Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Top Chef 2020 : Arthur et Maxime éliminés, pause pipi farfelue et nouvelle règle

Arthur - Premier épisode de "Top Chef" 2020, diffusé le 19 février 2020, sur M6.
20 photos
Lancer le diaporama
Arthur - Premier épisode de "Top Chef" 2020, diffusé le 19 février 2020, sur M6.
L'émission "Top Chef" est de retour sur M6. Au programme de cette nouvelle édition, toujours autant de bons petits plats, mais surtout l'arrivée de Paul Pairet et une sélection de chefs hors du commun ! Résumé du premier épisode.

Cette année est un nouveau tournant pour Top Chef 2020, notamment avec l'arrivée d'un nouveau chef de brigade, Paul Pairet, chef trois étoiles, génie créatif et meilleur restaurateur du monde en 2018. Il rejoint les autres jurés, Hélène Darroze, Philippe Etchebest et Michel Sarran. Du côté des candidats, douze hommes et trois femmes tentent leur chance cette année. À l'issue de ce premier prime diffusé le 19 février 2020, deux d'entre eux ont quitté l'aventure... mais un ultime rebondissement a aussi offert une opportunité étonnante à un autre des jeunes chefs en ballottage... Résumé.

Premier challenge et direction les toilettes

Sept premiers candidats s'affrontent dans le but de se qualifier pour le célèbre concours. Ils doivent convaincre en s'inspirant de la cuisine de Paul Pairet qui aime "partir d'un plat généreux et en faire une version épurée au maximum afin qu'il ne reste que l'essentiel du goût et de l'odeur." Ils ont deux heures. Petite précision, chaque chef peut communiquer aux candidats son avis sur leur recette en attribuant une note de couleur verte (s'il est intéressé), orange (s'il demande à voir), rouge (si ça ne plaît pas).

Mory (sous-chef de Thierry Marx âgé de 27 ans) travaille les pâtes bolognaise. Il faut déshydrater la pâte pour en faire une poudre et réalise une eau de bolognaise. Un défi de taille, car déshydrater un aliment prend normalement une dizaine d'heures. Mory reçoit trois notes vertes !

Diego (22 ans, chef d'un restaurant bistronomique) mise tout sur la paëlla. Il réalise un bouillon et fait avec le riz un cigarillo qu'il farcit avec tous les ingrédients. Il obtient deux rouges, un orange, un vert. Diego change donc légèrement sa recette et incorpore de la gelée pour faire ressortir le goût de paëlla.

Adrien (29 ans, chef de son restaurant) a "envie de pisser" dès le début de l'épreuve et s'éclipse. Une belle entrée en matière – après avoir déjà fait halluciner Philippe Etchebest parce qu'il n'a pas couru comme les autres candidats pour aller chercher ses ingrédients en cuisine. Sans stress, il se lance sur un vol-au-vent. Il prépare donc une noix de ris de veau, un tartare d'écrevisses, une gelée de champignons, deux sauces et un feuilletage. Lui aussi obtient trois verts et un orange.

Nastasia (30 ans, chef), qui s'est fait remarquer par Philippe Etchebest parce qu'elle a les ongles vernis (il se demande si c'est "très alimentaire"), prépare aussi une paëlla. Elle réalise un bouillon de volaille, crevettes, encornets, moules, une eau de petits pois en gelée et des chips de riz soufflé. Tout ça réuni dans une sphère aux allures de bonbons. Elle obtient de la part des chefs un rouge, un orange et deux verts.

David (30 ans, chef de son restaurant 1 étoile), qui a cuisiné pour plusieurs personnalités et même Emmanuel et Brigitte Macron, joue sa place dans le concours avec le pot-au-feu. Il part sur la joue de boeuf qu'il infuse dans un bouillon qu'il gélifie et fait ensuite un "jardin" avec les carottes, les croûtons. Il y aura aussi une sauce ravigote. Ce n'est pas ce qui s'appelle aller à l'essentiel pour Philippe Etchebest. Il obtient un vert et trois oranges.

Jordan (30 ans, chef de son restaurant), qui n'est pas passé par les plus grandes cuisines et a découvert ce milieu à l'âge de 25 ans, travaille la blanquette de veau. Le veau et les légumes sont pris dans une gelée de champignons à la verveine. Et le riz est proposé de trois façons : crémeux, en tuile et frit. Il souhaite tout concentrer dans un tube. La verveine effraie les chefs de brigade qui le mettent en garde. Il obtient deux rouges, un vert et un orange.

Jean-Philippe (sous-chef d'un grand palace) travaille de son côté la bouillabaisse avec un filet de Saint-Pierre, une brunoise de pomme de terre et une soupe de poisson. Il a obtenu trois rouges et un vert.

A l'issue de la dégustation, riche en surprises face à l'audace - parfois maîtrisée, parfois moins - des candidats, chacun des chefs désigne celui qui l'a le plus convaincu. Et tous sont satisfaits puisque quatre cuisiniers différents sont distingués par leurs votes respectifs.

Hélène Darroze jette son dévolu sur David. Paul Pairet choisit Adrien. Michel Sarran a été convaincu par Nastasia et sa version essentielle de la paëlla, "au-delà de [ses] espérances". Philippe Etchebest, après une longue hésitation, a finalement été subjugué par l'autre paëlla, celle de Diego, et s'est décidé à embarquer le benjamin de cette édition 2020 dans sa brigade.

Pour Mory (dont la bolognaise concentrée, en apparence séduisante, n'a pas fait mouche), Jordan (malgré sa blanquette plutôt bien accueillie) et Jean-Philippe (dont la bouillabaisse a pris le bouillon), direction la dernière chance...

Monoproduit à l'honneur

Les sept nouveaux candidats doivent travailler le monoproduit. Ils ont deux heures.

Pauline (27 ans, chef d'un restaurant bistronomique) travaille le potimarron : quartiers rôtis, billes de potimarron, purée, chips et jus de potimarron. Elle obtient de la part des jurés deux verts, un orange et un rouge. En réaction, elle décide de proposer aussi une note sucrée avec son potimarron.

Gianmarco (28 ans, chef d'un restaurant bistronomique) mise tout sur le parmesan. Cet Italien arrivé il y a huit ans en France travaille ce fromage en six textures : gelée, gnocchi, écume, cannolo, bouillon... Il obtient quatre verts !

Mallory (22 ans, chef de partie tournant), victime d'un accident qui lui vaut d'être aveugle d'un oeil, se lance dans l'épreuve avec le champignon : bouillon, flan de cèpes, cèpes poêlés, carpaccio de champignons de Paris, poudre de cèpes et champignons enoki. Les chefs de brigade lui accordent quatre oranges. Il ajoute donc quelques saveurs, notamment du sapin pour parfumer son bouillon.

Justine (26 ans, chef de son restaurant) propose quelque chose d'original puisqu'elle se concentre sur la crevette : cuites à la nappe, en purée, en tartare, snackées et en chips. Elle obtient un orange et trois verts.

Martin (27 ans, sous-chef dans un palace) mise tout sur la tomate : émondée farcie, en quartiers marinés, mousse d'eau de tomate et chips de peau de tomate. Les jurés ne sont pas très convaincus. Il ajoute donc un caramel de tomates. Ses notes en première impression : un vert, deux oranges et un rouge.

Arthur (31 ans, chef d'un hôtel de luxe) travaille la noix de coco : tartelette coco, mousseline coco, glace coco à l'azote liquide et chips coco... et il obtient quatre rouges ! Les chefs veulent plus qu'une tarte. Il repense tout et prépare entre autres des billes rhum coco.

Maxime (29 ans, chef de son restaurant) travaille l'oignon : en bouillon avec de l'estragon, crémeux, brûlés, en pickles et en chips. Dans une deuxième assiette, il prépare une compotée, un crumble et un caramel. C'est trop pour les chefs qui lui accordent deux rouges et deux verts. Il ne propose donc finalement qu'une seule assiette.

Deuxième round de délibération pour nos quatre jurés, qui n'ont semble-t-il pas eu de coup de foudre gustatif lors de la dégustation. Paul Pairet a toutefois un vrai coup de coeur pour Gianmarco, ayant notamment apprécié de retrouver dans son plat à base de parmesan la représentation de ses origines. Philippe Etchebest revendique quant à lui un choix stratégique dans la perspective de la composition de sa brigade : c'est ainsi le fanatique de technique Martin qui passe dans son camp, notamment grâce à la finesse de l'assaisonnement de son plat à base de tomate. Cette fois, deux chefs se retrouvent en compétition pour un même candidat : Hélène Darroze et Michel Sarran vont devoir se disputer Pauline. A elle le choix du roi : après avoir écouté l'argumentaire des deux chefs, c'est vers Michel Sarran qu'elle se dirige. Hélène Darroze active alors son plan B en sélectionnant Mallory.

Dernière chance : l'art de la figue (ou de la fugue...)

Justine, Arthur et Maxime rejoignent Mory, Jordan et Jean-Philippe en dernière chance, une épreuve couperet sur le thème plutôt étonnant de... la figue.

