui est connu dans l'armée comme le Captain Wales a fait part en janvier 2014, après son trek en Antarctique avec des militaires amputés soutenus par Walking with the Wounded, de sa décision de quitter son poste de pilote d'hélicoptère Apache dans la RAF pour prendre un poste dans les bureaux de l'état-major, à Londres, de manière à pouvoir se consacrer pleinement à ce type de projet.

En 2013, lors d'une tournée officielle aux États-Unis, il avait pris part aux Warrior Games, compétition réservée aux blessés de guerre, s'initiant alors au volley-ball assis avec des combattants infirmes. Après avoir découvert le concept de ces olympiades militaires paralympiques dans le Colorado, Harry s'était mis en tête de l'importer au Royaume-Uni, et ce sera bientôt chose faite. "C'était une si bonne idée de la part des Américains, on leur a piquée", a-t-il déclaré avec plaisir lors du point presse, organisé au Queen Elizabeth Park. "J'ai été le témoin, sur le terrain, du pouvoir que le sport a d'influer positivement sur la vie des soldats blessés dans leur chemin vers la guérison, a fait valoir le prince Harry. Les Invictus Games se focaliseront sur ce qu'ils sont capables d'accomplir après avoir été blessés et seront une célébration de leur esprit combattant, par le prisme d'une compétition sportive reconnaissant le sacrifice qu'ils ont fait. Je suis extrêmement fier de créer un événement tel que celui-ci pour la première fois au Royaume-Uni et je crois que cela peut avoir un impact à long terme sur le bien-être de ceux qui ont servi leur nation avec tant de bravoure."

Très heureux d'avoir pu concrétiser cet objectif, Harry, toujours extrêmement volontaire, a ensuite enfilé un T-Shirt officiel aux couleurs de la manifestation pour faire un petit match de volley-ball assis avec des blessés de guerre. Une des huit disciplines représentées lors des Invictus Games, avec l'athlétisme, le tir à l'arc, le basket et le rugby en fauteuil roulant, le cyclisme, l'aviron indoor et la natation. Plus de 300 participants représentant 13 nations sont attendus à Londres en septembre prochain. Quant au prince Harry, on peut aisément imaginer que ce jeune homme de défi, dans son élan, s'attaquera bientôt à d'autres projets emblématiques, comme son désir de créer des jeux olympiques scolaires au Royaume-Uni.

Son frère le prince William, de son côté, est en passe d'achever son cursus en gestion agricole à l'Université de Cambridge et s'apprête à partir pour une tournée en Nouvelle-Zélande (du 7 au 16 avril) et en Australie (du 16 au 25) avec son épouse Catherine et leur fils le prince George, dont ce sera le premier voyage officiel à l'étranger, à seulement 9 mois. Si le duc de Cambridge a été snobé par un roi maori, Tuheitia Paki, dont le trône est purement honorifique mais qui a considéré que les 90 minutes allouées pour leur rencontre étaient indignes et a décidé de décliner le rendez-vous, ce déplacement sera un véritable événement.

À quelques semaines du départ, le prince William a fait une amusante confidence lors d'une cérémonie de remise de décorations à Buckingham : décernant à Catherine Court, Siobhan Freegard et Sarah Russell, qui ont fondé en 2000 la communauté de mamans en ligne Netmums, les insignes de l'ordre de l'empire britannique, le duc de Cambridge a avoué que Kate et lui étaient des usagers réguliers et convaincus de ce grand forum parental ! Depuis, le duc et la duchesse de Cambridge se sont envolés jeudi pour quelques jours de vacances aux Maldives au Cheval Blanc Randheli Resort flambant neuf sur l'atoll Noonu, en laissant le prince George à la garde des Middleton.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image