Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté

Affaire Nordahl Lelandais : Colleen, bouleversante, a voulu "rejoindre sa soeur" Maëlys avant le procès

Affaire Nordahl Lelandais : Colleen, bouleversante, a voulu "rejoindre sa soeur" Maëlys avant le procès
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
12 photos
Son courage et ses mots avaient ému tous les participants au procès de Nordahl Lelandais : Colleen, la soeur aînée de Maëlys de Araujo, assassinée en 2017 par l'ex-militaire, avait tenu à exprimer tout son dégoût et sa colère devant la cour. Quelques semaines après l'issue du procès, elle a accepté de donner une interview avec sa mère à Paris Match, dans laquelle elle raconte pour la première fois sa vie sans Maëlys et les épreuves traversées.

Pendant plusieurs semaines, ils ont affronté l'horreur du procès, les révélations, les mensonges de Nordahl Lelandais, l'assassin de la cadette de leur clan, Maëlys. Puis le soulagement, lorsque l'ancien militaire a été condamné à la prison à perpétuité. Mais aujourd'hui, les membres de la famille de Araujo sont perdus, sans la petite fille à qui ils ont enfin rendu justice.

Sa mère, Jennifer, et sa grande soeur Colleen, aujourd'hui âgée de 17 ans, ont accepté de parler à Paris Match de la petite Maëlys, de leur dégoût pour l'assassin et ses excuses mais aussi de leur situation, aujourd'hui que tout est terminé. Pour la jeune fille, c'est la fin d'une étape très difficile.

"J'ai le contrecoup de tout, maintenant. Plus de quatre ans d'instruction, le procès... Je me fais aider à mon tour, en ce moment. Avant le procès, j'étais très stressée, sans objectif. J'avais des idées noires, je voulais rejoindre ma soeur. Le vide de Maëlys me détruisait de l'intérieur. Je dois faire mon deuil", explique-t-elle.

Pour autant, elle reste forte et veut croire en l'avenir, soutenue par ses parents, de qui elle reste très proche. "J'ai vécu un drame qui a brisé ma vie pour toujours mais je ne veux pas tomber dans la vengeance. La haine n'est pas la solution. Je voulais que le verdict me permette de me projeter dans un avenir serein et sûr". Une maturité impressionnante pour une adolescente si jeune.

Pas étonnant cependant de la part de Colleen, qui a longtemps été un pilier essentiel pour ses parents, Jennifer et Joachim, qui ont divorcé en 2019 après deux fausses couches. Le couple, en plein deuil, avait d'ailleurs parfois du mal à sortir la tête hors de l'eau. "J'allais les consoler, les booster. J'étais un peu leur maman, ils étaient comme mes enfants. C'était normal que je me fasse oublier, ils venaient de perdre leur fille", se souvient-elle, alors que sa maman s'excuse de ne pas avoir assez pensé à elle.

"Ils étaient inquiétants, tous les deux ! J'avais peur qu'ils se suicident. Quand ils allaient voir leur avocat, à Lyon, je craignais qu'il leur arrive un truc sur la route. A la maison, papa ne réagissait pas comme maman. Ils ne parlaient que de Maëlys ou de l'enquête. J'ai souffert de mon côté". Après le procès et son témoignage courageux, dans lequel elle avait traité Nordahl Lelandais de "déchet", elle a fini par aller parler à sa petite soeur.

"Après le procès, on est allé, maman et moi, devant sa tombe à La Tour du Pin. J'ai dit à ma soeur qu'elle était mon héroïne, que lui, il était en prison et ne ferait plus jamais de mal à personne. Je lui ai appris à se défendre. Un jour je lui ai dit 'Si quelqu'un s'en prend à toi, tu griffes de toutes tes forces'. Je pense que dans cette voiture, elle s'est défendue, qu'elle l'a griffé ou tapé", conclut-elle, dans un témoignage bouleversant.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image