Justine l'exubérante travaille le fruit à l'ordre du jour en chutney avec des fraises et... des oignons.

Arthur l'expatrié compose une salade de figues rôties au romarin et taboulé de quinoa.

Mory le roi du sourire se lance sur un plat salé : des ravioles végétales de figues farcies au fromage frais et noix, avec une vinaigrette au porto.

Jordan l'autodidacte du Sud réalise une figue rôtie farcie d'une crème brûlée yuzu avec un sorbet à la figue.

Maxime "ne supporte pas" la figue et son goût, mais il va devoir dépasser son aversion, et c'est avec du poisson qu'il choisit de travailler le produit imposé pour sortir un saint-pierre rôti à la figue.

Jean-Philippe prend pour sa part l'option dessert : ce sera un biscuit moelleux avec des fruits secs avec figue rôtie, condiment à la figue séchée et vinaigrette à la figue.

Attention, nouvelle règle : voilà le "candidat solitaire" !!!

Stéphane Rotenberg annonce un rebondissement et l'instauration d'une nouvelle règle qui va tout bouleverser : un candidat va intégrer le concours sans intégrer une brigade ! Il sera le "candidat solitaire" et intégrera le concours seul contre tous.

Mais avant de découvrir cette péripétie, place à la dégustation finale.

La figue crème brûlée de Jordan est clairement plébiscitée par les quatre jurés. Mory peut se féliciter d'obtenir des retours globalement positifs. L'association figue/poisson de Maxime titille les jurés, qui, assez perplexes dans un premier temps, reconnaissent le culot mais restent un peu sur leur faim. Ils sont à nouveau intrigués devant l'assiette de Justine, laquelle, après dégustation, convainc par son goût. La figue/taboulé de quinoa d'Arthur reçoit un accueil très frileux en raison de la présence subliminale de la figue au milieu de tous les autres composants du plat. A l'inverse, la figue cuite et crue de Jean-Philippe, bien mise en valeur sur son biscuit, réveille la gourmandise des chefs, très confiants avant même de goûter... et à raison, puisqu'ils se régalent, malgré quelques imperfections.

Arthur et Maxime éliminés, la compo des brigades connue et le loup solitaire révélé !

Hélène Darroze a choisi à l'aveugle l'assiette de Jean-Philippe, qui rejoint donc David et Mallory dans sa brigade.

Paul Pairet et Michel Sarran ont tous les deux été séduits sans le savoir par la même proposition : la déclinaison de figues aux saveurs brûlées de Jordan, lequel donne sa préférence au second. Il intègre la brigade jaune aux côtés de Pauline et Nastasia.

Le second choix d'assiette de Paul Pairet désigne Mory, qui explose littéralement de joie. Un très heureux dénouement pour le candidat comme pour le chef, qui estime avoir sa "brigade de rêve", qui étrenne la couleur violette.

S'il a participé à la dégustation de la dernière chance, Philippe Etchebest disposait déjà d'une brigade (la bleue) au complet : après avoir enrôlé Gratien, ex-comptable vainqueur du concours Objectif Top Chef, ce premier épisode l'a doté de Diego et Martin.

Pour la désignation du candidat solitaire, l'assiette retenue à l'unanimité par les quatre chefs est celle de... Justine, qui, avec son côté ultrapositif et fantasque, devrait offrir - en plus de sa cuisine - de bons moments dans les prochains épisodes. Elle reçoit donc une veste sans manches de couleur et sera seule contre tous ! Arthur et Maxime sont quant à eux éliminés.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Nastasia chute en pleine épreuve dans "Top Chef 2020", le 26 février 2020 sur M6.
Adrien Cachot et son envie pressante dans "Top Chef 2020", le 19 février, sur M6
Arthur dans "Top Chef 2020", le 19 février, sur M6
Justine Piluso dans "Top Chef 2020", le 19 février, sur M6
Elodie Frégé rétablit la vérité sur le plateau de C8 au sujet de Michal, le 11 octobre 2019.
Luca Zidane relève le défi du "#StayAtHomeChallenge" en Espagne le 16 mars 2020.
Rachel Legrain-Trapani se confie sur le plateau de TPMP sur Miss France 2019.
Jérôme Anthony apparaît sans pantalon dans le live animé par Cyril Lignac - 31 mars 2020, M6
Ayem et Demdem au concert de Dadju le 29 novembre 2019.
Vitaa, son mari Hicham et ses enfants dans les tribunes du match de Ligue 1 PSG/ Montpellier au Parc des Princes à Paris le 1 février 2020.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel