Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Quand Stéphane Bern clashait Charlene de Monaco : "Il y a encore beaucoup de boulot"

19 photos
On ne peut pas dire que Charlene Wittstock était toute désignée pour devenir princesse de Monaco. Tandis que le prince Albert prenait son temps pour la demander en mariage, Stéphane Bern ne cachait pas ses doutes quant aux qualités princières de la nageuse...

Les 1er et 2 juillet 2021, Albert de Monaco et son épouse la princesse Charlene ont célébré leurs dix ans de mariage. Si l'ancienne nageuse sud-africaine est aujourd'hui une princesse appréciée en principauté, tout aussi engagée que discrète auprès de ses concitoyens, la voir endosser ce rôle n'était pas forcément une évidence au début de sa romance avec le prince Albert... Y compris pour le très renseigné Stéphane Bern !

En 2009, auprès du journal suisse Le Matin, l'historien et animateur avait tenté d'expliquer pourquoi Albert de Monaco prenait autant de temps à demander sa main à sa compagne. Il faut dire que le souverain et sa nageuse se fréquentaient alors depuis déjà quatre ans, après s'être rencontrés lors d'une compétition de natation à Monte-Carlo en 2000. A l'époque, Stéphane Bern estimait que Charlene Wittstock avait encore beaucoup à faire avant de pouvoir devenir princesse de Monaco : "Il y a encore beaucoup de boulot", avait-il lancé, en ajoutant qu'elle était certes charmante, mais que "lorsque l'on discute avec elle, on est face à une Laure Manaudou" plutôt qu'à une future princesse...

Pour le présentateur de Secrets d'histoire, les sujets de discussion pas assez princiers n'étaient qu'un seul problème parmi d'autres : la barrière de la langue, puisque Charlene Wittstock ne parlait pas français, un style vestimentaire à revoir, une nouvelle religion à adopter (la jolie blonde était alors protestante et non catholique), le risque de craquer face à la pression médiatique et aux comparaisons incontournables avec la tant aimée princesse Grace... Un reporter proche d'Albert de Monaco a d'ailleurs récemment rappelé que le souverain était "inquiet" de faire peser une vie princière sur les épaules de sa petite amie si discrète. Mais après avoir mûrement réfléchi, le prince Albert a finalement annoncé ses fiançailles avec Charlene Wittstock en 2010.

Une femme éprise, amoureuse

Peu avant le mariage, Stéphane Bern avait déjà changé d'avis sur la future princesse, soulignant auprès du magazine Point de vue "sa spontanéité, sa simplicité, et son naturel". L'animateur avait ajouté : "Il [Albert] est désormais pleinement chef de l'État, a le bonheur d'avoir trouvé une femme qui lui plaît évidemment. Charlene est sublime, d'une beauté qui irradie sans cependant donner aux autres de complexes. (...) C'est une femme éprise, amoureuse." Les tourtereaux se sont mariés les 1er et 2 juillet 2011 en principauté. Malgré les rumeurs affirmant que la mariée a tenté de prendre la fuite au dernier moment, l'événement s'est déroulé dans le faste et les larmes.

Dix ans plus tard, c'est malheureusement loin du Rocher et de ses enfants, Jacques et Gabriella (6 ans), que la princesse Charlene a célébré ses noces d'étain, puisqu'elle est retenue en Afrique du Sud à cause d'une sérieuse infection ORL... Heureusement, l'ancienne nageuse de 43 ans peut compter sur le soutien sans faille de sa moitié, comme elle l'a récemment confié dans une rare interview.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image