Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Bradley Cooper : ''Je ne bois plus et je ne prends plus de drogue''

Very Bad Trip débutait sur le lendemain d'une nuit d'ivresse pour se poursuivre avec une série de péripéties farfelues et dingues menées par un trio d'enfer : Ed Helms, Zach Galifianakis et Bradley Cooper. Ce dernier a depuis acquis le statut de sex-symbol hollywoodien, devenant une valeur sûre, son nom est même cité (mais loin d'être confirmé) pour jouer aux côtés de Beyoncé dans A Star is Born de Clint Eastwood. Une consécration qui est appuyée avec la couverture de The Hollywood Reporter. Le prestigieux magazine américain l'a choisi, lui et pas un autre, pour sa une et il se dévoile dans une longue interview.

Comme beaucoup de stars masculines, Brad Pitt et George Clooney au hasard, Bradley Cooper n'est pas que le beau gosse qu'il paraît être. Il a des origines italiennes, irlandaises et catholiques : "Je suis catholique au plus profond de moi," ajoutant qu'il prie quotidiennement. Le comédien a écrit un mémoire sur le roman de Nabokov, Lolita, adore les classiques du cinéma français, parle très bien la langue de Molière et a quitté Hollywood pour Philadelphie pour revenir auprès de son père, décédé en janvier 2011, malade d'un cancer. De plus, ce n'est pas dans d'énormes blockbusters qu'on le retrouvera au cinéma, mais dans Silver Linings Playbook, où il incarne un ancien prof bipolaire et The Place Beyond the Pines avec un autre chouchou hollywoodien, Ryan Gosling. Cela étant, il fait toujours partie de la saga Very Bad Trip puisqu'il participera au tournage du troisième épisode en septembre à Los Angeles. Sans renier ce qui lui a apporté la gloire, il allie ainsi cinéma populaire à une certaine audace cinématographique.

Les douleurs du passé

Un homme accompli, mais qui fut auparavant une personne manquant de confiance en elle et sur la défensive, comme le rappellent ses amis. C'est ainsi que pour The Hollywood Reporter, il se dévoile comme jamais, évoquant ses addictions passées. "Je ne bois pas et je ne prends plus de drogues", dira-t-il. Il a tout stoppé à 29 ans : "Etre sobre a été une sacrée affaire." C'est alors qu'il se souvient : "J'étais à une fête et j'ai délibérément cogné ma tête sur le sol en ciment, du genre, 'hey regardez comme je suis fort !' Et quand je me suis relevé, le sang a coulé. Et j'ai recommencé. J'ai passé la nuit à l'hôpital avec une poche avec des glaçons, attendant que quelqu'un me fasse des points de suture."

La santé, pourtant, a constituté un problème dans la jeunesse de Bradley Cooper. Fils d'un agent de change, il a grandi avec sa soeur dans les environs à Phildelphie. Après sa naissance, ses parents découvrent qu'il est atteint du cholestéatome, une maladie qui peut entraîner la surdité. "J'ai eu quatre ou cinq opérations jusqu'à 18 ans. J'ai un trou au fond de mon oreille." Bradley Cooper a également subi de la chirurgie plastique après s'être cogné contre une lampe en verre à 15 ans.

A 37 ans, avec le recul qu'il a désormais, Bradley Cooper analyse son comportement d'antan : "J'étais tellement préoccupé par ce qu'on pensait de moi, sur la manière dont j'allais survivre à la journée. Je me suis toujours senti comme un outsider. [...] Un jour, je me suis dit : Wouah, je suis en train de ruiner ma vie. Je vais vraiment la ruiner." Il décide alors de changer, et l'effet est bluffant.

Le changement

Ce changement lui a permis de se construire et d'être ce qu'il est aujourd'hui. Une valeur sûre d'Hollywood et du cinéma indépendant, mais aussi un homme qui a ses propres projets comme celui d'adapter la série de livre Hyperion Cantos de Dan Simmons, ou de transposer à Broadway Elephant Man, un film qui le hante depuis ses 12 ans.

Son ami Robert De Niro, avec qui il a joué dans Limitless et qu'il retrouve dans Silver Linings Playbook dira de lui : "Il est très intelligent et sincère, il peut jouer une large palette. Il est très bon et va devenir meilleur." Venant de la part de Bob De Niro, ce genre de compliments doit faire chaud au coeur.

Lorsqu'il a commencé ses études d'arts dramatiques, la chance lui a rapidement souri. En 2005 avec Serial Noceurs, puis dans Yes Man l'année suivante et bien évidemment la série Alias. Viendra ensuite l'explosion avec Very Bad Trip et ses 467 millions de dollars récoltés dans le monde.

Une chance qui le met sous la lumière des médias et notamment en ce qui concerne sa vie privée. Marié quatre mois à Jennifer Esposito, il a été ensuite en couple avec Renée Zellweger sans jamais officialiser quoi que ce soit. Zoe Saldana, sa partenaire dans The Words, pourrait être son actuelle compagne, ce qu'il n'a ni confirmé ni infirmé.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel