Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Baptême prince George : Robe, invités, photographe... Les dessous de la cérémonie

Le prince William, Kate Middleton et leur fils George posant le 19 août 2013 pour les premiers portraits officiels du bébé.
18 photos
Lancer le diaporama
Le prince William, Kate Middleton et leur fils George posant le 19 août 2013 pour les premiers portraits officiels du bébé.

La future reine Elizabeth II hurlant à Buckingham Palace, en 1926, au point de couvrir la voix des choristes et de l'archevêque d'York Cosmo Lang ; le prince Pierre de Yougoslavie, en 1923, échappant à la stupeur générale des mains d'un vénérable homme d'église et tombant dans les fonts baptismaux, repêché promptement et séché par son parrain Bertie (alors duc d'York et futur roi George VI) sous les yeux d'Elizabeth ; le prince Charles suscitant l'inquiétude entre celles, expertes mais âgées également et en apparence mal assurées, de l'archevêque Geoffrey Fisher en 1948 ; le prince Harry recevant le baptême recevant en 1984 le baptême dans une ambiance délétère, la princesse Diana ayant refusé de faire de sa belle-soeur la princesse Anne la marraine (après avoir déjà refusé pour le baptême de William), entraînant le courroux de l'intéressé et de l'époux de la reine, le duc d'Edimbourg... À son tour, le prince George de Cambridge, premier enfant du prince William et de Catherine de Cambridge, et futur roi d'Angleterre, va ajouter un chapitre à l'histoire fameuse des baptêmes royaux, sereins ou agités. À quoi ressemblera donc le sien, célébré mercredi 23 octobre 2013 en la chapelle royale du palais Saint James ?

La volonté de William et Kate

D'avance, on sait qu'il sera bien moins spectaculaire que les récents baptêmes, des petites princesses Estelle de Suède, appelée à régner un jour, et Athena de Danemark. Les deux cérémonies, qui ont eu lieu en mai 2013, avaient donné lieu à un impressionnant dispositif : cortège d'invités impressionnant, retransmission télévisée, photographes admis, film de la cérémonie...

Le prince William et Kate Middleton, eux, ont choisi une cérémonie intimiste et symbolique, dans un lieu atypique, en présence d'une petite cinquantaine d'invités seulement, parmi lesquels des sages-femmes ayant aidé à la venue au monde de leur fils le 22 juillet dernier à l'hôpital St Mary de Londres. Conformément à leur désir d'intimité, qui s'était manifesté dès la naissance du bébé royal le 22 juillet dernier dans le délai (quatre heures) que le jeune papa s'était autorisé avant de rendre la nouvelle publique, le duc et la duchesse de Cambridge n'ont convoqué qu'un cercle d'intimes : outre la reine Elizabeth II et le duc d'Edimbourg, arrière-grands-parents du petit prince, on attend le prince Charles, Carole et Michael Middleton (que la souveraine a par ailleurs invité à Sandringham pour le premier Noël de la famille royale avec George), ainsi que le prince Harry et Pippa et James Middleton, qui figurent en tête de liste comme éventuels parrains, à l'instar d'amis proches et de membres des autres cours européennes. Leur désignation doit en théorie intervenir en amont de la cérémonie. À noter que la princesse Anne et la comtesse Sophie de Wessex, entre autres, ne seraient pas sur la guest list.

Contrairement à l'actuelle monarque et à ses deux héritiers, le prince Charles et le prince William, le prince George Alexander Louis de Cambridge ne sera pas baptisé à Buckingham, mais dans la chapelle du palais Saint James, où le dernier baptême royal célébré fut celui de la princesse Beatrice d'York, en décembre 1988. Désireux d'affirmer leur style propre et de conjuguer modernité avec intimité, William et Kate ont fait du choix inattendu du lieu une "décision personnelle", selon le commentaire laconique de leur secrétariat. Ce qui corrobore les récentes déclarations du prince William, lequel avait affirmé après la naissance de son fils qu'il ferait les choses à sa manière. Outre le côté moins fastueux et moins protocolaire du palais Saint James par rapport au palais royal, qui cadre avec leur souci d'être en phase avec leur époque et de moins déployer de fastes en temps d'austérité, l'endroit est associé à la mémoire de Lady Di : c'est dans la chapelle royale où le petit-fils qu'elle n'aura pas connu sera baptisé que sa dépouille avait reposé, en 1997, à la veille de ses funérailles. Un signe de plus de la volonté du prince William d'associer subtilement sa défunte mère aux grands moments de sa vie d'homme.

Un photographe de star !

Au nombre des gages de modernité et de libre-arbitre du duc et de la duchesse de Cambridge, on peut également recenser le choix du photographe sollicité pour les portraits officiels : après l'accueil mitigé réservé aux premières photos "officielles" du prince George, des clichés surexposés et maladroits signés par le papy Michael Middleton, les jeunes parents ont fait appel à un photographe (de) star. Leur compatriote Jason Bell, connu pour avoir alimenté les couvertures de magazines tels que Vanity Fair et Vogue et pour avoir immortalisé des célébrités comme Paul McCartney, Johnny Depp ou David Beckham, aurait cet honneur à en croire le Sunday Times. Exit donc Mario Testino, star mondiale de la photographie de mode, intime de la famille royale britannique qui avait couvert le mariage de William et Kate et s'était positionné pour photographier le nouveau-né. Des photos officielles du baptême du prince de Cambridge seront diffusées après la cérémonie, selon des sources officielles. Vraisemblablement jeudi 24. On espère y voir la réunion de la reine Elizabeth II avec trois générations de futurs souverains - Charles, William et George -, en écho à celui pris en 1894 à l'occasion du baptême du futur roi Edward VIII, entouré de son père, George V, son grand-père Edward VII, et son arrière-grand-mère la reine Victoria.

Le nouvel archevêque de Canterbury Justin Welby, qui a déjà eu quelques missions royales de la plus haute importance à assumer depuis sa prise de fonctions, sera en charge du baptême, rituel qui est un passage obligé pour le roi en puissance qu'est le prince George, lequel, en cas d'accession au trône dans l'avenir, deviendra gouverneur suprême de l'Eglise anglicane d'Angleterre, en vertu des statuts du monarque britannique. Le service, prévu à 15h, devrait durer 45 minutes, le baptême à proprement parler en occupant 25 environ.

Après la cérémonie, la famille et les convives profiteront d'une réception arrosée de champagne organisée par le prince Charles en son fief de Clarence House. Le duc et la duchesse de Cambridge, qui ont déjà adressé des remerciements pour tous les cadeaux reçus pour le baptême, ont invité à faire des dons à leurs fonds caritatif ou à diverses associations.

Une robe (presque) flambant neuve

Âgé de trois mois et un peu moins d'un jour, le prince George de Cambridge doit revêtir mercredi une réplique de la robe baptismale créée en 1841 pour la princesse Victoria à partir de dentelle confectionnée pour la robe de mariée de sa mère la reine Victoria. Il n'a été révélé que tout récemment que la créatrice de cette robe de baptême était une Écossaise nommée Janet Sutherland, qui était entrée au service de la souveraine à l'âge de 34 ans et avait reçu le titre de couturière de la reine. Elle était décédée onze ans plus tard, en 1852. La tenue, en soie satinée de Spitalfields et coton Honiton, a été portée par 60 bébés royaux (notamment tous les monarques depuis Edouard VII), et a été mise à la retraite après le baptême de Lady Louise Windsor en 2004 en raison de sa trop grande fragilité. Le prince George portera une réplique confectionnée par Angela Kelly, la styliste de la reine Elizabeth II, qui n'a été portée qu'une fois, en 2008, par James, vicomte Severn, l'autre enfant d'Edward et Sophie de Wessex.

Le bébé du duc et de la duchesse de Cambridge, auquel des pièces de la Monnaie officielle du royaume rendent hommage avec l'agrément de ses parents, recevra dans la chapelle royale construite sous Henry VIII l'eau sacrée du Jourdain de fonts baptismaux en argent historiques et richement ornementés (Lily Font), fabriqués en 1841 pour le baptême de la princesse Victoria. Abrités par la Tour de Londres, ils ont servi pour tous les baptêmes royaux, sauf celui de la princesse Eugenie d'York à Sandringham en 1990. À noter que, sur ce point, William et Kate respecteront la tradition, préférant cet artefact somptueux aux fonts plus sobres et modernes de Windsor créés en 2005 par David Linley en hommage à la reine mère.

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Cyril Hanouna se réconcilie avec Kev Adams puis Lââm sur le plateau de "TPMP", le 13 novembre 2019, sur C8.
Cyril Hanouna réconcilié avec Kev Adams ? "Touche pas à mon poste", émission du 12 novembre 2019, sur C8.
Nikos Aliagas invité sur le plateau de C à vous (France 5) - mardi 12 novembre 2019
Pierre-Jean Chalençon réagit au meurtre comis par son amis Oleg Solokov dans Crimes et faits divers - NRJ12, 12 novembre 2019
Cyril Hanouna dévoile être en froid avec Kev Adams dans "Touche pas à mon poste", le 11 novembre 2019.
Philippe Etchebest se confie sur l'adoption de son fils Oscar-Louis, dans un épisode de "Objectif Top Chef", le 11 novembre 2019 sur M6.
Dave et Laurent Ruquier rendent hommage à Marie Laforêt, dans "On n'est pas couchés", le samedi 9 novembre 2019.
Laurent Ruquier rend hommage à Marie Laforêt dans "On n'est pas couchés" le 9 novembre 2019.
Caroline Receveur et sa soeur Mathilde le 10 novembre 2019.
M. Pokora a dédié son NRJ Music award d'artiste masculin francophone de l'année à sa compagne Christina Milian et à sa belle-fille Violet lors de la 21e cérémonie des NRJ Music Awards qui s'est déroulée au Palais des Festivals et des Congrès de Cannes le 9 novembre 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel