Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Björk à coeur ouvert : ''Lionsong'', un clip fascinant et étrange

21 photos
Lancer le diaporama
Björk - Lionsong - un clip réalisé par Inez & Vinnodh, mars 2015.

Huitième album de Björk, Vulnicura chronique la rupture douloureuse de la chanteuse islandaise avec l'artiste contemporain Matthew Barney, le père de sa fille Isadora (12 ans). Après quinze ans d'amour, Björk chante sa douleur, ses interrogations, son ressentiment et sa renaissance. Publié en urgence en janvier après avoir fuité sur Internet, Vulnicura se dévoile avec un premier extrait, Lionsong, et son clip fascinant.

Cette vidéo reprend le premier visuel disponible de Vulnicura. On y voit Björk en combinaison de latex, la poitrine ouverte sur ses chairs. Pour réaliser ce clip à la fois fascinant, hypnotique et quelque part un peu effrayant, la star a fait appel au duo de photographes Inez & Vinoodh, avec lequel elle travaille depuis plus de quinze ans. Le couple néerlandais fait vivre et évoluer cette créature blessée qui ondule comme une anémone de mer. Le duo, célèbre pour ses photographies de mode, avait déjà réalisé les clips Hidden Place et Moon pour Björk, et plus récemment des vidéos pour Lady Gaga (Applause) et Rihanna (FourFiveSeconds).

De cet album, Björk confie qu'il est le plus intime de sa carrière : "Quand j'ai fait ce disque, tout venait de s'écrouler autour de moi. Je n'avais plus rien. C'était la chose la plus douloureuse qui me soit jamais arrivée dans la vie, confiait-elle récemment à Pitchfork. Pour tenir le coup, je me suis mise à composer. (...) Quand j'écoute ces chansons, c'est comme lire un journal intime. (...) Je suis très nerveuse. Vraiment. D'autant plus après un album comme Biophilia qui parlait de l'univers. Mes nouvelles chansons sont plus traditionnelles. Quand j'ai commencé à écrire, j'ai lutté contre ça. J'ai pensé que c'était trop ennuyeux et prévisible." Mais finalement, l'artiste y a vu un thème d'universel.

Tandis que Björk donne une poignée de concerts à New York pour présenter l'album, vient de s'ouvrir au MoMA une grande rétrospective de son oeuvre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel